Catégories :

Les albums

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 8 novembre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Depuis quelques années, le jeune ténor franco-suisse devient la coqueluche des scènes mondiales. De son origine française, il tient peut-être la parfaite diction d’un Georges Thill et la puissance vocale d’un Roberto Alagna avec lesquels il est souvent comparé. Côté helvétique, Benjamin Bernheim a la classe d’un Ernst Haefliger ou d’un Éric Tappy, ainsi que leur modestie et leur simplicité. En contrat exclusif pour Deutsche Grammophon, voici un premier album très réussi présentant les rôles qu’il chante en ce moment à Covent Garden, Zurich, Milan, Vienne, Chicago et Paris. Très remarqué pour la qualité de sa prestation par la critique, Benjamin Bernheim a révélé en 2018 au public français la version originale de 1859 du Faust de Gounod, lors d’un concert donné au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction de Christophe Rousset. Sans brûler les étapes, il a attendu son heure, travaillant ses rôles patiemment en troupe à l’Opéra de Zürich, préparant très finement la dimension psychologique de ses personnages comme le ferait un acteur. Il met la beauté de son timbre naturel au profit d’une diction parfaite sur ce premier récital qui alterne le chant français (Massenet, Gounod, Godard, Berlioz), l’opéra italien (Donizetti, Verdi, Puccini) et le répertoire russe (le célébrissime air de Lenski dans Eugène Onéguine de Tchaïkovski). C’est avec l’Orchestre PKF de Prague, sous la direction de son chef Emmanuel Villaume, que l’enregistrement a été réalisé – dans la généreuse acoustique de la Salle Smetana – lors de deux sessions en 2017 et 2018. © François Hudry/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 8 novembre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
CD1,99 €

Classique - Paru le 25 octobre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

CD1,99 €

Classique - Paru le 31 octobre 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 4 novembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
Les disques de Carlos Kleber sont comme des pépites rares et précieuses. Cet enregistrement de studio de La Traviata est un must absolu. La direction du Maestro est légère, fluide, théâtrale, exaltante, caressante. Autour de lui Ileana Cotrubas est une Violetta fragile et touchante, Placido Domingo d'une vaillance encore juvénile et Sherill Milnes un Père Germont assez convenu. Du très bon studio pour cet opéra si fréquemment enregistré. © François Hudry/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 22 septembre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES34,99 €
CD24,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 2 septembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
HI-RES25,49 €
CD17,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 9 novembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or
A lui seul, l'air d'entrée de Lady Macbeth, Vieni t'affretta, chanté par l'immense Shirley Verrett, rend ce disque immortel ! Mais tout le reste est à l'avenant. Enregistré dans la foulée du spectacle d'anthologie superbement mis en scène par Giorgio Strehler, en 1975 à la Scala de Milan, cet album possède une théâtralité difficile à obtenir en studio. Claudio Abbado dirige avec une souplesse et une éloquence qui donne le vertige. Domingo, Cappuccilli, Ghiaurov sont à leur meilleur. Rarement l'adéquation Shakespeare/Verdi a été captée avec un dramatisme frôlant de si près la perfection. Un enregistrement à emporter sur votre île déserte ou tout au moins dans votre jardin secret. © François Hudry/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 16 août 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Verdi a toujours joué un rôle primordial dans la carrière de la basse russe Ildar Abdrazakov, dont on a souvent souligné l’agilité, la puissance et la profondeur. En 2007, il chante le rôle-titre d’Oberto, œuvre méconnue du jeune Verdi, puis celui de Walter dans Luisa Miller à l’Opéra de Paris l’année suivante. Suivront Attila au MET, Philippe II (Don Carlo), Don Ruy Gomez de Silva (Ernani), Jacopo Fiesco (Simon Boccanegra), Banco (Macbeth) et, à nouveau Philippe II, mais en français, dans la production parisienne de Don Carlos. Ce sont tous ces rôles qu’il a choisis pour son premier album Verdi publié sous l’étiquette jaune de Deutsche Grammophon, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Les deux musiciens se connaissent bien et ont déjà travaillé ensemble, notamment dans le Requiem de Verdi, lors d’un concert qui a soulevé l’émotion à Montréal, donné à la mémoire de Jacqueline Desmarais, la grande mécène lyrique canadienne. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, un autre partenaire prestigieux du chef canadien, le ténor Rolando Villazón, participe à cet enregistrement pour trois extraits d’Attila et de Nabucco. Voilà qui ravira les admirateurs de ces deux voix d’aujourd’hui, en écho à leur premier disque de duos publié par Deutsche Grammophon en 2017 avec Nézet-Séguin. On y trouvait alors un programme assez hétéroclite allant de Bizet à Verdi en passant par Gounod, Boïto et Donizetti. © François Hudry/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Opéra - Paru le 19 septembre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Les bandes mères de Maria Callas — rapidement numérisées pour les besoins du CD, il y a plus de 25 ans, avec force applications de filtres pour camoufler les défauts sonores (distorsions ou autres) — sont passées dans les mains expertes des techniciens d’Abbey Road pour nous rendre aujourd’hui, sous étiquette Warner Classics, des enregistrements au plus proche de leur son originel. Le gain sonore est indéniable, que ce soit par la suppression des bruits parasites ou le traitement des sons saturés sans pour autant altérer les sons harmoniques naturels. De plus, cette décision de remastériser tout Callas a permis de retrouver des masters qu’on croyait disparus — perte désastreuse ayant entraîné des copies de copies… Mais qui dit plus grande définition et propreté du son dit meilleure perception des détails, en bonne ou mauvaise part. Si l’on discerne plus nettement les nuances, les écarts de dynamique, les plans sonores et que l’on gagne plus de fidélité dans les timbres, on entend davantage tous les défauts ; pour la Callas, si sa voix semble plus dramatique, plus lumineuse, plus présente, et son phrasé plus magnifique encore, elle se dévoile en même temps dans sa vérité, avec son acidité, ses fêlures. Grâce à un son fidèlement rajeuni, des enregistrements comme La Tosca, Madame Butterfly, Le Trouvère, Le Barbier de Séville…, entre autres, apparaissent comme jamais irremplaçables. © Qobuz - 09/2014
CD14,99 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
CD22,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 7 novembre 2005 | RCA Red Seal

