Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD13,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1943 | Universal Music Australia Pty Ltd.

Distinctions 5 de Diapason
« Les chefs dont la discographie est aussi riche en coups de maître, aussi pauvre en déchets que celle d’Eduard Van Beinum (1900-1959) se comptent sur les doigts d’une main. Eloquence poursuit la réédition intégrale de ses enregistrements, partagés entre Decca (1945-1953) et Philips (1954-1959). […] Les quatre mouvements tirés de Psyché et les Variations symphoniques, dans lesquelles le jeune Geza Anda déploie des trésors de noblesse et d’intériorité, égalent en raffinement, mystère et pertinence stylistique des Ravel dignes en tout point des témoignages laissés par Monteux, Cluytens ou Martinon. […] » (Diapason, septembre 2018 / Hugues Mousseau)
CD21,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1948 | Universal Music Australia Pty Ltd.

Distinctions Diapason d'or
« Les chefs dont la discographie est aussi riche en coups de maître, aussi pauvre en déchets que celle d’Eduard Van Beinum (1900-1959) se comptent sur les doigts d’une main. Eloquence poursuit la réédition intégrale de ses enregistrements, partagés entre Decca (1945-1953) et Philips (1954-1959). […] Le Concerto pour orchestre de Bartók et Le Sacre du printemps regorgent d’âpres beautés. Gravés tous deux en 1946, à l’époque du 78 tours, ils souffrent forcément un peu de l’étroitesse de l’image sonore. […] dans la Suite de L’Oiseau de feu et Le Chant du rossignol de 1956, Van Beinum exploite l’ensorcelante palette de timbres du Concertgebouw. La Suite d’Hary Janos de Kodaly emporte tout par sa verve ravageuse, rejoignant celles de Szell, Fricsay et Dorati. Surtout nous est enfin rendue l’une des plus extraordinaires versions de la Musique pour cordes, percussion et célesta de Bartók. […] » (Diapason, septembre 2018 / Hugues Mousseau)
CD18,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 mai 2018 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

Distinctions 5 de Diapason
« Les chefs dont la discographie est aussi riche en coups de maître, aussi pauvre en déchets que celle d’Eduard Van Beinum (1900-1959) se comptent sur les doigts d’une main. Eloquence poursuit la réédition intégrale de ses enregistrements, partagés entre Decca (1945-1953) et Philips (1954-1959). […] les sept Ouvertures de Beethoven […] trouvent, tout comme les Variations Haydn de Brahms, une voie qui s’écarte autant du melos furtwänglérien que de la furia toscaninienne… et ne doit rien à Mengelberg : peu de vibrato, des phrasés serrés, une densité percutante ne sacrifiant jamais leur part de lyrisme. […] la "Militaire" de Haydn un modèle d’équilibre entre le soin apporté au détail et la puissance assumée du geste. […] » (Diapason, septembre 2018 / Hugues Mousseau)
CD9,49 €

Symphonies - Paru le 6 juillet 2018 | Decca

Distinctions Diapason d'or
« [...] Pour la Symphonie n° 1, Eloquence préfère à la version stéréo extraite de l'intégrale (1954-1958) une mono de 1952. Le geste y est un soupçon plus direct et fébrile. Amsterdam y déploie des textures infiniment plus allégées que celles de Berlin (Allegro con brio, finale) et non moins charmeuses que celles de Vienne dans les mouvements médians. [...] Bien moins connue et tout aussi magistralement enregistrée, la Symphonie n° 3 de 1946 est plus fascinante encore. Le London Philharmonic offre à Van Beinum une réponse singulièrement moelleuse dans cette œuvre parfois considérée comme l'"Eroica" de Brahms.  [...] Une authentique  révélation, même pour les brahmsiens les plus avertis. » (Diapason, novembre 2018 / Hugues Mousseau)
CD21,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1948 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

Distinctions Diapason d'or
« Les chefs dont la discographie est aussi riche en coups de maître, aussi pauvre en déchets que celle d’Eduard Van Beinum (1900-1959) se comptent sur les doigts d’une main. Eloquence poursuit la réédition intégrale de ses enregistrements, partagés entre Decca (1945-1953) et Philips (1954-1959). […] Aucun mahlérien ne voudra se priver de la Symphonie n° 4, dont la narration féline, les miroitements et la profondeur de champ sont légende. Merveilleusement captée par Kenneth Wilkinson, artisan en chef du son Decca, elle trône avec les non moins mythiques versions de Reiner, Kletzki et Horenstein. » (Diapason, septembre 2018 / Hugues Mousseau)
CD21,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1952 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

