Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

João Gilberto - Amoroso

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Amoroso

João Gilberto - Arranged and conducted by Claus Ogerman

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

En jazz comme en pop, les cordes se manipulent avec précaution, comme un flacon de nitroglycérine. Et il en faut peu pour vite sombrer dans la faute de goût, voire la mélasse. Tout l’opposé de ce chef-d’œuvre de 1976. Jusqu’ici, l’art de João Gilberto se dégustait principalement dans son plus simple appareil : le maître de la bossa-nova seul avec sa guitare. Avec Amoroso, le Brésilien signe un pacte avec Claus Ogerman, arrangeur culte d’outre-Rhin, expert en violons sensuels et élégants ayant beaucoup travaillé avec Antonio Carlos Jobim durant les années 60. L’association des deux relève ici du miracle. Avec un répertoire mêlant pièces incontournables de Jobim (Wave, Caminhos Cruzados, Triste, Zingaro) et standards venus d’Amérique (’S Wonderful de Gershwin) ou du Vieux Continent (d’Espagne avec Besame Mucho et d’Italie avec Estaté de Brighetti et Martino), João Gilberto s’abandonne corps et âme dans les cordes d’Ogerman, qui n’alourdissent ni ne floutent jamais son discours susurré. Chaque instant est une ode à la simplicité, à l’élégance et surtout à la beauté. Et l’aisance avec laquelle tout ce petit monde communie est stupéfiante. Une merveille. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Amoroso

João Gilberto

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
'S Wonderful (Album Version) 00:04:09

George Gershwin, Writer - Joao Gilberto, MainArtist - I. GERSHWIN, Writer

1977 Warner Records Inc. 1977 Warner Records Inc.

2
Estate (Album Version) 00:06:27

Joao Gilberto, MainArtist - Bruno Martino, Writer - Bruno Brighetti, Writer

1977 Warner Records Inc. 1977 Warner Records Inc.

3
Tin Tin Por Tin Tin (Album Version) 00:03:40

Joao Gilberto, MainArtist - Geraldo Jaques, Writer - Haroldo Barbosa, Writer

1977 Warner Records Inc. 1977 Warner Records Inc.

4
Besame Mucho (Album Version) 00:08:46

Valazquez, Writer - Joao Gilberto, MainArtist - Skylar, Writer

1977 Warner Records Inc. 1977 Warner Records Inc.

5
Wave (Album Version) 00:04:41

António Carlos Jobim, Composer - Joao Gilberto, MainArtist

1977 Warner Records Inc. 1977 Warner Records Inc.

6
Caminhos Cruzados (Album Version) 00:06:14

António Carlos Jobim, Writer - Joao Gilberto, MainArtist

1977 Warner Records Inc. 1977 Warner Records Inc.

7
Triste (Album Version) 00:04:19

António Carlos Jobim, Composer - Joao Gilberto, MainArtist

1977 Warner Records Inc. 1977 Warner Records Inc.

8
Zingaro (Album Version) 00:06:22

António Carlos Jobim, Composer - Joao Gilberto, MainArtist

1977 Warner Records Inc. 1977 Warner Records Inc.

Descriptif de l'album

En jazz comme en pop, les cordes se manipulent avec précaution, comme un flacon de nitroglycérine. Et il en faut peu pour vite sombrer dans la faute de goût, voire la mélasse. Tout l’opposé de ce chef-d’œuvre de 1976. Jusqu’ici, l’art de João Gilberto se dégustait principalement dans son plus simple appareil : le maître de la bossa-nova seul avec sa guitare. Avec Amoroso, le Brésilien signe un pacte avec Claus Ogerman, arrangeur culte d’outre-Rhin, expert en violons sensuels et élégants ayant beaucoup travaillé avec Antonio Carlos Jobim durant les années 60. L’association des deux relève ici du miracle. Avec un répertoire mêlant pièces incontournables de Jobim (Wave, Caminhos Cruzados, Triste, Zingaro) et standards venus d’Amérique (’S Wonderful de Gershwin) ou du Vieux Continent (d’Espagne avec Besame Mucho et d’Italie avec Estaté de Brighetti et Martino), João Gilberto s’abandonne corps et âme dans les cordes d’Ogerman, qui n’alourdissent ni ne floutent jamais son discours susurré. Chaque instant est une ode à la simplicité, à l’élégance et surtout à la beauté. Et l’aisance avec laquelle tout ce petit monde communie est stupéfiante. Une merveille. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par João Gilberto
Power to the People João Gilberto
Chega de Saudade João Gilberto
Palm Trees João Gilberto

Playlists

Dans la même thématique...
Eva 4.0 Banda Eva
Mais Feliz Zeca Pagodinho
Quem Sou Eu Alma Thomas
Les Grands Angles...
Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Caetano Veloso, éternelle jeunesse

Cet inclassable n’est pas qu’un monument de la musique brésilienne. Car chaque nouvel album de Caetano Veloso souligne l’éclectisme et l’ouverture permanente d’un génie qui ne s’est jamais reposé sur ses lauriers...

David Byrne, tête chercheuse

Il a piloté les Talking Heads, enregistré du punk funk et de la musique sud-américaine, réédité des pépites de world music, passé des heures à pédaler dans les grandes villes du monde entier et fait des dizaines d’autres choses. Mais que se passe-t-il donc dans la tête de David Byrne ?

Dans l'actualité...