Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Rafal Blechacz - Johann Sebastian Bach

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Johann Sebastian Bach

Rafal Blechacz

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Lorsque le 21 octobre 2005, le pianiste polonais Rafał Blechacz rafla tous les cinq prix du Concours Chopin de Varsovie – le premier Polonais depuis Zimerman trente ans plus tôt – le jury estima que les autres finalistes étaient si loin derrière lui que le Deuxième Prix ne fut pas même décerné… vexant pour les autres, il faut bien l’avouer, mais ô combien favorable à Blechacz qui se vit immédiatement offrir un pont en or par les labels et les salles de concert. Ce n’est pourtant pas dans Chopin que le voici, mais dans Bach ; oui, sur piano moderne, avis aux amateurs ou aux détracteurs ! Une lecture hyper-transparente, sans le moindre effet de manche, qui tire tout ce qu’il y a à tirer d’un piano sans jamais chercher à en faire un orchestre symphonique. Blechacz insiste également sur les phrasés, sur le chant, sur les mille plans sonores polyphoniques, jouant sur l’échange permanent entre les voix qu’il s’amuse même à éclairer de manière différente d’une reprise à l’autre, pour souligner la richesse de tous les éléments de l’écriture : une véritable leçon d’architecture. Enregistrements réalisés en 2012 et 2015. © SM/Qobuz


« Commencez par le moins attendu de l'album, les quatre Duetti, si ingrats et sinueux, pour prendre la mesure de l'intelligence coloriste de Rafal Blechacz. Imaginez alors ce qu'il fera du Concerto italien ! [...] Il était permis de se demander si le jeune esthète studieux, peu enclin à la spontanéité, sortirait un jour de la gangue du parfait élève. La question ne se pose guère après ce Bach où il impose, l’air de rien, une lecture très personnelle.» (Diapason, mars 2017 / Gaëtan Naulleau)


« On peut diviser l’interprétation de Bach en deux camps : celui de la clarté polyphonique, de la lisibilité contrapuntique et de l’énergie rythmique ; et celui du lyrisme, de la couleur et de la souplesse mélodique. L’intelligence souveraine et l’éloquence digi tale avec laquelle Rafal Blechacz appréhende cette musi que devraient les réconcilier durablement.» (Classica, avril 2017)

Plus d'informations

Johann Sebastian Bach

Rafal Blechacz

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Italian Concerto in F major, BWV 971 (Johann Sebastian Bach)

1
1. (Allegro)
00:03:53

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
2. Andante
00:04:56

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
3. Presto
00:03:33

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Partita No.1 in B flat major, BWV 825 (Johann Sebastian Bach)

4
Prelude
00:01:48

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
Allemande
00:02:20

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
Courante
00:02:21

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

7
4. Sarabande
00:04:43

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
Menuet I & II
00:02:39

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

9
Gigue
00:01:57

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4 Duettos (Johann Sebastian Bach)

10
1. Duetto In E Minor, BWV 802
00:02:44

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

11
2. Duetto In F Major, BWV 803
00:02:42

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

12
3. Duetto In G Major, BWV 804
00:02:22

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

13
4. Duetto In A Minor, BWV 805
00:02:08

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Fantasia & Fugue In A Minor, BWV 944 (Johann Sebastian Bach)

14
Fantasia
00:00:44

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

15
Fuga
00:04:26

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Partita No.3 in A minor, BWV 827 (Johann Sebastian Bach)

16
1. Fantasia
00:02:11

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

17
2. Allemande
00:03:44

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

18
3. Corrente
00:02:58

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

19
4. Sarabande
00:03:23

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

20
5. Burlesca
00:02:06

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

21
6. Scherzo
00:01:11

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

22
7. Gigue
00:03:01

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2017 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Herz und Mund und Tat und Leben, Cantata BWV 147 (Johann Sebastian Bach)

23
Jesu, Joy Of Man's Desiring (Arr. For Piano By Myra Hess)
00:04:03

Rafal Blechacz, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - (Rainer Maillard, Recording Engineer - Arend Prohmann, Producer)

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Lorsque le 21 octobre 2005, le pianiste polonais Rafał Blechacz rafla tous les cinq prix du Concours Chopin de Varsovie – le premier Polonais depuis Zimerman trente ans plus tôt – le jury estima que les autres finalistes étaient si loin derrière lui que le Deuxième Prix ne fut pas même décerné… vexant pour les autres, il faut bien l’avouer, mais ô combien favorable à Blechacz qui se vit immédiatement offrir un pont en or par les labels et les salles de concert. Ce n’est pourtant pas dans Chopin que le voici, mais dans Bach ; oui, sur piano moderne, avis aux amateurs ou aux détracteurs ! Une lecture hyper-transparente, sans le moindre effet de manche, qui tire tout ce qu’il y a à tirer d’un piano sans jamais chercher à en faire un orchestre symphonique. Blechacz insiste également sur les phrasés, sur le chant, sur les mille plans sonores polyphoniques, jouant sur l’échange permanent entre les voix qu’il s’amuse même à éclairer de manière différente d’une reprise à l’autre, pour souligner la richesse de tous les éléments de l’écriture : une véritable leçon d’architecture. Enregistrements réalisés en 2012 et 2015. © SM/Qobuz


« Commencez par le moins attendu de l'album, les quatre Duetti, si ingrats et sinueux, pour prendre la mesure de l'intelligence coloriste de Rafal Blechacz. Imaginez alors ce qu'il fera du Concerto italien ! [...] Il était permis de se demander si le jeune esthète studieux, peu enclin à la spontanéité, sortirait un jour de la gangue du parfait élève. La question ne se pose guère après ce Bach où il impose, l’air de rien, une lecture très personnelle.» (Diapason, mars 2017 / Gaëtan Naulleau)


« On peut diviser l’interprétation de Bach en deux camps : celui de la clarté polyphonique, de la lisibilité contrapuntique et de l’énergie rythmique ; et celui du lyrisme, de la couleur et de la souplesse mélodique. L’intelligence souveraine et l’éloquence digi tale avec laquelle Rafal Blechacz appréhende cette musi que devraient les réconcilier durablement.» (Classica, avril 2017)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Rafal Blechacz
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Dans l'actualité...