Catégories :

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Symphonies - Paru le 19 octobre 2018 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 6 avril 2018 | deutsche harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Un « twitter » n’est pas seulement le réseau où les messages se limitèrent un temps durant à cent quarante caractères seulement, c’est aussi – surtout même, à la base – un gazouillis, plus particulièrement aviaire ; et d’innombrables compositeurs, bien avant Messiaen, se sont penchés sur la stylisation des chants d’oiseaux dans leurs œuvres. Bien sûr, la voix de soprano et la flûte à bec sont parmi les moyens le mieux à même d’évoquer le doux cui-cui des rossignols, des oiselets, des hirondelles, tels que mis en musique au cours de la première moitié du XVIIIe siècle par Vivaldi, Albinoni, Dieupart, Vinci (Leonardo tout court, pas Leonardo da), Mancini (Francesco, pas Henry) et collègues. La soprano espagnole Nuria Rial, plutôt spécialisée dans le répertoire de la Renaissance et du baroque – Haendel, Monteverdi, ou encore Telemann qui lui a valu un Opera Recording of the Year en 2012 avec ce même Orchestre de chambre de Bâle qui officie sur cet album – est doublée par le flûtiste à bec Maurice Steger. Toutes les œuvres ici présentes ne sont pas chantées, toutes ne comportent pas de flûte, et certaines bénéficient des deux solistes, en particulier des airs d’opéras : « Bell’augelletto che vai scherzando » de Gasparini, « Usignolo che col volo » de Fioré, d’adorables moments de grâce dans lesquels se mêlent les aigus en tout genre. © SM/Qobuz
HI-RES11,54 €16,49 €(30%)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Classique - Paru le 19 août 2016 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
En vue du 300e anniversaire de la naissance de Haydn en 2032, la Fondation Joseph Haydn de Bâle et le label Alpha ont décidé d’enregistrer l’intégrale des 107 symphonies du compositeur, sous la direction artistique de Giovanni Antonini qui se partagera entre son ensemble Il Giardino Armonico et l’Orchestre de Chambre de Bâle. Voyant la musique de Haydn comme « un kaléidoscope des émotions humaines », Antonini a choisi de ne pas aborder les symphonies de manière chronologique, mais de manière thématique (« La passione », « Il filosofo », « Il distratto »...) ; par ailleurs il jette des ponts entre ces œuvres et des pièces écrites par d’autres compositeurs, contemporains de Haydn ou ayant des correspondances avec lui. Ainsi, en regard des symphonies de Haydn, seront enregistrées dans plusieurs volumes des œuvres de Gluck, Porpora, C. P. E Bach, Mozart, Beethoven, Michael Haydn ou Stamitz... Ce troisième volume ne propose que du Haydn : les symphonies n° 42 (1771), n° 64 « Tempora mutantur » (1775 ; le surnom est de Haydn : « Les temps changent », voulait-il ici signifier que le Sturm und Drang arrivait à sa fin, et que l’on entrait dans le classicisme viennois ?), et la n° 4 des années 1760, un petit bijou de la première maturité. En complément, on pourra entendre l’ouverture de l’opéra L’isola disabitata de 1779 et l’aria Solo en pensoso de 1798, un ouvrage des plus tardifs, qui donne son titre à ce troisième volume. © SM/Qobuz« [...] L'art du chef demeure identique : on goûte cet équilibre entre les vents et les cordes, la netteté du trait, le tranchant des attaques [...] Les pointes d'espièglerie qui se font sentir ça [...] et là [...] présagent davantage Rossini. Si l'alacrité du mouvement jointe au ciselage de l'articulation avait déjà été de mise chez un Harnoncourt (Teldec) ou un Kuijken (Virgin), pour se limiter aux versions sur instruments anciens, le Giordano Armonico y apporte une transparence de texture inédite qui fait partout merveille [...] Ce Haydn lumineux, qui va à l'essentiel, est à consommer sans modération.» (Classica, octobre 2016 / Jérémie Bigorie)
HI-RES8,25 €16,49 €(50%)
CD5,50 €10,99 €(50%)

