Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Gottfried von der Goltz - Corelli : Concerti Grossi, Sinfonia to Santa Beatrice d'Este

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Corelli : Concerti Grossi, Sinfonia to Santa Beatrice d'Este

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Les Concertos Op. 6 de Corelli furent sa dernière œuvre publiée (1714, en l’occurrence), ce qui ne signifie pas nécessairement que les douze concertos constituant le recueil soient tous de la dernière maturité du compositeur – en ce temps, on rassemblait parfois des œuvres de très diverses époques. Voici présentés six des douze concertos du recueil, précédés de la Sinfonia pour Santa Beatrice d'Este ; le choix s’est porté surtout sur les concertos « d’église », lent-rapide-lent-rapide, qui diffèrent des concertos « de chambre » dont le format reprend plutôt celui des suites de danse. Pour mémoire, l’Op. 6 comporte huit des premiers (dont le célèbre Concerto pour la nuit de Noël, qui n’est pas donné ici) et quatre des seconds.

Le présent enregistrement signé du Freiburger Barockorchester, mené par Gottfried von der Goltz, diffère radicalement de bien des enregistrements précédents sur un point fondamental : oui, la partition éditée ne fait mention que de cordes, mais on sait qu’à l’époque de Corelli, il était d’usage d’étoffer les orchestres de divers vents et continuos. Les listes d’effectifs, les feuilles de paye même, qui nous sont parvenus de ce début du XVIIIe siècle attestent qu’on rajoutait des hautbois, des bassons, des cuivres même, et c’est précisément ce qui est ici reproduit. La sonorité d’ensemble y gagne bien sûr en richesse ; par contre, il est évident que le concertino, autrement dit les trois solistes, restent uniquement deux violons et violoncelle. C’est l’orchestre seul qui se symphonise ! De bien troublantes sonorités pour qui était habitué à des enregistrements plus traditionnels, y compris dans la sphère baroque. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Corelli : Concerti Grossi, Sinfonia to Santa Beatrice d'Este

Gottfried von der Goltz

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Sinfonia to Santa Beatrice d'Este in D Minor, WoO 1 (Arcangelo Corelli)

1
I. Grave
00:02:08

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

2
II. Allegro
00:01:29

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

3
III. Adagio assai
00:00:43

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

4
IV. Largo assai
00:02:48

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

5
V. Vivace
00:01:53

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

Concerto grosso No. 1 in D Major, Op. 6 (Arcangelo Corelli)

6
I. Largo - Allegro
00:03:12

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

7
II. Largo
00:01:19

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

8
III. Allegro - Largo - Allegro
00:04:15

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

9
IV. Allegro
00:03:52

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

Concerto grosso No. 2 in F Major, Op. 6 (Arcangelo Corelli)

10
I. Vivace - Allegro - Adagio - Vivace - Allegro - Largo - Andante
00:03:57

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

11
II. Allegro
00:01:45

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

12
III. Grave - Andante largo
00:01:38

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

13
IV. Allegro
00:02:06

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

Concerto grosso No. 3 in C Minor, Op. 6 (Arcangelo Corelli)

14
I. Largo
00:02:33

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

15
II. Allegro - Adagio
00:02:05

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

16
III. Grave
00:01:49

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

17
IV. Vivace
00:02:13

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

18
V. Allegro
00:02:19

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

Concerto grosso No. 4 in D Major, Op. 6 (Arcangelo Corelli)

19
I. Adagio - Allegro
00:03:26

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

20
II. Adagio
00:01:48

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

21
III. Vivace
00:01:00

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

22
IV. Allegro
00:03:03

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

Concerto grosso No. 5 in B-Flat Major, Op. 6 (Arcangelo Corelli)

23
I. Adagio - Allegro
00:03:19

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

24
II. Adagio
00:01:46

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

25
III. Allegro - Adagio
00:02:01

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

26
IV. Largo - Allegro
00:02:48

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

Concerto grosso No. 7 in D Major, Op. 6 (Arcangelo Corelli)

27
I. Vivace - Allegro - Adagio - Vivace - Allegro
00:04:16

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

28
II. Andante - Largo
00:02:31

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

29
III. Allegro
00:01:11

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

30
IV. Vivace
00:01:06

Freiburger Barockorchester - Gottfried von der Goltz, Conductor - Arcangelo Corelli, Composer

Aparté - Little Tribeca Little Tribeca

Descriptif de l'album

Les Concertos Op. 6 de Corelli furent sa dernière œuvre publiée (1714, en l’occurrence), ce qui ne signifie pas nécessairement que les douze concertos constituant le recueil soient tous de la dernière maturité du compositeur – en ce temps, on rassemblait parfois des œuvres de très diverses époques. Voici présentés six des douze concertos du recueil, précédés de la Sinfonia pour Santa Beatrice d'Este ; le choix s’est porté surtout sur les concertos « d’église », lent-rapide-lent-rapide, qui diffèrent des concertos « de chambre » dont le format reprend plutôt celui des suites de danse. Pour mémoire, l’Op. 6 comporte huit des premiers (dont le célèbre Concerto pour la nuit de Noël, qui n’est pas donné ici) et quatre des seconds.

Le présent enregistrement signé du Freiburger Barockorchester, mené par Gottfried von der Goltz, diffère radicalement de bien des enregistrements précédents sur un point fondamental : oui, la partition éditée ne fait mention que de cordes, mais on sait qu’à l’époque de Corelli, il était d’usage d’étoffer les orchestres de divers vents et continuos. Les listes d’effectifs, les feuilles de paye même, qui nous sont parvenus de ce début du XVIIIe siècle attestent qu’on rajoutait des hautbois, des bassons, des cuivres même, et c’est précisément ce qui est ici reproduit. La sonorité d’ensemble y gagne bien sûr en richesse ; par contre, il est évident que le concertino, autrement dit les trois solistes, restent uniquement deux violons et violoncelle. C’est l’orchestre seul qui se symphonise ! De bien troublantes sonorités pour qui était habitué à des enregistrements plus traditionnels, y compris dans la sphère baroque. © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recording : Ensemblehaus Freiburg (Germany), 21,24-25 November, 2017

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Gottfried von der Goltz
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Dans l'actualité...