Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Le Vasco - Feu tempête

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Feu tempête

Le Vasco

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Après la new wave, la dark wave, la cold wave ou encore la no wave, voici une nouvelle « vague », l'Internet wave. Ce courant encore nébuleux jouant sur les codes d’Internet – et, plus généralement, sur l’importance accrue des machines dans nos vies – a déjà au moins un adepte : Le Vasco. Comment trouver une vérité humaine, aussi minime soit-elle, au sein d’un monde où l’artificialité prend des proportions inouïes ? Telle est la question que se pose ce groupe alternatif parisien mené avec une force tranquille par Louise Calzada. Dans leur premier album, La Transe des oiseaux (2017), la chanteuse avouait en anglais que c’était en ligne qu’elle flirtait, jouissait et rêvait avec le plus de facilité. Dans Feu Tempête, c’est comme si ces humains biberonnés au virtuel s’étaient transformés en robots fatigués après une période d’exaltation intense. Comme dans une convalescence difficile (ou un Dégel), les humanoïdes de Le Vasco semblent renaître à la vie et à la nature avec peine, à l’image du dépouillement instrumental des morceaux et de l’utilisation récurrente des silences et des tempos particulièrement lents. C’est parfois à l’aide d’harmonies vocales très sophistiquées au vocodeur qu’ils avouent de plus rien entendre (Menthol), n’avoir rien à foutre de la couleur des bonbons qu’on leur offre (Quartz) et qu’ils demandent qu’on les oublie (Poudre magique). Après cette série de morceaux à la fois dépressifs, absurdes et inquiétants, le dernier morceau (Calcium) apporte l’apaisement tant attendu, au son d’un piano réconfortant et de nappes cotonneuses. Entre une douceur enivrante et l’angoisse la plus totale, les rythmes électro et un nihilisme punk plutôt cocasse, cette formation à cinq têtes aime brouiller les pistes, à l’image du monde virtuel foisonnant qui les inspire. ©Nicolas Magenham/Qobuz

Plus d'informations

Feu tempête

Le Vasco

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Planète
00:03:43

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

2
Le désert
00:04:49

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

3
Soleil noir
00:03:56

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

4
Poudre magique
00:03:09

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

5
Le dégel
00:02:59

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

6
Quartz
00:02:39

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

7
Menthol
00:03:46

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

8
Feu tempête
00:03:33

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

9
Calcium
00:07:50

Le Vasco, Composer, Author, Artist, MainArtist

Nowadays Records Nowadays Records

Descriptif de l'album

Après la new wave, la dark wave, la cold wave ou encore la no wave, voici une nouvelle « vague », l'Internet wave. Ce courant encore nébuleux jouant sur les codes d’Internet – et, plus généralement, sur l’importance accrue des machines dans nos vies – a déjà au moins un adepte : Le Vasco. Comment trouver une vérité humaine, aussi minime soit-elle, au sein d’un monde où l’artificialité prend des proportions inouïes ? Telle est la question que se pose ce groupe alternatif parisien mené avec une force tranquille par Louise Calzada. Dans leur premier album, La Transe des oiseaux (2017), la chanteuse avouait en anglais que c’était en ligne qu’elle flirtait, jouissait et rêvait avec le plus de facilité. Dans Feu Tempête, c’est comme si ces humains biberonnés au virtuel s’étaient transformés en robots fatigués après une période d’exaltation intense. Comme dans une convalescence difficile (ou un Dégel), les humanoïdes de Le Vasco semblent renaître à la vie et à la nature avec peine, à l’image du dépouillement instrumental des morceaux et de l’utilisation récurrente des silences et des tempos particulièrement lents. C’est parfois à l’aide d’harmonies vocales très sophistiquées au vocodeur qu’ils avouent de plus rien entendre (Menthol), n’avoir rien à foutre de la couleur des bonbons qu’on leur offre (Quartz) et qu’ils demandent qu’on les oublie (Poudre magique). Après cette série de morceaux à la fois dépressifs, absurdes et inquiétants, le dernier morceau (Calcium) apporte l’apaisement tant attendu, au son d’un piano réconfortant et de nappes cotonneuses. Entre une douceur enivrante et l’angoisse la plus totale, les rythmes électro et un nihilisme punk plutôt cocasse, cette formation à cinq têtes aime brouiller les pistes, à l’image du monde virtuel foisonnant qui les inspire. ©Nicolas Magenham/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
À découvrir également
Par Le Vasco

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Françoise Fabian, du grand écran à la chanson

Elle a tourné pour Eric Rohmer, Claude Lelouch, Jacques Rivette, Jacques Demy… A 85 ans, la comédienne Françoise Fabian se lance dans une nouvelle aventure : la chanson. A l’occasion de la sortie de son premier album, rencontre avec une passionnée de musique.

Mai 68, la chanson au pouvoir !

La chanson a tenu un rôle primordial dans les événements de mai 1968, notamment à travers l’omniprésence de la radio. Contestataires, inoffensifs ou réactionnaires, les tubes racontent eux aussi l’histoire de la France et des Français durant cette période tourmentée.

Daniel Darc l'ange noir du rock français

Il y a cinq ans, l’ancien chanteur de Taxi Girl se brûlait les ailes pour de bon. De sa vie de chaos et d’excès, Daniel Darc tirera des chansons rock déchirantes et souvent touchantes.

Dans l'actualité...