Artistes similaires

Les albums

9,99 €

Classique - Paru le 10 janvier 2017 | NoMadMusic

Livret
Les œuvres de Britten pour le violoncelle sont le fruit d'une amitié étroite qui le liait avec Mstislav Rostropovitch. Le violoncelliste inspira au compositeur sa Symphonie pour violoncelle et orchestre, sa Sonate pour violoncelle et piano, puis les trois Suites que voici – sans doute le corpus de musique pour violoncelle seul le plus important depuis les Suites de Bach. C'est là une musique entièrement neuve, totalement inclassable et marquée par la personnalité propre de Britten ; une sorte de relecture d'une forme baroque qui contient quelques-unes des pages les plus bouleversantes que l'on ait composées pour le violoncelle. Souvent absentes des programmes de concert, la jeune violoncelliste française Noémi Boutin a choisi de les enregistrer car, dit-elle, « elles possèdent la densité, la délicatesse, la sensibilité visionnaire des plus grandes œuvres. La richesse de cette musique offre, tant à l'interprète qu'à l'auditeur, un monde d'expressions intime et onirique, un champ de sonorités infini. » Noémi Boutin (*1983), une disciple de Roland Pidoux, Philippe Muller et Jean-Guihen Queyras, « Révélation classique de l’ADAMI » cuvée 2004, n’a certes pas choisi la facilité et, plutôt que de ressasser pour la n-ième fois une interprétation des tubes célèbres, a préféré se plonger dans un monde plus contemporain – les trois Suites de Britten furent écrites entre 1964 et 71, libre à chacun d’y voir des classiques écrits voici quarante ou cinquante ans, ou d’éternelles modernités conçues dans un passé inclassable – et la difficulté du violoncelle solo. Pari pleinement gagné. © SM/Qobuz