Artistes similaires

Les albums

17,99 €
11,99 €

Classique - Paru le 27 novembre 2015 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
C’est surtout pour ses nombreuses œuvres consacrées à son instrument, le violon, que Jean-Marie Leclair appartient à la mémoire collective des mélomanes de nos jours : une soixantaine de sonates à un ou deux violons, douze trios, douze concertos, le tout dans un langage éclatant qui lui a valu le surnom de « Vivaldi français ». Par contre, il n’écrivit qu’un seul opéra, le présent Scylla et Glaucus, créé en 1746 à l’Académie royale (l’ancêtre de l’Opéra de Paris) à une époque de gloire florissante de la royauté française. Hélas, le succès ne fut pas au rendez-vous : livret un peu incohérent sans doute, et surtout une richesse d’écriture qui ne pouvait que dérouter les amateurs de légèreté et d’italianismes mélodisants. Leclair, au contraire de tant de ses contemporains, déploie dans sa partition des trésors d’invention orchestrale : récitatifs accompagnés à l’orchestre – une grande nouveauté alors –, harmonie à quatre ou cinq voix y compris à l’orchestre, de sorte que les altos et les basses sont sollicités bien au-delà de l’habitude, effets harmoniques, mélodiques, contrapuntiques et rythmiques à foison, refus du « colla parte » qui double bêtement la ligne vocale d’une ligne instrumentale. L’auditeur l’aura compris, c’est là l’un des plus phénoménaux opéras de son temps, profondément théâtral, toujours moderne, inclassable, un véritable grand chef-d’œuvre d’un grand maître. © SM/Qobuz
29,99 €
19,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2013 | Glossa

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 30 novembre 2015 | Fuga Libera

Hi-Res Livret
Et pourquoi donc « Le Salon de Scylla et Glaucus », vous enquerrez-vous fort légitimement ? Simple : l’allusion à Scylla et Glaucus renvoie à l’unique opéra de Jean-Marie Leclair, qui a lui-même transcrit l’ouverture de son ouvrage pour trio ; le salon évoque, bien sûr, le fait qu’il s’agit avec ces trios – et toutes les autres sonates présentées sur le présent album – de musique réservée à la chambre, à l’alcôve ou au salon et non pas la scène. Aux côtés de Leclair, les musiciens de l’ensemble Les Nouveaux Caractères ont choisi d’honorer ses contemporains et parfois collègues et amis : Boismortier, Forqueray (Jean-Baptiste, pas son père Antoine), Duphly, Barrière et Royer, qui vécurent et travaillèrent tout au long du règne de Louis XV, voire au-delà, et dont certains furent d’ailleurs musiciens du roi (Duphly est né l’année de la mort de Louis XIV, en 1715, et mort l’année de la Révolution !). La galanterie à la française trouve ici ses interprètes rêvés. © SM/Qobuz