Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Tony Joe White|Black and White

Black and White

Tony Joe White

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

En 1968, Tony Joe White touche le succès dès son premier album Black and White. Un subtil mélange de country-rock et de traditions louisianaises qui donneront naissance au « swamp rock ». White est donc un pionnier du style sur cette production de Billy Swan. Sa voix douce de baryton du bayou séduit mais pas autant que son talent de songwriter. Sur les treize titres de l’album, les six premiers (sûrement les plus percutants) sont des créations originales de ce jeune homme d’Oak Grove. Willie and Laura Mae Jones, Soul Francisco, Aspen Colorado, Whompt Out on You, Don't Steal My Love et Polk Salad Annie. Six chansons qui reflètent l’image du bayou dont White est fier. Une poésie boueuse, des guitares parfois grasses, une voix sensible aux vibrations soul et aux ballades bluegrass, il faut peu de temps pour reconnaître son génie. Beaucoup ont donc repris certaines chansons du disque, notamment Elvis en 1969 avec Polk Salad Annie, ainsi que Conway Twitty, Dusty Springfield et bien d’autres encore. Mais s’il est doué pour composer, il sait aussi choisir ses interprétations sur face B. James Moore, Bobby Russell, Jim Webb ou encore Burt Bacharach pour Look of Love, Tony Joe White connaît sa musique et sait s’entourer pour faire rayonner son swamp ! Plus tard, il sera rejoint par d’autres alligators de ces marécages comme Dr.John, Creedence Clearwater Revival ou encore J.J. Cale. © Clara Bismuth/Qobuz

Plus d'informations

Black and White

Tony Joe White

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Willie and Laura Mae Jones (Album Version)
00:04:54

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Writer, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - BERGEN WHITE, Arranger - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

2
Soul Francisco (Album Version)
00:01:55

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Writer, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

3
Aspen Colorado
00:02:47

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Writer, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass - Cam Mullins, Arranger

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

4
Whompt out on You
00:02:22

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Writer, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

5
Don't Steal My Love
00:03:49

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Writer, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

6
Polk Salad Annie (Album Version)
00:03:43

Tony Joe White, Composer, Guitar, Vocals, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - BERGEN WHITE, Arranger - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

7
Who's Making Love
00:03:12

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Harmonica, MainArtist - Raymond Jackson, Writer - Billy Swan, Producer - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - BERGEN WHITE, Arranger - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass - Homer Banks, Writer - Bettye Crutcher, Writer - Donald Davis, Writer - Jimmy Isbell, Drums

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

8
Scratch My Back
00:03:02

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass - JAMES MOORE, Writer

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

9
Little Green Apples
00:03:58

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Bobby Russell, Writer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

10
Wichita Lineman
00:02:50

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass - Jimmy Webb, Writer

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

11
The Look of Love
00:03:18

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Harmonica, MainArtist - Billy Swan, Producer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Masterer - Burt Bacharach, Writer - Hal David, Writer - AL PACHUCKI, Engineer - BERGEN WHITE, Arranger - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Organ, Piano - Norbert Putnam, Bass

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

12
Georgia Pines
00:02:53

BUDDY BUIE, Writer - Tony Joe White, Guitar, Vocals, Harmonica, MainArtist - John Adkins, Writer - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Remasterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Keyboards - Norbert Putnam, Bass - Ray Stevens, Producer

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

13
Ten More Miles to Louisiana
00:02:23

Tony Joe White, Guitar, Vocals, Writer, Harmonica, MainArtist - Jerry Carrigan, Drums - LEE HERSCHBERG, Digital Remasterer - AL PACHUCKI, Engineer - Chip Young, Guitar - DAVID BRIGGS, Keyboards - Norbert Putnam, Bass - Ray Stevens, Producer

© 1969 Monument ℗ 1969 Warner Records Inc.

Descriptif de l'album

En 1968, Tony Joe White touche le succès dès son premier album Black and White. Un subtil mélange de country-rock et de traditions louisianaises qui donneront naissance au « swamp rock ». White est donc un pionnier du style sur cette production de Billy Swan. Sa voix douce de baryton du bayou séduit mais pas autant que son talent de songwriter. Sur les treize titres de l’album, les six premiers (sûrement les plus percutants) sont des créations originales de ce jeune homme d’Oak Grove. Willie and Laura Mae Jones, Soul Francisco, Aspen Colorado, Whompt Out on You, Don't Steal My Love et Polk Salad Annie. Six chansons qui reflètent l’image du bayou dont White est fier. Une poésie boueuse, des guitares parfois grasses, une voix sensible aux vibrations soul et aux ballades bluegrass, il faut peu de temps pour reconnaître son génie. Beaucoup ont donc repris certaines chansons du disque, notamment Elvis en 1969 avec Polk Salad Annie, ainsi que Conway Twitty, Dusty Springfield et bien d’autres encore. Mais s’il est doué pour composer, il sait aussi choisir ses interprétations sur face B. James Moore, Bobby Russell, Jim Webb ou encore Burt Bacharach pour Look of Love, Tony Joe White connaît sa musique et sait s’entourer pour faire rayonner son swamp ! Plus tard, il sera rejoint par d’autres alligators de ces marécages comme Dr.John, Creedence Clearwater Revival ou encore J.J. Cale. © Clara Bismuth/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Tony Joe White

The Beginning

Tony Joe White

The Beginning Tony Joe White

Uncovered

Tony Joe White

Uncovered Tony Joe White

Smoke From The Chimney

Tony Joe White

Smoke From The Chimney Tony Joe White

Homemade Ice-Cream

Tony Joe White

Homemade Ice-Cream Tony Joe White

Polk Salad Annie

Tony Joe White

Polk Salad Annie Tony Joe White

Playlists

Dans la même thématique...

Only the Strong Survive

Bruce Springsteen

Only the Strong Survive Bruce Springsteen

Revolver

The Beatles

Revolver The Beatles

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

Rumours

Fleetwood Mac

Rumours Fleetwood Mac

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd
Les Grands Angles...
Tropicalisme : l'histoire d'une révolution brésilienne

À la fin des années 60, une bande de jeunes artistes brésiliens s’insurge contre la junte militaire au pouvoir en fusionnant musique populaire locale, rock et avant-garde. Caetano Veloso, Gilberto Gil, Gal Costa, Os Mutantes et leurs amis inventent le tropicalisme, l’une des aventures musicales les plus originales du XXe siècle.

Interpol, fondu au noir

À l’aube des années 2000, à l’heure où le garage était roi, le quatuor new-yorkais devenu trio détonnait en ravivant le romantisme au noir d’un post-punk 80’s.

Guns N' Roses : la faim justifie les moyens

Alors que le mythique “Appetite for Destruction” se rapproche des 20 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis, qui se souvient aujourd'hui qu'il a bien failli ne jamais voir le jour ? Non seulement les liens qui unissaient Axl Rose, Slash, Duff McKagan, Izzy Stradlin et Steven Adler étaient fragiles, mais le destin s'acharnait sur cette formation qui semblait avoir trois métros de retard sur Mötley Crüe, Ratt, Cinderella ou Dokken. C'était presque par charité que David Geffen avait accepté d'héberger ce groupe SDF sur son label. Il n'aura pas à regretter son altruisme…

Dans l'actualité...