Artistes similaires

Les albums

14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 8 avril 2016 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
Le programme de cet enregistrement imagine une fête florentine, pourquoi pas lors d’une visite du pape Léon X, à l’influence de qui Heinrich Isaac (ca. 1450 – 1517) dut la sécurité financière de ses vieux jours. Certes, il n’existe aucune documentation sur une telle célébration à Florence, mais après tout, le compositeur a écrit certaines de ses meilleures musiques pour la cour impériale de l’empereur Maximilien Ier bien qu’il ait passé la plus grande partie de sa vie d’adulte dans la capitale toscane. Aux mouvements polyphoniques de l’Ordinaire de la Messe de Isaac s’intègrent le plain-chant utilisé à la cathédrale de Florence, où Isaac travaillait en tant que chanteur. L’ensemble est encadré par deux beaux motets extraits du fameux recueil posthume de propres de la messe, le Choralis constantinus. Cette dualité est captée symboliquement par l’enregistrement dans lequel les pures lignes mélodiques du chant florentin alternent admirablement avec la texture, riche quoique claire, du plus important Ordinaire impérial de Isaac. Aux commandes, l’exemplaire ensemble Gilles Binchois dirigé par Dominique Vellard, un très grand spécialiste de la musique des époques médiévales et Renaissance. Enregistré en septembre 2015 au couvent Saint-Marc à Gueberschwihr (Alsace). © SM/Qobuz « [...] La lecture de la messe dégage une sorte d'élégance et de fragilité. La légèreté des voix aiguës, la retenue des phrasés, le dosage subtil de la résonance, qui permet de suivre chacune des six voix, font des mouvements polyphoniques une dentelle lumineuse, d'une beauté délicate.» (Classica, juillet 2016 / Guillaume Bunel)
26,59 €
18,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 1 décembre 2014 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles Classica
Et pourquoi donc Polyphonies « oubliées », demanderez-vous fort légitimement ? C’est que sur les vingt-sept pièces ici présentées, seules cinq sont de compositeurs identifiés – Charpentier, Sermisy, Bournonville, Perne et Kunc –, les autres restant muettes à jamais sur l’identité du maître qui les a écrites. Mais est-il besoin de connaître le nom du compositeur pour mieux (ou moins bien) goûter la beauté d’une œuvre ? Est-il seulement besoin d’en connaître la date ou même l’époque de composition ? Eh… Quant au terme « faux-bourdon » inscrit dans le titre du CD, il n’a aucune connotation entomologique : il s’agit d’une forme d’harmonisation du plain-chant dans laquelle les quatre parties vocales sont différentes (là où le plain-chant initial est monophonique), mais toutes les quatre dans le même rythme, note contre note – aucun contrepoint donc. Quelques-unes des pièces présentées respectent cette forme, fort ancienne. Un sacré florilège de somptueuses beautés sacrées, anonymes certes mais certes pas anodines ; chantées selon la prononciation classique du latin à la française, donc les terminaisons en usse et pas en ousse. (MT)
9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 7 juin 2011 | Glossa

Livret Distinctions 5 de Diapason
L’Ensemble Gilles Blinchois s’était déjà illustré dans des disques consacrés aux chants grégoriens et à la musique du Moyen-Âge. Il s’associe à d’autres spécialistes de la musique ancienne, les Sacqueboutiers, pour célébrer un compositeur de la Renaissance, maître de Chapelle à Séville et à Burgos, Francisco de Penalosa (1470-1528) et sa Messe « Nunca fue pena mayor ».
13,49 €

Classique - Paru le 1 avril 2011 | Brilliant Classics

Distinctions 4 étoiles Classica
- Guillaume de Machaut, fut le premier grand compositeur de l'histoire de la musique occidentale, et la Messe de Notre-dame est la première messe polyphonique, d'une beauté persistante et mystérieuse. - La version de l'ensemble Gilles Binchois dirigé par Dominique Vellard, où l'on retrouve le contre-ténor star Andreas Scholl, a obtenu un immense succès critique et public à sa sortie au début des années 1990 (Diapason d'Or). - Coffret 3CD comprenant la Messe de Notre-Dame, le Vray Remède d'Amour, et le Jugement du Roi de Navarre + 1 CD-Rom avec un essai de Dominique Vellard et tous les textes.
9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 1 février 2001 | Tempéraments Radio France

Auw orgues de la collégiale Notre-Dame de Dole & de Notre-Dame de la Daurade à Toulouse / François Ménissier, orgue - Ensemble Gilles Binchois - Dominique Vellard, direction
9,99 €

Classique - Paru le 1 septembre 1998 | Tempéraments Radio France

17,99 €
11,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 10 mars 2015 | Evidence

Hi-Res Livret
Pendant plus de 35 ans, Dominique Vellard a été la force motrice de l’Ensemble Gilles Binchois, ardent défenseur de la musique médiévale et Renaissance. Le voici de l’autre côté du miroir : ardent défenseur de la musique contemporaine, et non seulement contemporaine, mais carrément signée Dominique Vellard, des œuvres écrites entre 2004 et 2013. Dans la lignée du « on n’est jamais aussi bien servi… », il est ici royalement servi. Il est évident que Vellard se laisse influencer par les modes d’écriture horizontale les plus anciens qui soient (Occident comme Orient, d’ailleurs), en reprenant aussi des textes vieux de plusieurs siècles, mais dans une conduite harmonique d’aujourd’hui, des frottements, des croisements qui n’auraient pas été trop imaginables voici sept cent ou mille ans. Et pourtant… Vellard évite les harmonies trop datables, de l’époque baroque jusqu’à la fin du Romantisme, pour développer son propre langage, véritable pont entre le Moyen Âge et le XXIe siècle. On se surprend à imaginer que Pérotin, entendant cela, ne se serait pas senti dépaysé plutôt que transporté sur une planète Mars médiévale. Le résultat est rien moins que troublant et envoûtant. La quête de Vellard a parfaitement abouti : chapeau. © SM/Qobuz
9,99 €

Classique - Paru le 5 octobre 2009 | Glossa

Livret
12,99 €

Classique - Paru le 31 août 2009 | deutsche harmonia mundi