Catégories :

Les albums

CD11,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 10 juin 2015 | INA Mémoire vive

Livret Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique
Opéra en 2 actes / Teresa Stich Randall, Suzanne Danco, Anna Moffo, Antonio Campo, Marcello Cortis, Nicolai Gedda, Rolando Panerai, Raffaele Arie. Elisabeth Brasseur, direction des chœurs - Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire - Hans Rosbaud, direction
CD17,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 mai 2008 | Da Capo

Livret Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique
Oui, il existe quelques autres versions de Lucio Silla de Mozart qui toutes valent la peine que l’on s’y penche : celle de Leopold Hager avec Peter Schreier, Arleen Augér, Edith Mathis, Julia Varady et Helen Donath – un plateau de grandes stars –, celle de Harnoncourt avec le même Schreier, Cecilia Bartoli, Dawn Upshaw, Edita Gruberova et Yvonne Kenny… Mais il existe aussi celle-ci, dirigée avec fougue par Adam Fischer à la tête d’un orchestre de la Radio Danoise en forme olympique, avec un plateau de chanteurs plutôt inconnus sous nos latitudes mais qui, en vérité, n’ont rien à envier aux stars. Et qui peuvent même leur en remontrer en termes de cohésion, de fusion même, de clarté et de fidélité au texte. Qu’ils s’appellent Henriette Bonde-Hansen, Susanne Elmark, Kristina Hammarström ou Jakob Næslund Madsen n’y change rien : c’est là, sans nul doute, l’un des meilleurs enregistrements de cet opéra rarement donné. Mozart l’écrivit à l’âge déjà très avancé – pour lui – de quatorze ans, ce qui explique l’incroyable richesse du propos, la foison d’idées orchestrales, les inventions vocales, bref, tout ce qui fait déjà le grand Mozart. Et cette interprétation incandescente ne fait que rendre pleinement justice à la partition. N’hésitez pas, optez pour ces Danois dans Lucio Silla ! © SM/Qobuz ---Lothar Odinius (Lucio Silla), Simone Nold (Giunia), Kristina Hammarström (Cecilio), Henriette Bonde-Hansen (Cinna), Susanne Elmark (Celia)... - Groupe vocal Ars Nova - Danish Radio Sinfonietta - Adam Fischer, direction - Richard Lewis, clavecin

Le genre

Opéra dans le magazine