Catégories :

Les albums

CD97,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1991 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Gramophone Record of the Year - Discothèque Idéale Qobuz
CD16,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 28 décembre 2008 | Teldec

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
Enregistrée en public en 1986, cette version de La Création est puissante sans être massive, intelligente, claire voire transparente. Harnoncourt parvient à concilier la nouveauté du langage de Haydn ("Chaos" impressionnant)avec le climat mystique jamais perdu de vue. Les tempi sont toujours maîtrisés sans excès et les solistes de premier plan. Une très grande version du chef-d'oeuvre de Haydn qui ouvre la porte au romantisme qui suivra. Une telle vision nous montre à l'évidence tout ce que Beethoven doit à son grand maître.FH
CD14,49 €

Musique symphonique - Paru le 23 avril 2009 | Sony Classical

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Voilà 50 ans que Leonard Bernstein enregistrait les Symphonies Parisiennes de Haydn. C'était à New York, bien avant la révolution baroque. Les instruments sont modernes, les musiciens nombreux mais a-t-on fait vraiment mieux (à l'instar de Jochum dans les Londoniennes) sur le plan de l'interprétation ? Les mouvements sont vifs, les rythmes bien articulés, la joie de vivre omniprésente, car Bernstein savait combien Haydn aimait la vie, la bonne chère et l'humour. Cette intégrale est empreinte de cordialité, voire de bonhommie et cela réjouit l'âme et le coeur sans que le temps ne vienne changer quoique ce soit à notre bonheur. FH
CD34,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2003 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le grand chef allemand a dirigé des symphonies de Haydn durant toute sa carrière. Au soir de sa vie, il s'en va à Londres (ce n'était que justice) enregistrer les douze "Londoniennes" avec le London Philharmonic Orchestra. Non content de se préparer une nouvelle fois à jouer ces symphonies qu'il connait si bien, il a coeur d'employer la nouvelle édition du fameux musicologue américain Robbins-Landon, spécialiste de Haydn, basée sur les textes originaux. Le reste tient du miracle. Le vieux maître nous laisse le témoignage d'un Haydn fraternel, drôle, gorgé de sève, d'invention, de vivacité rythmique, à des années lumière des pesanteurs de bien des "baroqueux" qui nous enchantent pourtant si souvent. Les articulations sont si soignées, les changements d'atmosphères si bien négociés, la qualité des instrumentistes londoniens si évidente, la prise de son si idéale que le plaisir est constant tout au long de ces douze chefs-d'oeuvre. Si vous ne savez pas par quoi commencer, écoutez donc la 98, écrite au début de l'année 1792. Fabuleux cadeau posthume à Mozart auquel Haydn rend hommage au début du premier mouvement par d'adroites citations. Qu'admirer le plus chez Haydn ? Sa science de l'écriture ? Sa bonne humeur communicative ? Sa formidable énergie qui va traverser tout le XIXème siècle et Beethoven en particulier ? C'est cette synthèse que Eugen Jochum nous transmet avec tant de bonheur dans cette intégrale disponible sur votre Qobuz et à déguster encore et encore. FH
CD12,49 €

Classique - Paru le 6 septembre 2004 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L'encore jeune Simon Rattle, pas encore anobli par sa Gracieuse Majesté, avait gravé à les fin des années 80, quelques symphonies de Haydn à l'époque où il était le directeur musical de l'Orchestre de Birmingham qu'il avait haussé à un très haut niveau d'excellence. Ecoutez combien cette musique lui va comme un gant. Tout est ici frémissant de jeunesse et d'élégance. Ce philosophe là (Symphonie 22) n'a vraiment rien d'ennuyeux et est le maître de l'éloquence souriante. Une Symphonie Parisienne (86) et une Londonienne (102) complètent le tableau en résumant ainsi les trois périodes symphoniques de Haydn en un seul album. Chapeau Maestro ! FH
CD21,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1972 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
La Philharmonia Hungarica n'est certes pas le meilleur orchestre du monde. Les cordes sont sèches et même un peu acides, une sonorité renforcée par une prise de son privilégiant les registres aigus. Mais la vivacité et l'extraordinaire énergie d'Antal Dorati fait vite oublier ces imperfections. Extrait de l'enregistrement intégral des 104 Symphonies de Haydn (un pari insensé à l'époque), cet album est consacré aux Symphonies Parisiennes qui nous ravissent par leur inventivité et par la joie de vie qui traverse de bout en bout ces six joyaux. FH

Le genre

Opéra dans le magazine