Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Susan Narucki - The Edge of Silence: Works for Voice by György Kurtág

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

The Edge of Silence: Works for Voice by György Kurtág

Susan Narucki

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

György Kurtág est une figure à part dans l’histoire de la musique. Né en Hongrie en 1926, il est resté à l’écart des grands mouvements idéologiques de son temps, créant son langage particulier en solitaire, pensant la musique, ainsi qu’il le dit lui-même « comme une recherche continue ». Mais ce farouche indépendant est un homme de culture dont le langage se développe à l’ombre de ses deux grandes figures tutélaires : Bartók et Beethoven, le premier étant d’ailleurs largement issu du second. Champion de la petite forme, Kurtág est aussi inspiré, quand ils ne les revisitent pas expressément, par Bach, Schubert et Schumann.
La soliste de cet album, Susan Narucki, a décrit avec perspicacité le contenu de son programme : Troussova pour soprano et grand ensemble instrumental est le premier ouvrage de Kurtág qui lui a valu une exposition internationale ; il a achevé Scènes d’un roman quelques années plus tard. Ces pièces utilisent toutes les deux des textes de la poétesse russe Rimma Dalos. En surface, leurs narrations sont similaires : elles racontent une histoire d’amour malheureuse. Toutefois, par certains aspects, Scènes d’un roman est plus âpre. L’extase des amants est de courte durée, et l’incertitude et la frustration des protagonistes sont palpables à mesure que leur relation se fait plus précaire.
Dans Troussova, on comprend implicitement que la protagoniste met fin à ses jours ; celle de Scènes d’un roman supporte et résiste – ce message, même s’il est bien moins dramatique, est plus mordant et corrosif. Bruit-souvenir pour soprano et violon met en musique de brefs poèmes de Dezső Tandori.
En souvenir d’un soir d’hiver, sur un texte du poète hongrois Pál Gulyás, est une œuvre de jeunesse qui fait appel au cymbalum – cet instrument folklorique hongrois emblématique – pour l’associer au violon et à la voix. Pour les Sept Chansons, Op. 22, l’écriture de Kurtág pour le cymbalum était alors devenue complètement intégrée à son style de la maturité ; dans ces six courts poèmes sur des œuvres d’Amy Károlyi et d’Issa Kobayashi, la ligne vocale et le cymbalum s’unissent pour illuminer pleinement le texte – tour à tour envoûtants, passionnés et évanescents. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

The Edge of Silence: Works for Voice by György Kurtág

Susan Narucki

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Scenes from a Novel, Op. 19
00:19:32

Judith Sherman, Producer - Susan Narucki, MainArtist - Gyorgy Kurtag, Composer

(C) 2019 Susan Narucki (P) 2019 Susann Narucki

2
Three Old Inscriptions, Op. 25
00:06:00

Judith Sherman, Producer - Susan Narucki, MainArtist - Gyorgy Kurtag, Composer

(C) 2019 Susan Narucki (P) 2019 Susann Narucki

3
S.K. Remembrance Noise, Op. 12
00:06:36

Judith Sherman, Producer - Susan Narucki, MainArtist - Gyorgy Kurtag, Composer

(C) 2019 Susan Narucki (P) 2019 Susann Narucki

4
Attila József Fragments, Op. 20
00:12:27

Judith Sherman, Producer - Susan Narucki, MainArtist - Gyorgy Kurtag, Composer

(C) 2019 Susan Narucki (P) 2019 Susann Narucki

5
Seven Songs, Op. 22
00:09:14

Judith Sherman, Producer - Susan Narucki, MainArtist - Gyorgy Kurtag, Composer

(C) 2019 Susan Narucki (P) 2019 Susann Narucki

6
Requiem for the Beloved, Op. 26
00:05:08

Judith Sherman, Producer - Susan Narucki, MainArtist - Gyorgy Kurtag, Composer

(C) 2019 Susan Narucki (P) 2019 Susann Narucki

7
A Twilight in Winter Recollected, Op. 8
00:06:00

Judith Sherman, Producer - Susan Narucki, MainArtist - Gyorgy Kurtag, Composer

(C) 2019 Susan Narucki (P) 2019 Susann Narucki

Descriptif de l'album

György Kurtág est une figure à part dans l’histoire de la musique. Né en Hongrie en 1926, il est resté à l’écart des grands mouvements idéologiques de son temps, créant son langage particulier en solitaire, pensant la musique, ainsi qu’il le dit lui-même « comme une recherche continue ». Mais ce farouche indépendant est un homme de culture dont le langage se développe à l’ombre de ses deux grandes figures tutélaires : Bartók et Beethoven, le premier étant d’ailleurs largement issu du second. Champion de la petite forme, Kurtág est aussi inspiré, quand ils ne les revisitent pas expressément, par Bach, Schubert et Schumann.
La soliste de cet album, Susan Narucki, a décrit avec perspicacité le contenu de son programme : Troussova pour soprano et grand ensemble instrumental est le premier ouvrage de Kurtág qui lui a valu une exposition internationale ; il a achevé Scènes d’un roman quelques années plus tard. Ces pièces utilisent toutes les deux des textes de la poétesse russe Rimma Dalos. En surface, leurs narrations sont similaires : elles racontent une histoire d’amour malheureuse. Toutefois, par certains aspects, Scènes d’un roman est plus âpre. L’extase des amants est de courte durée, et l’incertitude et la frustration des protagonistes sont palpables à mesure que leur relation se fait plus précaire.
Dans Troussova, on comprend implicitement que la protagoniste met fin à ses jours ; celle de Scènes d’un roman supporte et résiste – ce message, même s’il est bien moins dramatique, est plus mordant et corrosif. Bruit-souvenir pour soprano et violon met en musique de brefs poèmes de Dezső Tandori.
En souvenir d’un soir d’hiver, sur un texte du poète hongrois Pál Gulyás, est une œuvre de jeunesse qui fait appel au cymbalum – cet instrument folklorique hongrois emblématique – pour l’associer au violon et à la voix. Pour les Sept Chansons, Op. 22, l’écriture de Kurtág pour le cymbalum était alors devenue complètement intégrée à son style de la maturité ; dans ces six courts poèmes sur des œuvres d’Amy Károlyi et d’Issa Kobayashi, la ligne vocale et le cymbalum s’unissent pour illuminer pleinement le texte – tour à tour envoûtants, passionnés et évanescents. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?