Musique vocale profane - Paru le 9 septembre 2016 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Award - 4 étoiles de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
De Didon à Cléopâtre – deux reines africaines – et passant par la reine plus fantaisiste de The Fairy Queen, la singulière soprano allemande Anna Prohaska, autant à l’aise dans le baroque que dans Strauss, nous offre une lecture de quelques-uns des airs de ces héroïnes ou contre-héroïnes telles que mises en musique dès les années 1640 par Cavalli, à la fin de ce siècle par Purcell, jusqu’au milieu du suivant par Haendel ou Hasse ou Graupner. Selon la latitude, le ton de chaque reine diffère radicalement ; et Prohaska offre donc à chaque personnage son caractère propre. Moins connue de ce côté du Rhin, la cantatrice est une véritable star partout ailleurs, invitée régulière de toutes les grandes scènes, du Philharmonique de Berlin, de celui de Vienne, sous la direction d’Abbado, Rattle, Boulez, Harnoncourt ou Jansons, et naturellement le présent Giovanni Antonini et son tout à fait exemplaire Giardino Armonico. © SM/Qobuz« [...] La voix est impossible à prendre en défaut : contre-ré de sang-froid dans « Morte col fiero aspetto » (Hasse), vocalises sans hésitation dans « Agitato da tempeste » (Graupner) ; partout un timbre homogène, charnu dans les médiums, éblouissant dans les aigus. Le studio lui-même ne peut endiguer le flux dramatique de «Re de’ Getuli altero» (Cavalli), ni le mordant des brèves arie – «Non voglio amar» et «Quando voglio» – tirées du Giulio Cesare de Sartorio. C’est dans les pages lentes, pathétiques, que manque l’épanouissement irrésistible de la soprano sur les planches. [...] L’ensemble reste de très haute tenue, accompagné par un Giardino Armonico en grande forme » (Diapason, septembre 2016 / Luca Dupont-Spirio)
HI-RES13,49 €21,49 €(37%)
CD9,99 €14,99 €(33%)

Classique - Paru le 1 septembre 2015 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 5 Sterne Fono Forum Klassik
C’est à un florilège de Haendel italien que nous invite la stupéfiante soprano Julia Lezhevna : des airs virtuosissimes d’opéras, d’oratorios et autres ouvrages sacrés, conçus par le jeune maître entre 1707 et 1710 dans un style où se mêlent le fondement technique allemand, avec son art du contrepoint, et la liberté mélodique italienne apprise auprès des grands aînés qu’étaient Alessandro Scarlatti et Arcangelo Corelli, Corelli dont on pense qu’il fut sans doute le premier soliste à jouer la superbe partie de violon solo obligée dans « Per dar pregio all’amor mio » de l’opéra Rodrigo. La jeune carrière de Julia Lezhevna (*1989) l’a déjà menée sur bon nombre des plus prestigieuses scènes mondiales, à commencer par Salzbourg, Berlin, Vienne, Paris, Amsterdam, et les téléspectateurs français se souviennent sans doute de son triomphe lors des « Victoires de la musique classique » cuvée 2012. © SM/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 11 septembre 2015 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Le Triple concerto de Beethoven n’a pas trop bonne presse ; contemporain de l’Eroica, du Quatrième concerto pour piano et des travaux sur Fidelio, l’ouvrage passe pour facile, pas vraiment profond, sans véritable signification musicale… est-il imaginable que Beethoven, dans la tourmente des autres grandes œuvres qui l’occupaient simultanément, ait aussi souhaité se présenter au public sous un autre jour ? Qui plus est, un Beethoven « facile » ou « pas profond » reste malgré tout un Beethoven, et la joie pure qui se dégage du Triple Cconcerto – sans parler de son irrésistible énergie – pourrait faire pâlir bien des chefs-d’œuvre de compositeurs mineurs. Au violoncelle Sol Gabetta, au violon Giuliano Carmignola, au piano Dejan Lazić, les trois solistes s’en donnent à cœur joie, s’échangent les thèmes, les cellules, les idées, jouent une superbe partie à trois sur l’aire de jeu qu’offre l’Orchestre de chambre de Bâle. En complément, trois quasi-incontournables grandes ouvertures du même Beethoven. © SM/Qobuz
HI-RES11,54 €16,49 €(30%)
CD7,69 €10,99 €(30%)

Classique - Paru le 7 octobre 2014 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik

Le genre

Opéra dans le magazine