Artistes similaires

Les albums

14,99 €
9,99 €

Rock - Paru le 21 novembre 2011 | Au Carré de l'Hypoténuse

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Un nouvel album de… Sophocle ?!? Réunissant essentiellement des chœurs de pièces du tragédien grec (Les Trachiniennes, Antigone, Electre), cet album marque le retour de Bertrand Cantat. L’ex-leader de Noir Désir signe également les musiques avec Bernard Falaise, Pascal Humbert et Alexander MacSween. Un étonnant mariage entre une matière verbale dense et des compositions d’essence rock !
19,99 €
14,49 €

Rock français - Paru le 1 décembre 2017 | Barclay

Hi-Res
Quatre ans après avoir refait surface avec le groupe Détroit, Bertrand Cantat publie son premier véritable album solo qu’il a enregistré entre le Chili, l’Allemagne et la France. Baptisé Amor Fati, l'opus reprend selon Cantat le « concept utilisé par Nietzsche qui signifie « Aime ton destin, vis avec ». Amor Fati c'est une acceptation, une lucidité qui n'est pas une résignation ». Cette idée de l'homme devenu surhomme en transgressant les difficultés infuse tout l'album mais s'expose avant tout, sans surprise, dans le titre éponyme qui sert d’isoloir. Cantat y clame l'amour-amor-à mort de son destin comme l’enfer de ses possibles. Une émotion semi-rappée à prendre ou à laisser. Bertrand, lui, prolonge l'album de dix titres mélancoliques (J'attendrai) et/ou contestataires (L'Angleterre) sonnant le rock français suranné de l'ère 2000. Hormis Chui con que la basse du fidèle Pascal Humbert rend salutaire. En somme, rien de surprenant. Un brin, passé même, que le vent pourra facilement emporter. © CS/Qobuz
14,49 €

Rock français - Paru le 1 décembre 2017 | Barclay

Quatre ans après avoir refait surface avec le groupe Détroit, Bertrand Cantat publie son premier véritable album solo qu’il a enregistré entre le Chili, l’Allemagne et la France. Baptisé Amor Fati, l'opus reprend selon Cantat le « concept utilisé par Nietzsche qui signifie « Aime ton destin, vis avec ». Amor Fati c'est une acceptation, une lucidité qui n'est pas une résignation ». Cette idée de l'homme devenu surhomme en transgressant les difficultés infuse tout l'album mais s'expose avant tout, sans surprise, dans le titre éponyme qui sert d’isoloir. Cantat y clame l'amour-amor-à mort de son destin comme l’enfer de ses possibles. Une émotion semi-rappée à prendre ou à laisser. Bertrand, lui, prolonge l'album de dix titres mélancoliques (J'attendrai) et/ou contestataires (L'Angleterre) sonnant le rock français suranné de l'ère 2000. Hormis Chui con que la basse du fidèle Pascal Humbert rend salutaire. En somme, rien de surprenant. Un brin, passé même, que le vent pourra facilement emporter. © CS/Qobuz

L'interprète

Bertrand Cantat dans le magazine
  • QIBUZ / Lundi 2 juillet 2012
    QIBUZ / Lundi 2 juillet 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • QIBUZ / Lundi 19 mars 2012
    QIBUZ / Lundi 19 mars 2012 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Bertrand Cantat dérange encore
    Bertrand Cantat dérange encore Alors que la venue prochaine de Bertrant Cantat à Montréal suscite un vaste débat au Québec, l’ancien chanteur de Noir Désir renonce à participer au Festival d’Avignon suite à l’annulation de la ve...
  • Noir Désir : la fin, pour de bon
    Noir Désir : la fin, pour de bon Denis Barthe, batteur de Noir Désir, a annoncé la fin du plus populaire groupe de rock français de ces vingt dernières années.
  • Noir Désir : la fin ?
    Noir Désir : la fin ? Dans un communiqué cinglant, le guitariste Serge Teyssot-Gay a annoncé qu’il quittait Noir Désir.