Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Buffalo Springfield

Au cœur des sixties, la British Invasion et son rhythm’n’blues furibard règnent en maître. Ce qui n’empêche pas certains groupes d’offrir une alternative. A l’image du Buffalo Springfield, emmené par Stephen Stills, Neil Young et Richie Furay, puis complété par le bassiste Bruce Palmer et le batteur Dewey Martin. Dès son premier album éponyme, Buffalo Springfiel, qui paraît fin 1966, ses considérations sont folk-rock, psychédélique, country comme sur Go and Say Goodbye voire pop avec Sit Down I Think I Love You. Un cocktail qui touche souvent au sublime (la tubesque protest song For What It’s Worth signée Stills) et demeure la pierre angulaire du folk rock des années 60, à l’image de la ballade Nowadays Clancy Can't Even Sing signée Neil Young. Ce groupe atypique reste surtout fascinant pour l’hétéroclisme de ses fortes personnalités.

C’est d’ailleurs ce qui lui coûtera sa fin. Dès le deuxième album, sorti en novembre 1967, Buffalo Springfield Again, on comprend que l’unité de façade – notamment entre Stills et Young qui se dispute la direction artistique – n’en a plus pour longtemps. Chacun signe des thèmes bien à lui comme Broken Arrow, Mr Soul et Expecting to Fly pour le Canadien et Bluebird pour l’Américain… Avec le bien nommé Last Time Around, le Buffalo Springfield tire logiquement sa révérence, Neil Young quittant le navire avant la fin de l’enregistrement de ce troisième opus publié durant l’été 1968. Même la photo de la pochette est en fait un montage simulant un cliché de groupe… La suite sera loin d’être anecdotique : Neil Young s’envolera en solo, Richie Furay ira monter le groupe Poco et Stills s’associera à David Crosby et Graham Nash pour le trio Crosby, Stills & Nash… © Marc Zisman/Qobuz

Lire plus

Discographie

11 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums