Les albums

14,39 €23,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 5 janvier 2009 | Naive

Livret Distinctions Diapason d'or - 10 de Classica-Répertoire - Prise de son d'exception
Premier enregistrement de l'intégrale de l'opéra en trois actes "La Fida Ninfa", RV 714 / Sandrine Piau, soprano - Lemieux Marie Nicole, contralto - Veronica Cangemi, soprano - Philippe Jaroussky, contre-ténor - Jean-Christophe Spinosi, direction etc.
5,39 €8,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 8 novembre 2010 | Naive

Livret Distinctions Diapason d'or
A la tête de sa Rolls baroque qu’est Il Giardino Armonico, Giovanni Antonini dirige Ottone in villa de Vivaldi. Surtout, le maestro transalpin et ses troupes signent ici le premier enregistrement complet de cet opéra qui marqua, le 17 mai 1713, le point de départ officiel de la carrière lyrique du Prêtre Roux. Porté par les voix de Julia Lezhneva et Topi Lehtipuu, voilà un nouvel essentiel de la non moins essentielle Edition Vivaldi.
14,39 €23,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 octobre 2002 | Naive

Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or
Antonio Vivaldi : L'Olimpiade / Sara Mingardo, soprano - Concerto Italiano - Rinaldo Alessandrini, direction
5,39 €8,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 4 octobre 2010 | Naive

Livret Distinctions Diapason d'or
Après une remarquable participation à l’enregistrement de La Fida ninfa, un de jeunes ténors les plus remarqués de la scène internationale signe ce programme d’airs complètement inédits, qui montrent une fois de plus l’inspiration sans égale du compositeur vénitien. A écouter en priorité, l'air "La fatal sentenza" de Tito Manlio, pour la fougue, et l'air "Cessa tiranno amor" de L'incoronazione di Dario pour la douceur !
34,99 €
24,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 2 septembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
26,99 €
19,49 €

Intégrales d'opéra - Paru le 22 juillet 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
14,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 24 juin 2016 | CPO

Livret Distinctions Diapason d'or
« Vous croyez connaître La Clémence de Titus ? Oubliez vos certitudes : truffée d’ajouts, cette version de 1804, inédite en CD, étoffe le rôle de l’empereur jusqu’au monumental. [...] La distribution ne prétend pas forcément à la référence mais se distingue par son unité expressive, sa compréhension profonde du discours, son ornementation toujours en situation. [...] Aucun, non plus que le chœur, ne trahit la poésie propre de l’œuvre, à l’image de la direction d’Alessandro De Marchi, qui au-delà des imperfections d’un enregistrement sur le vif au Festival d’Innsbruck, sait allier flèche dramatique et raffinements. Rarement la stase onirique « Ah, grazie si rendano », le menuet insinuant de Publius mais aussi les scènes de gloire impériale ont été dosées et colorées avec cette beauté.» (Diapason, novembre 2016 / Jean-Philippe Grosperrin)
20,99 €
13,99 €

