Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Mitsuko Uchida - Beethoven : Piano Concertos 1-5

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven : Piano Concertos 1-5

Mitsuko Uchida - Berliner Philharmoniker, Sir Simon Rattle

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Enregistrés lors de quatre concerts donnés à Berlin en 2010, revoici les cinq concertos pour piano de Beethoven venant compléter l’intégrale très réussie des symphonies de Sir Simon Rattle avec « ses » Berliner Philharmoniker. Bien qu’antérieures aux symphonies, on retrouve dans ces captations la même option chambriste avec un orchestre aux dimensions nettement réduites par rapport aux habitudes ancestrales du fameux orchestre berlinois. Cette intégrale est d’abord un régal orchestral grâce au lyrisme des pupitres de vents et à l’aspect soyeux des cordes. Loin de n’être que le soutien de la soliste, la pianiste japonaise Mitsuko Uchida, l’orchestre semble bien au contraire mener le jeu avec une alacrité rythmique et un inimitable sens de la rhétorique. Dès lors, le piano de Mitsuko Uchida se fait presque modeste, ne cherchant jamais à tirer la couverture, dans un dialogue constant avec le chef et l’orchestre.

De la bonhommie des deux premiers concertos au Cinquième, faussement nommé L’Empereur, qui ouvre la voie aux concertos romantiques, en passant par le Quatrième avec son sublime Andante con moto traversé par des questions métaphysiques, cette conception intime replace le corpus beethovénien dans sa chronologie, n’oubliant jamais que ces concertos sont tous nés dans la première décennie du XIXe siècle, en plein classicisme viennois triomphant, à l’époque où Joseph Haydn écrivait ses derniers chefs-d’œuvre et que la Grande Armée de Napoléon bombardait Vienne. Dans une telle perspective sonore renforcée par une prise de son ne rendant jamais le piano envahissant, ces concertos, trop souvent interprétés comme des œuvres écrites cinquante ans plus tard, retrouvent ici une vérité première et, surtout, un équilibre instrumental qu’ils avaient peu à peu perdu. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven : Piano Concertos 1-5

Mitsuko Uchida

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Concerto No. 1 in C major, Op. 15 (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro con brio
Berliner Philharmoniker
00:17:37

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

2
II. Largo
Berliner Philharmoniker
00:11:22

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

3
III. Rondo. Allegro
Berliner Philharmoniker
00:08:52

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

Piano Concerto No. 2 in B-Flat Major, Op. 19 (Ludwig van Beethoven)

4
I. Allegro con brio
Berliner Philharmoniker
00:14:49

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

5
II. Adagio
Berliner Philharmoniker
00:09:17

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

6
III. Rondo. Molto allegro
Berliner Philharmoniker
00:06:18

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

DISQUE 2

Piano Concerto No. 3 in C minor, Op. 37 (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro con brio
Berliner Philharmoniker
00:17:47

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

2
II. Largo
Berliner Philharmoniker
00:10:36

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

3
III. Rondo. Allegro – Presto
Berliner Philharmoniker
00:09:18

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

Piano Concerto No. 4 in G major, Op. 58 (Ludwig van Beethoven)

4
I. Allegro moderato
Berliner Philharmoniker
00:20:08

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

5
II. Andante con moto
Berliner Philharmoniker
00:05:28

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

6
III. Rondo. Vivace – Presto
Berliner Philharmoniker
00:10:10

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

DISQUE 3

Piano Concerto No. 5 in E-Flat Major, Op. 73 (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro
Berliner Philharmoniker
00:21:04

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

2
II. Adagio un poco mosso
Berliner Philharmoniker
00:08:23

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

3
III. Rondo. Allegro, ma non troppo
Berliner Philharmoniker
00:10:14

Mitsuko Uchida, Piano - Berliner Philharmoniker - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2018 Berlin Phil Media GmbH 2018 Berlin Phil Media GmbH

Descriptif de l'album

Enregistrés lors de quatre concerts donnés à Berlin en 2010, revoici les cinq concertos pour piano de Beethoven venant compléter l’intégrale très réussie des symphonies de Sir Simon Rattle avec « ses » Berliner Philharmoniker. Bien qu’antérieures aux symphonies, on retrouve dans ces captations la même option chambriste avec un orchestre aux dimensions nettement réduites par rapport aux habitudes ancestrales du fameux orchestre berlinois. Cette intégrale est d’abord un régal orchestral grâce au lyrisme des pupitres de vents et à l’aspect soyeux des cordes. Loin de n’être que le soutien de la soliste, la pianiste japonaise Mitsuko Uchida, l’orchestre semble bien au contraire mener le jeu avec une alacrité rythmique et un inimitable sens de la rhétorique. Dès lors, le piano de Mitsuko Uchida se fait presque modeste, ne cherchant jamais à tirer la couverture, dans un dialogue constant avec le chef et l’orchestre.

De la bonhommie des deux premiers concertos au Cinquième, faussement nommé L’Empereur, qui ouvre la voie aux concertos romantiques, en passant par le Quatrième avec son sublime Andante con moto traversé par des questions métaphysiques, cette conception intime replace le corpus beethovénien dans sa chronologie, n’oubliant jamais que ces concertos sont tous nés dans la première décennie du XIXe siècle, en plein classicisme viennois triomphant, à l’époque où Joseph Haydn écrivait ses derniers chefs-d’œuvre et que la Grande Armée de Napoléon bombardait Vienne. Dans une telle perspective sonore renforcée par une prise de son ne rendant jamais le piano envahissant, ces concertos, trop souvent interprétés comme des œuvres écrites cinquante ans plus tard, retrouvent ici une vérité première et, surtout, un équilibre instrumental qu’ils avaient peu à peu perdu. © François Hudry/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded live 4,10,14,20 February 2010, Berlin Philharmonie

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Mitsuko Uchida

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Picasso & la Musique

Le génie moderniste de Picasso a très vite dépassé le cadre pictural pour irradier la musique et la danse, deux arts avec lesquels le peintre espagnol a toujours entretenu un rapport étroit, allant jusqu’à influencer ses amis compositeurs rencontrés en cours de route.

Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Guido Cantelli, l’aristocrate de la baguette

La réédition massive et parfaitement restaurée des enregistrements de studio de Guido Cantelli, au début des années 1950 pour EMI et RCA, viennent raviver le souvenir d’un chef d’orchestre dont le lumineux témoignage commençait singulièrement à s’émousser. « Chef d’orchestre des temps nouveaux », Guido Cantelli était un aristocrate de la baguette, toujours à la recherche du beau son à travers un strict respect des partitions qu’il dirigeait avec ferveur.

Dans l'actualité...