Distinctions 5 de Diapason
« Les chefs dont la discographie est aussi riche en coups de maître, aussi pauvre en déchets que celle d’Eduard Van Beinum (1900-1959) se comptent sur les doigts d’une main. Eloquence poursuit la réédition intégrale de ses enregistrements, partagés entre Decca (1945-1953) et Philips (1954-1959). […] Les symphonies de Schubert, dont Van Beinum n’enregistra hélas jamais la "Grande", enchantent par une ductilité et une aération de chaque instant. […] l’« Inachevée » montre une science des contrechants, de l’étagement des plans, du temps musical, qui est la marque des plus grands. Formidable redécouverte, la "Tragique" s’impose par ses envoûtants jeux d’ombres […] » (Diapason, septembre 2018 / Hugues Mousseau)
CD6,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1949 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

Distinctions Diapason d'or
« Les chefs dont la discographie est aussi riche en coups de maître, aussi pauvre en déchets que celle d’Eduard Van Beinum (1900-1959) se comptent sur les doigts d’une main. Eloquence poursuit la réédition intégrale de ses enregistrements, partagés entre Decca (1945-1953) et Philips (1954-1959). […] les gravures consacrées à Mendelssohn [...] irradient une lumière irisée et libèrent la magie des espaces comme des volumes dans un cadre jamais figé. La pulsation haletante […] qu’y ménage le chef néerlandais nous vaut une "Italienne" d’anthologie. […] » (Diapason, septembre 2018 / Hugues Mousseau)
CD59,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | Decca Music Group Ltd.

Aafje Heynis dans le grenier de Qobuz ?! Voilà qui fera sans doute bondir plus d'un connaisseur. Mais il est vrai que cette immense artiste néerlandaise, au nom difficilement prononçable pour nous autres français, n'a pas la notoriété qu'elle mérite. Son exceptionnel timbre de contralto, chaud et profondément émouvant, est pourtant de nature à vous faire chavirer les sens. Peu de disques disponibles, mais vous trouverez sur Qobuz son fameux enregistrement de la Rhapsodie pour contralto de Brahms dirigé par Eduard van Beinum, aux côtés d'une Première Symphonie d'anthologie du même compositeur, elle aussi dirigée par ce très grand chef hollandais. En furetant vous trouverez aussi de merveilleux Vivaldi, Haendel ou le fameux "O Mensch !" de la Troisième Symphonie de Mahler que Aaafje Heynis chante divinement sous la baguette inspirée de Bernard Haitink. Une artiste à (re)découvrir sans attendre. FH
CD45,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2003 | Decca Music Group Ltd.

Œuvres orchestrales de Beethoven - Brahms - Berlioz - Bartok - Pijper - Diepenbrock - Mozart... / Eduard van Beinum, direction - London Philharmonic Orchestra - Royal Concertgebouw Orchestra - Sir Clifford Curzon, piano - Alfredo Campoli, violon
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Maestoso

CD9,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1956 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

CD9,99 €

Classique - Paru le 7 juin 2019 | Editions Audiovisuel Beulah

HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1963 | BnF Collection

Hi-Res Livret
CD9,49 €

Symphonies - Paru le 1 janvier 1952 | Universal Music Australia Pty Ltd.

CD5,99 €

Classique - Paru le 6 décembre 2016 | >ReNovo<

HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret
CD5,00 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Maestoso

HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1952 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES1,69 €
CD1,69 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret
CD15,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1949 | Universal Music Australia Pty Ltd.

L'interprète

Eduard van Beinum dans le magazine
  • Les Essentiels : les Feux de la Mer d'Eduard van Beinum
    Les Essentiels : les Feux de la Mer d'Eduard van Beinum Une partition ardue que La Mer de Claude de France... Au milieu des années 1950, une version accomplit cette quadrature du cercle - si rarement fermé - que de réunir à peu près tous les paramètres ...
  • Eduard van Beinum, le discret apollinien
    Eduard van Beinum, le discret apollinien Il demeure pour les mélomanes l'un des grands chefs d'orchestre de l'immédiat après-guerre. A l’occasion du cinquantenaire de sa disparition, Qobuz évoque la carrière et le legs discographique de E...