Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

François-Frédéric Guy|Concerto pour piano n° 4

Concerto pour piano n° 4

Ludwig Van Beethoven

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Concerto pour piano n° 4 en sol majeur op. 58 - Quintette pour piano, hautbois, clarinette, cor & basson en mi bémol majeur, op. 16 / François-Frédéric Guy, piano - Philippe Jordan, direction

Plus d'informations

Concerto pour piano n° 4

François-Frédéric Guy

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Piano Concerto No 4, Op 58: I. Allegro moderato
00:18:34

François-Frédéric Guy, interprète - Philippe Jordan, interprète - Ludwig Van Beethoven, compositeur

2008 naïve 2008 naïve

2
Piano Concerto No 4, Op 58: II Andante con moto
00:04:34

François-Frédéric Guy, interprète - Philippe Jordan, interprète - Ludwig Van Beethoven, compositeur

2008 naïve 2008 naïve

3
Piano Concerto No 4, Op 58: III Rondo, vivace
00:09:44

François-Frédéric Guy, interprète - Philippe Jordan, interprète - Ludwig Van Beethoven, compositeur

2008 naïve 2008 naïve

4
Quintet in E flat Major for piano and winds, Op.16: I Grave, allegro ma non troppo
00:13:48

François-Frédéric Guy, interprète - Ludwig Van Beethoven, compositeur

2008 naïve 2008 naïve

5
Quintet in E flat Major for piano and winds, Op.16: II Andante cantabile
00:06:59

François-Frédéric Guy, interprète - Ludwig Van Beethoven, compositeur

2008 naïve 2008 naïve

6
Quintet in E flat Major for piano and winds, Op.16: III Rondo, allegro ma non troppo
00:05:57

François-Frédéric Guy, interprète - Ludwig Van Beethoven, compositeur

2008 naïve 2008 naïve

À propos

Distinctions :

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par François-Frédéric Guy

Debussy & Murail: Révolutions

François-Frédéric Guy

Debussy & Murail: Révolutions François-Frédéric Guy

Beethoven: Complete Works for Cello & Piano

François-Frédéric Guy

Brahms: Complete Piano Sonatas

François-Frédéric Guy

Brahms: Complete Piano Sonatas François-Frédéric Guy

Liszt : Harmonies poétiques et religieuses, Sonate en si mineur

François-Frédéric Guy

Brahms: Complete Piano Sonatas (5.1 Edition)

François-Frédéric Guy

Dans la même thématique...

Chopin : Concertos for Pianoforte & String Quintet

David Lively

Saint-Saëns : Piano Concertos Nos. 1 & 2

Romain Descharmes

Mozart : Piano Concertos, K.413, 414, 415

Kristian Bezuidenhout

Mozart: The Complete Piano Concertos

Murray Perahia

Mendelssohn

Jan Lisiecki

Mendelssohn Jan Lisiecki
Les Grands Angles...
Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Radu Lupu, un génie très discret

Décrit comme un poète, géant, magicien ou pianiste de l'indicible, l’artiste roumain entretenait un certain mystère autour de sa personnalité tourmentée et puissamment introvertie qui illuminait son approche musicale. Au piano, il recherchait un son puissant et consistant, pétrissant son clavier comme un boulanger sa pâte. Radu Lupu nous a quittés le 17 avril 2022, laissant un legs discographique relativement restreint et d'autant plus précieux.

Julius Katchen, 50 nuances de Brahms

Si les pianistes de notre époque, toutes générations confondues, enregistrent la musique pour piano de Brahms à tour de doigts – surtout les derniers opus, 116 à 119, qui ont la cote –, il n’en a pas toujours été ainsi. Lorsque le pianiste américain Julius Katchen commence ses enregistrements brahmsiens en 1962, il signe pour Decca la toute première intégrale des œuvres pour clavier du compositeur allemand. Il sera suivi une dizaine d’années plus tard par celle de l’Allemand Peter Rösel, et, plus récemment, d’une douzaine de pianistes.

Dans l'actualité...