Les albums

15,59 €

Crooners - Paru le 4 octobre 2013 | Frank Sinatra Enterprises, LLC

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dans sa discothèque idéale, difficile de dire quel disque de « The Voice » mettre en particulier tant « Old Blue Eyes » nous a régaler d’interprétations et de rencontres de haut niveau. Sans doute faut-il considérer Frank Sinatra comme l’artiste référence sur bien des standards dont il donna une version définitive. Qobuz a une préférence pour ce disque en public, dans son casino de Las Vegas, le Sands, où il se produisait ce soir-là en compagnie du grand orchestre de Count Basie et sous la direction et les arrangements de son ami Quincy Jones. Du très grand art de crooner, en toute décontraction, mais avec un swing rarement égalé dans ses disques en studio.
12,99 €

Crooners - Paru le 11 novembre 2011 | Capitol Records

6,99 €
6,99 €

Crooners - Paru le 1 janvier 1962 | BNF Collection

Studio Masters Livret
17,48 €
12,99 €

Crooners - Paru le 7 octobre 2014 | EMI Music Austria GesmbH

Studio Masters Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le disque ultime de rupture ! La bible des cœurs brisés ! Ce neuvième album studio de Sinatra qui parait au printemps 1955 chez Capitol est considéré, encore aujourd’hui, comme la bande son la plus parfaite des êtres tourmentés. Le crooner sait évidemment de quoi il cause, le début des années 50 ayant été pour lui on ne peut plus chaotique sentimentalement parlant, tiraillé qu’il fut entre ses deux femmes, Nancy Barbato et Ava Gardner… L’ambiance est donc logiquement on ne peut plus mélancolique tout au long de ce pur chef d’œuvre, et sa voix de velours jongle avec des thèmes aussi joyeux que la solitude, l’introspection, les amours perdus, la dépression et les errances nocturnes… A cet égard, In The Wee Small Hours fut un peu le premier album concept. Pour confectionner l’écrin idéal à cet océan de turpitudes, Nelson Riddle et son orchestre font des merveilles de subtilité. Les arrangements sont d’une classe folle et les violons sont manipulés à la perfection. Dans une veine similaire, Frankie signera en 1958 le tout aussi fabuleux Sings For Only The Lonely. Sa virtuosité dans le swing était inégalée, dans la tourmente elle est tout aussi bluffante. Bref, un chef-d’œuvre qui rendrait presque heureux de s’être fait plaquer… © MZ/Qobuz
22,09 €

Crooners - Paru le 29 octobre 2007 | Barclay

6,49 €

Crooners - Paru le 27 août 1998 | Capitol Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
4,49 €
2,99 €

Variété internationale - Paru le 1 juin 2011 | Trunk Records

Studio Masters Distinctions Qualité Studio Masters Garantie
17,48 €
12,99 €

Crooners - Paru le 7 octobre 2014 | EMI Music Austria GesmbH

Studio Masters
5,99 €
5,99 €

Crooners - Paru le 1 janvier 1959 | BNF Collection

Studio Masters Livret
6,49 €

Crooners - Paru le 6 novembre 2012 | Must Have Records

10,39 €

Crooners - Paru le 14 mai 1998 | Capitol Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le disque ultime de rupture ! La bible des cœurs brisés ! Ce neuvième album studio de Sinatra qui parait au printemps 1955 chez Capitol est considéré, encore aujourd’hui, comme la bande son la plus parfaite des êtres tourmentés. Le crooner sait évidemment de quoi il cause, le début des années 50 ayant été pour lui on ne peut plus chaotique sentimentalement parlant, tiraillé qu’il fut entre ses deux femmes, Nancy Barbato et Ava Gardner… L’ambiance est donc logiquement on ne peut plus mélancolique tout au long de ce pur chef d’œuvre, et sa voix de velours jongle avec des thèmes aussi joyeux que la solitude, l’introspection, les amours perdus, la dépression et les errances nocturnes… A cet égard, In The Wee Small Hours fut un peu le premier album concept. Pour confectionner l’écrin idéal à cet océan de turpitudes, Nelson Riddle et son orchestre font des merveilles de subtilité. Les arrangements sont d’une classe folle et les violons sont manipulés à la perfection. Dans une veine similaire, Frankie signera en 1958 le tout aussi fabuleux Sings For Only The Lonely. Sa virtuosité dans le swing était inégalée, dans la tourmente elle est tout aussi bluffante. Bref, un chef-d’œuvre qui rendrait presque heureux de s’être fait plaquer… © MZ/Qobuz
18,19 €

Variété internationale - Paru le 3 mars 2003 | Parlophone Catalogue

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
19,49 €

Variété internationale - Paru le 14 octobre 1996 | A&M

12,99 €

Crooners - Paru le 26 septembre 2006 | Capitol Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
11,00 €

Crooners - Paru le 11 février 2003 | Warner Brothers - 143 - Reprise

Le premier opus de Michael Bublé lui confère le statut d'un Harry Connick, Jr. du XXIe siècle. Sa voix de crooner rauque lui donne la prestance d'un homme plus mûr et en fait, son style pop-jazz à la Sinatra rappelle fortement le chant de Harry Connick, Jr. Par conséquent, la production s'appuie grandement sur le swing revisité de bijoux tels que "Fever" et "Come Fly with Me", mais ce n'est qu'une partie du disque. Styliste de la chanson moderne, Michael Bublé puise dans des standards contemporains également, dont la ballade jazzy de George Michael "Kissing a Ballad", la chanson mélancolique des Bee Gees "How Can You Mend a Broken Heart" et "For Once in My Life" de Stevie Wonder. Ça fait du bien d'entendre le premier album d'un jeune chanteur qui préfère appliquer simplement une voix puissante et un certain style sur des chansons de qualité plutôt que de suivre cyniquement les sentiers battus de la teen-pop. ~ Aaron Latham

Le genre

Variété internationale dans le magazine