Artistes similaires

Les albums

10,49 €14,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 3 mai 2011 | CPO

Distinctions 4 étoiles Classica
Solistes - Rheinische Kantorei - Das Kleine Konzert - Dir. Hermann Max
23,39 €

Classique - Paru le 27 janvier 2006 | Warner Classics

9,99 €

Classique - Paru le 20 janvier 2017 | CPO

Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Sur les centaines de cantates de Telemann qui nous sont parvenues, il est évident qu’une majorité reste encore inconnue du public ; la Rheinische Kantorei nous offre de découvrir l’une des plus tardives, « Trauret, ihr Himmel » de 1760 (rappelons que le compositeur est né quatre ans avant Bach, en 1681, et a vécu jusqu’à l’âge canonique de quatre-vingt-six ans en 1767, quand Mozart avait déjà onze ans), un extraordinaire ouvrage en bonne partie dégagé du langage purement baroque et empreint du classicisme naissant, celui de Haydn par exemple. En guise d’exemple parallèle, le même ensemble propose également la cantate « Gott hat den Herrn auferweckt » de Carl Philip Emanuel Bach (dont Telemann était le parrain, rappelons-le), écrit plus ou moins au même moment – 1756 – et dont on pense que Telemann la fit donner à Hambourg dans la foulée. Certes, Bach-fils restera toujours le fils de Bach et l’héritage est des plus imposants, mais C.P.E saura quand même intégrer les nouveautés dans l’air du temps à sa musique. L’album se referme avec une autre cantate de Telemann, « Er neigte den Himmel » – tout aussi grandiose que la première enregistrée – de cette même époque tardive, mais peut-être plus tournée vers le passé, si ce n’est pour de nombreuses tournures harmoniques tout à fait étonnantes et peu orthodoxes. © SM/Qobuz
14,99 €

Classique - Paru le 7 août 2015 | CPO

Livret
Non, non, ce n’est pas un enregistrement de pièces de l’époque de Luther, mais un oratorio retraçant l’épisode de la vie de Martin Luther, au cours de la Diète de Worms convoquée par Charles Quint en 1521 : Luther à Worms. Luther dut s’y défendre des remous, c’est le moins que l’on puisse dire, provoqués par ses quatre-vingt quinze thèses ; finalement il fut excommunié mais l’électeur Frédéric de Saxe l’exfiltra secrètement et lui offrit la protection du château de Wartburg, à Eisenach. Et de qui, demanderez-vous, est ce curieux oratorio historico-religieux ? De Ludwig Meinardus, un quasi-contemporain de Brahms ; encouragé par Schumann à ses débuts, il fut surtout soutenu par Liszt qui en 1874 arrangea la création de Luther à Worms - bien que Meinardus restât plutôt du côté de Brahms dans la querelle opposant les classicistes à la « Nouvelle école allemande » de Liszt et Wagner. Mais l’oratorio de Meinardus, ici donné par le Concerto Köln et la Rheinische Kantorei, est un exemple parfait d’une œuvre qui préfère ne pas trop décider entre les deux camps, préférant dérouler sa propre imagination musicale. © SM/Qobuz
9,99 €

Classique - Paru le 24 septembre 2013 | CPO

10,49 €14,99 €

Classique - Paru le 1 février 2011 | CPO

Livret
14,99 €

Classique - Paru le 25 août 2009 | CPO

14,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 1 janvier 2009 | CPO

9,99 €

Messes, Passions, Requiems - Paru le 18 novembre 2008 | CPO

9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | CPO

14,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 1 janvier 2007 | CPO

14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | CPO

9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Capriccio