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
La Caballé a 33 ans lorsqu'elle enregistre cette version mythique. Le moelleux de son timbre, son incarnation du rôle, ses sons filés sublimes (L'"Addio del passato", [CD 2 plage 11, de votre lecture sur Qobuz] sans les coupures habituelles est beau à pleurer). Avec la jeune Caballé l'émotion naît du souffle et de la simplicité de la ligne héritée de la tradition belcantiste. Carlo Bergonzi (avec son savoureux accent parmesan) est un Alfredo de rêve au style impeccable. A la tête de l'Orchestre de la RCA Italienne (composé principalement des musiciens de l'Orchestre de l'Opéra de Rome), Georges Prêtre est un accompagnateur attentif et enthousiaste, constamment à l'écoute de ses chanteurs. Un pur bonheur.
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon (DG)

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
En cette année anniversaire, Anna Netrebko propose à son tour son Verdi. Superbe de maîtrise, elle enchaîne des extraits d'airs et scènes de Macbeth, Giovanna d'Arco, I vespri siciliani, Il trovatore, et Don Carlo. Son tempérament et sa voix (qui de son aveu a changé) font des merveilles. Il suffit d'écouter le "Arrigo ! Ah, parli a un core" pour s'en convaincre...
CD21,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon (DG)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1995 | Decca Music Group Ltd.

A. Gheorghiu, sopr. - L.-M. Jones & G. Knight, m.-sopr. - R. Leggate, N. Griffiths, R. Gibson & F. Lopardo, tén. - L. Nucci, bar. - R. van Allan, Roderick Earle, B. Secombe & M. Beesley, b. - Ch. & Orch. du Royal Opera House - Sir G. Solti, dir.

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | Decca Music Group Ltd.

Téléchargement indisponible
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 28 octobre 2016 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 9 août 2004 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret

Le genre

Opéra dans le magazine