Opéra - Paru le 20 mai 2016 | Ediciones Singulares

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles de Classica
Ce n’est pas l’opéra le plus joué – ni le plus enregistré – de Gounod, et il est bien dommage car cette œuvre de la grande maturité mérite mille fois de figurer sur les grandes scènes françaises. Oui, Gounod a changé : Faust de 1859, Mireille de 1864, Roméo et Juliette de 1867 sont loin derrière puisque Cinq-Mars date de 1877. Voici un enregistrement tout beau tout neuf qui nous arrive certes d’Allemagne, avec l’Orchestre et le Chœur de la Radio bavaroise, mais un plateau en très grande majorité français : Mathias Vidal, Véronique Gens et Tassis Christoyannis se partagent les rôles principaux. Outre leurs voix superbes, ils offrent les quelques mélodrames parlés avec l’accent français qui se doit, car rien de plus exaspérant que d’avoir à supporter ces lignes chewing-gummées par des personnes ne maîtrisant que médiocrement la langue de Molière – ou de Vigny, dans le cas de Cinq-Mars. L’auditeur pourra suivre l’intrigue phrase après phrase sans avoir à recourir au livret, une rareté à l’opéra ! Pour mémoire, Henri Coiffier de Ruzé d'Effiat, marquis de Cinq-Mars, fut le grand écuyer du roi Louis XIII ; un parvenu dont l’arrogance finit par le jeter dans une conspiration contre son ancien protecteur Richelieu – et qui finira par lui coûter la tête en 1642, à l’âge de vingt-deux ans. Vigny en fit le personnage central de son roman, magistralement mis en musique par Gounod. © SM/QObuz « Deux ans après Carmen, c’est un opéra de cape et d’épée, Cinq-Mars, qui mettait la salle Favart à genoux : un Gounod septuagénaire y renouait enfin avec le théâtre. Pure merveille. [...] Le roman d’Alfred de Vigny inspire à Gounod et ses librettistes un drame sentimental (davantage que politique) d’une élégance de ton, mais surtout d’une sobre éloquence et d’un sens de la concision assez inhabituels chez le musicien. Les duos filent sans s’alanguir (Marie et Cinq-Mars, à la fin de l’acte I), ensembles de solistes et chœurs sont prestement menés. [...] La formidable résurrection placée sous l’égide du Palazzetto Bru Zane tient autant à la vigueur de l’œuvre qu’à la distribution qui la sert. On y frise l’idéal » (Diapason, septembre 2016 / Stéphane Grant) L’argument ? Le marquis de Cinq-Mars, favori de Louis XIII, voit ses ambitions contrariées le jour où Richelieu et le roi lui refusent la main de la princesse Marie de Gonzague. Blessé au vif, le jeune homme rejoint des conspirateurs espagnols qui fomentent l’assassinat du cardinal. Le complot sera déjoué, Cinq-Mars arrêté puis mené au gibet avec son proche ami De Thou.
187,49 €
162,49 €

Opéra - Paru le 22 septembre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livrets Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Choc Classica de l'année - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Les bandes mères EMI de Maria Callas — rapidement numérisées pour les besoins du CD, il y a plus de 25 ans, avec force applications de filtres pour camoufler les défauts sonores (distorsions ou autres) — sont passées dans les mains expertes des ingénieurs du son Allan Ramsey et Simon Gibson d’Abbey Road, pour nous rendre aujourd’hui, sous étiquette Warner Classics, des enregistrements au plus proche de leur son originel. Le gain sonore est indéniable, que ce soit par la suppression des bruits parasites ou le traitement des sons saturés sans pour autant altérer les sons harmoniques naturels. De plus, cette décision de remastériser tout Callas a permis de retrouver des masters qu’on croyait disparus — perte désastreuse ayant entraîné des copies de copies… Mais qui dit plus grande définition et propreté du son dit meilleure perception des détails, en bonne ou mauvaise part. Si l’on discerne plus nettement les nuances, les écarts de dynamique, les plans sonores et que l’on gagne plus de fidélité dans les timbres, on entend davantage tous les défauts ; pour la Callas, si sa voix semble plus dramatique, plus lumineuse, plus présente, et son phrasé plus magnifique encore, elle se dévoile en même temps dans sa vérité, avec son acidité, ses fêlures. Grâce à un son fidèlement rajeuni, des enregistrements comme La Tosca, Madame Butterfly, Le Trouvère, Le Barbier de Séville…, entre autres, apparaissent comme jamais irremplaçables. (GG)
15,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 28 août 2015 | RCA Victor

Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique - Choc de Classica
« [...] Luisa est un rôle complexe : alors qu'il exige au début, parfois aussi à la fin, de la fraîcheur et de l'agilité, il devient ensuite, quand la jeune fille doit renier son amour pour sauver son père, plus spinto, avec des tensions du medium et du grave. Tout cela, la jolie Anna Moffo l'assume idéalement en 1964 chez RCA, trouvant peut-être en Luisa son meilleur emploi au disque [...] Et jamais l'expression de la douleur ne menace la rondeur du timbre ou la beauté sensuelle de la ligne, ce qui en fait la partenaire rêvée du Rodolfo anthologique de Carlo Bergonzi [...] Le ténor italien a tout : la beauté moirée de la voix, la souplesse de l'émission, l'élégance du phrasé [...] Mais n'oublions pas la cerise sur le gâteau : la Duchesse Federica s'appelle Shirley Verrett, dont c'était le premier enregistrement d'opéra. Souvent routinier, Fausto Cleva trouve ici un vrai souffle, diversifie les climats : sans doute sa meilleure performance discographique. Pour nous, la Luisa de l'île déserte.» (Diapason, janvier 2016 / Didier Van Moere) « La battue précise, traversée d'inquiétudes, de Fausto Cleva insuffle urgence et cohérence à Luisa Miller à laquelle le casting confère un lustre exceptionnel : Moffo, pulpeuse et adamantine, forme avec Bergonzi un couple princier, rejoint par de sacrées voix graves (Verrett, Tozzi, MacNeil, Flagello) : on n'a pas fait mieux depuis.» (Classica, février 2016)
21,99 €
14,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 7 août 2015 | Dacapo

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles de Classica
Pourquoi Maskarade de Nielsen ne fait-il pas partie de tous les répertoires de toutes les grandes scènes mondiales ? Parce que l’œuvre est chantée en danois ? Fi donc, qui se targue de comprendre le tchèque chanté des opéras de Janáček… Il est donc très grand temps de rendre à Nielsen sa place dans le grand concert lyrique des nations en replaçant Maskarade au hit-parade des ouvrages qui comptent. Quelques enregistrements récents sont venus soutenir cette quête, dont celui-ci en cette année anniversaire de la naissance de Carl Nielsen, venu droit du Danemark : l’Orchestre national du Danemark dirigé par Michael Schønwandt, et un plateau réunissant pour la plupart des membres de l’ensemble de l’Opéra royal du Danemark, l’une des plus brillantes troupes qui soient. Dégustez ce chef-d’œuvre de 1906, un opéra-comique qui représente pour les Danois l'opéra national, un petit bijou de perfection mélodique et orchestrale dans la lignée directe de Falstaff créé treize ans plus tôt – la filiation est évidente et parfaitement assumée – et de Molière. © SM/Qobuz « [...] Cette nouvelle lecture organisée par Michael Schønwandt charme d'emblée par son entrain communicatif, par l'excellence des chanteurs et la présence marquée d'une orchestration pétillante et fringante qui les accompagne efficacement et imprègne presque sans discontinuer tout le spectacle. [...] Cette interprétation séduit totalement tant elle répand bonne humeur et humour tout en magnifiant les trésors de la partition.» (Classica, mars 2016 / Jean-Luc Caron)
24,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 17 juillet 2015 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Diapason d'or
« Command Performance, de 1962, n'est pas le récital le plus connu de Dame Joan — The Art of the Prima Donna (1960) ou Romantic French Arias l'ont éclipsé. Il les rejoint pourtant au sommet. Avez-vous jamais entendu aussi vertigineuses volate, trille aussi précis ? Une telle vélocité dans Ombre légère de Dinorah ou Carlo vive ? o caro accento des Masnadieri ? Mais le bel canto, chez Sutherland, ne s'arrêtait pas là : chant sur le souffle qui semble inépuisable, ligne à laquelle, pour le canto spianato, le legato donne une pureté liquide, maîtrise absolue de l'émission — écoutez le Deh, se un'urna de Beatrice di Tenda. [...] Le second volet du double album révélait à beaucoup son aisance dans un répertoire léger parfois aussi virtuose. [...] Au pupitre ou au piano, évidemment, le mari mentor, un Richard Bonynge efficace et zélé.» (Diapason, décembre 2015 / Didier Van Moere)
11,99 €

