Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Metal - Paru le 6 mars 2020 | Century Media

Hi-Res
CD11,49 €

Metal - Paru le 31 mars 2017 | Century Media

Si Body Count, véhicule rap metal du rappeur Ice-T, a quelque peu décliné après le pavé dans la mare qu'a constitué son premier effort de 1992 et son titre "Cop Killer", c'est avec une rage intacte et un à propos retrouvé que le groupe revient en 2017 avec Bloodlust. Donnant le ton d'entrée avec un "Civil War" appuyé par la guitare de Dave Mustaine (Megadeth), Ice-T et Earnie C enfoncent régulièrement et violemment le clou au fil de onze nouveaux titres parmi lesquels "Black Hoodie", "No Lives Matter" ou " Raining Blood / Postmortem 2017" déclaration d'amour à la scène metal et double reprise de Slayer, groupe avec lequel le MC avait livré "Disorder" en 1993. Entre subtilité et efficacité, Body Count a une nouvelle fois tranché sans trembler. © TiVo
CD14,99 €

Rock - Paru le 10 mars 1992 | Rhino - Warner Records

CD16,99 €

Metal - Paru le 9 juin 2014 | Sumerian Records

Livret
CD15,49 €

Rap - Paru le 1 janvier 1994 | Virgin Records

CD15,49 €

Rap - Paru le 1 janvier 1997 | Virgin Records

CD9,99 €

Metal - Paru le 29 mars 2013 | FRW - Flying Dolphin Distributed Labels

HI-RES2,99 €
CD2,49 €

Metal - Paru le 13 décembre 2019 | Century Media

Hi-Res
CD4,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1994 | EMI Catalogue

Dans les traditionnels remerciements, Ice-T inaugure sa liste en dédiant cet album à tous les gens de couleur à travers le monde : Asiatiques, Latins, Indiens d’Amérique, Hawaïens, Italiens (sic !), Indiens, Persans, Africains, Aborigènes et tout autre nationalité, que les suprématistes blancs aimeraient voir mort-nés. Le décor est planté, la rage est intacte, après l’épisode agité du premier album. De « Street Lobotomy », description froide d’un toxico des rues, à « Drive By », scénario prémonitoire de la mort future d’un des membres du groupe, l’ambiance est délétère à souhait. Les guitares d’Ernie C bavent leur électricité indomptée, et Ice-T déclame ses textes infusés dans le mal, avec certes moins d’aisance que lorsqu’il rappe. La reprise de « Hey Joe » vient apporter un peu de calme et de blues, avant que les hostilités ne reprennent et ne s’achèvent sur la chanson titre, monument de paranoïa anti-américaine (justifiée, sans doute). © Jean-Eric Perrin / Music-Story
CD2,49 €

Metal - Paru le 17 février 2017 | Century Media

CD3,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1994 | EMI Catalogue

CD2,49 €

Metal - Paru le 10 mars 2017 | Century Media

CD2,49 €

Metal - Paru le 24 mars 2017 | Century Media