Les albums

5571 albums triés par Date: du plus récent au moins récent et filtrés par Musique symphonique
14,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Annette Dasch, soprano - Daniela Sindram, contralto - Christian Elsner, ténor - Georg Zeppenfeld, basse - Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

9,99 €

Musique symphonique - Paru le 24 décembre 2015 | Oehms Classics

Saarbrücken Radio Symphony Orchestra (Orchestre Symphonique de la Radio de Saarbrück) - Stanislaw Skrowaczewski, direction
5,99 €

Musique symphonique - Paru le 17 décembre 2015 | Soul Light Records

8,99 €

Musique symphonique - Paru le 9 décembre 2015 | Brasschaats Mandoline-Orkest

8,09 €

Musique symphonique - Paru le 27 novembre 2015 | Timba Records

10,79 €

Musique symphonique - Paru le 26 novembre 2015 | Wespo

4,99 €

Musique symphonique - Paru le 20 novembre 2015 | Classics for Kids

8,09 €

Musique symphonique - Paru le 20 novembre 2015 | Timba - termidor

14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 18 novembre 2015 | San Francisco Symphony

Hi-Res Livret
17,99 €
11,99 €

Symphonies - Paru le 17 novembre 2015 | Phi

Hi-Res Livret
Pour cette tout nouvelle aventure schubertienne (l’enregistrement fut réalisé à l’été 2014), Philippe Herreweghe a choisi trois « symphonies de jeunesse » de Schubert, sachant que le terme « de jeunesse » ne signifie en rien que ce seraient là des ouvrages insatisfaisants ou inaboutis. Certes, le compositeur avait entre seize et vingt-et-un ans lorsqu’il écrivit ses Première, Troisième et Quatrième symphonies, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne manqua jamais de maturité précoce. Avec la Philharmonie Royale de Flandres, Herreweghe privilégie la transparence, l’aspect « musique de chambre à cinquante musiciens », dans une conception teintée de ses nombreuses recherches dans le domaine de l’exécution « à l’ancienne » ; et même si l’orchestre joue sur instruments modernes, Herreweghe leur imprime des articulations, des phrasés, des couleurs, tout à fait particulières. © SM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Musique symphonique - Paru le 16 novembre 2015 | San Francisco Symphony

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« Mon Cher Beethoven, qu’avez-vous donc encore fait là ? », se serait exclamé le prince Esterházy après avoir entendu la Messe en ut majeur en 1807 – et le maître de chapelle Hummel de pouffer de rire, sans doute jaloux comme un pou... L’on ne s’étonnera pas que, du vivant encore de Haydn, ce ne soit plus le vieux maître qui fut commandité pour écrire la messe annuelle commémorant la mort de l’épouse du prince Nicolas II, ce dont il s’était acquitté jusqu’en 1802 ; à partir de ce moment, le prince passa commande à d’autres compositeurs et en cette année 1807, le choix échut à l’un de ses anciens élèves, le déjà plutôt célèbre Beethoven – l’année précédente, ç’avait été Hummel, d’où sans doute le « pouffage » mentionné. L’architecture révolutionnaire de la messe, presque une symphonie sacrée, ne plut donc point au commanditaire et Beethoven quitta les lieux en maugréant. C’est cette superbe messe, qui n’a rien à envier à la bien plus célèbre Missa solemnis, que nous invite à redécouvrir Michael Tilson Thomas dans cet enregistrement capté en public, comme tous les enregistrements récents du label-maison de l’Orchestre de San Francisco ; en première partie de programme, le Troisième Concerto avec l’éternellement délicat Emanuel Ax. © SM/Qobuz

Le genre

Musique symphonique dans le magazine