Opéra - Paru le 15 juin 2015 | INA Mémoire vive

Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles du Monde de la Musique
Oeuvres de Fauré, Debussy, Ravel & Honegger / Irma Kolassi, mezzo-soprano
8,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 10 juin 2015 | INA Mémoire vive

Livret Distinctions Diapason d'or
Œuvres de Verdi, Puccini, Rossini, Bellini / Maria Callas, soprano - Jacques Mars, basse - Albert Lance, ténor - Tito Gobbi, baryton - Jean-Pierre Hurteau, basse - L’Orchestre de l’Opéra de Paris - Georges Sebastian, direction...
21,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 29 mai 2015 | La discothèque idéale de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique
8,09 €

Opéra - Paru le 1 mai 2015 | Brilliant Classics

Distinctions Diapason d'or - Discothèque Idéale Qobuz
La belle première discographique de Genoveva sous la direction de Kurt Masur est de retour ! « Kurt Masur, en 1976, donnait à l'unique opéra de Schumann l'harmonie profonde d'une enluminure médiévale, à juste distance du mystère et du drame, avec la complicité de trois monstres sacrés de la scène allemande (Dietrich Fischer-Dieskau, Edda Moser et Peter Schreier) [...] et un « Orchestre du Gewandhaus, délectable de timbres et de textures » (Diapason, septembre 2015 / Jean-Philippe Grosperrin)
11,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 mars 2015 | Solstice

Livret Distinctions Diapason d'or
On a parlé de "frivolité sérieuse" à propos de cet opéra qu'Henri Sauguet écrivit en 1954, à la demande du festival d'Aix-en-Provence. L'importante production de Sauguet est tombée dans les limbes de l'oubli. C'est donc un plaisir de retrouver ici ce bel enregistrement de Manuel Rosenthal avec une excellente distribution, mettant parfaitement en valeur la prosodie et le sens mélodique d'un compositeur à redécouvrir d'urgence. FH
14,99 €
9,99 €

Opéra - Paru le 24 février 2015 | Cypres

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Choc de Classica
" Mystère et malaise : entre inceste et cécité, entre pouvoir et désir, tout est œdipien et elliptique dans Au monde, le sixième opéra de Philippe Boesmans. [...] Boesmans tend deux heures d'un immense récitatif qui se gonfle parfois jusqu'au tutti. [...] la phrase musicale, d'une mobilité permanente, expose sur la durée cette autre maîtrise suprême à construire — quel que soit le registre que Boesmans ait abordé — une dramaturgie musicale captivante qui n'est pas pour autant simple redondance du texte. [...] Ici c'est d'autant plus magistral que l'on n'a que le son, et non la globalité du spectacle, à recevoir. [...] Patricia Petibon, majuscule, Degout parfait [...], tous magnifiquement authentiques, ajoutent leur tenue vocale somptueuse et si parfaitement articulée à la lisibilité imposée par l'écriture même, toujours soutenue, vivante, par le fidèle Patrick Davin, qui a le sens de ce ton intime et tendu, si reconnaissable. (Classica, juillet/août 2015, Pierre Flinois)
17,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles de Classica
Eberhard Waechter (Don Giovanni) - Nicola Zaccaria (Il Commendatore) - Elisabeth Schwarzkopf (Donna Anna) - Cesare Valletti (Don Ottavio)... - Konzertvereinigung Wiener Staatsopernchor - Wiener Philharmoniker - Herbert von Karajan, direction
17,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

Distinctions Diapason d'or - 9 de Classica-Répertoire
Don Juan, opéra 2 actes / Cesare Siepi (Don Juan), Gottlob Frick (Commandeur), Elisabeth Grümmer (Anna) - Leopold Simoneau (Ottavio), Lisa Della Casa (Elvira)... - Chœur de l'Opéra de Vienne & Philh. de Vienne - dir. Dimitri Mitropoulos

Le genre

Opéra dans le magazine