Les albums

4693 albums triés par Date: Plus récent et filtrés par Musique symphonique
6,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 mars 2014 | Happy Hour Classics

7,19 €

Musique symphonique - Paru le 21 mars 2014 | Esperanza

17,48 €
12,99 €

Musique symphonique - Paru le 17 mars 2014 | Decca

Studio Masters Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de Son d'Exception - Qualité Studio Masters Garantie
150 musiciens, une percussion abondante et même une machine à vent (que Ravel utilisera la même année en composant son ballet Daphnis et Chloé), voilà tout l'arsenal sonore de la Symphonie Alpestre de Richard Strauss, sous la direction de Daniel Harding qui ne se contente pas de décrire une excursion touristique dans les Alpes bavaroises, mais qui veut apporter une réponse mystique et panthéiste à la nature, telle que le compositeur l'avait souhaité. FH
1,29 €

Musique symphonique - Paru le 12 mars 2014 | Soundtrack4u

9,99 €

Musique symphonique - Paru le 10 mars 2014 | Editions Jade

16,49 €
10,99 €

Symphonies - Paru le 10 mars 2014 | harmonia mundi

Studio Masters Livret Distinctions Choc de Classica - Qualité Studio Masters Garantie
Symphonie, cantate ou oratorio ? Le Lobgesang (Chant de louanges) — commande de la ville de Leipzig à son Kapellmeister Mendelssohn pour commémorer, en 1840, les 400 ans de l’invention de l’imprimerie —, relève un peu des trois catégories. Mais à l’inverse de la 9e de Beethoven, il s’agit ici d’une miniature symphonique en trois mouvements, destinée à introduire à la manière d’une ouverture la partie chantée de l’œuvre, deux fois plus volumineuse. Ainsi, cette magnifique “Symphonie-Cantate” éclot en grande fresque vocale et chorale.
0,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 mars 2014 | Glen Focus

0,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 mars 2014 | Glen Focus

0,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 mars 2014 | Glen Focus

24,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 mars 2014 | Andromeda

Distinctions 9 de Classica-Répertoire
Symphonies n°4 à n°9 / Philharmonique de Vienne - Philharmonique de Berlin - Direction Wilhelm Furtwängler Vous avouerai-je que, plutôt que de raconter n’importe quoi au sujet de ces enregistrements mythiques, j’ai préféré m’en référer à la Société Furtwängler pour certains détails – croustillants, touchants, curieux, mais toujours intéressants ! Bruckner et Furtwängler, ce fut une longue histoire hérissée de concerts d’anthologie, et d’enregistrements dans lesquels le sublime côtoie parfois le plus étonnant.     Ainsi cette Quatrième de 1951, dans laquelle il utilise une version assez discutable de la partition – lui qui, dès que possible, avait adopté les versions les plus propres établies par Haas –, hérissée de coups de cymbales ! La Cinquième est ici donnée dans la fort belle version de 1942, considérablement plus vivante que celle de Salzbourg en 1951, et bénéficiant d’une prise de son exemplaire pour l’époque. Pour la Sixième, que le chef n’inscrivit qu’une seule fois à son répertoire, la bande avec le premier mouvement a hélas disparu, ainsi d’ailleurs que celle du Concerto pour violoncelle de Schumann avec Fournier, donné au cours du même concert.     Quant à la Huitième, il s’agit probablement de LA version de Furtwängler de cette œuvre, enregistrée au cours d’un « Magnetofonkonsert » (enregistrement radio de studio) au Musikverein de Vienne.     Enfin, le summum : la Neuvième (également prise lors d’un "Magnetofonkonzert", à la Beethovensaal de Berlin, en moins d'une journée !) qui serait, pour beaucoup de commentateurs, le plus bel enregistrement brucknerien du chef, et peut-être l'un des sommets de toute la discographie de Bruckner. C'est avec cette œuvre, d’ailleurs, que Furt' est monté pour la première fois au pupitre à l'âge de 20 ans. L’enregistrement est totalement en prise avec l'époque et le lieu – Berlin en 1944, sous les bombes – : la frayeur du premier mouvement, l’incroyable rage du scherzo, et un mouvement final appartenant déjà à un autre monde... On n'en sort pas indemne.     En bonus : Debussy et Wagner et Schubert ; il s'agit de quelques moments de son assez médiocre, où s'ajoutent toux et voix d'enfants. Pour les Nocturnes de Debussy, le son est un peu crachouillant et aigrillard mais la direction est vraiment très intéressante : c'est du grand Furtwängler. Retrouvez Wilhelm Furtwängler chez Abeille Musique
8,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 mars 2014 | Preiser Records

9,99 €

Musique symphonique - Paru le 4 mars 2014 | CD Accord

Livret Distinctions 5 de Diapason
9,99 €

Symphonies - Paru le 3 mars 2014 | AVIE

Livret
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 25 février 2014 | Zig-Zag Territoires

Studio Masters Livret Distinctions Qualité Studio Masters Garantie

Le genre

Musique symphonique dans le magazine