Les albums

55398 albums triés par Prix : du plus cher au moins cher et filtrés par Alternatif et Indé
58,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 26 octobre 2004 | Rhino - Elektra

58,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 8 juillet 2008 | WM Spain

54,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 23 avril 2012 | Rocket Girl

53,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 avril 2014 | Workhorse Music Group

49,39 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen Records

44,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 26 août 2015 | Velcro City Records

44,89 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 décembre 2014 | Warner Bros.

51,74 €
44,89 €

Alternatif et Indé - Paru le 12 décembre 2014 | Warner Bros.

Hi-Res
51,74 €
44,89 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 octobre 2016 | Reprise

Hi-Res
51,74 €
44,89 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 janvier 2013 | Warner Bros.

Hi-Res
41,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 10 juin 2014 | Metropolis Records

40,99 €

Alternatif et Indé - À paraître le 26 mai 2017 | Parlophone UK

40,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 11 novembre 2008 | Rhino - Warner Bros.

The Sound of the Smiths constitue la meilleure vue d’ensemble des Smiths. Le disque des singles (le premier de ce coffret de luxe) est celui de tous leurs hits, qui inclut les 18 morceaux de la compilation Singles sortie en 1995 en y rajoutant cinq morceaux datant du milieu des années 80 : "Still Ill", "Nowhere Fast", "Barbarism Begins at Home", "The Headmaster Ritual" et "You Just Haven't Earned It Yet Baby". Cette compilation de premier choix offre une introduction et une synthèse des morceaux les plus incontournables des Smiths que l’on ne se lasse pas d’écouter. Le deuxième disque de The Sound of the Smiths est à mi-chemin entre une compilation de morceaux rares et une collection de meilleurs morceaux d'albums, puisant dans les singles non distribués sur LP et dans les faces B. ~ Stephen Thomas Erlewine
40,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 2 mai 2008 | WM Germany

Livret + Vidéo
39,64 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2011 | Geffen Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pour certains, Nevermind est sans doute le dernier vrai chef d’œuvre de l’histoire du rock. Chef d’œuvre au sens de disque fédérateur, pour ne pas dire LE disque d’une génération… En 1991 pourtant, certains se demandent pourquoi la planète entière va s’emparer de cette bombe nucléaire de rock’n’roll, punk dans l’âme, pour la transformer en véritable phénomène. Après un premier disque cinglant (Bleach), beau retour au punk basique passé à la moulinettes de sonorités distordues et métalliques, Kurt Cobain affute sa plume et son sens de la mélodie : Smells Like Teen Spirit évidemment mais aussi le raz-de-marée électrique de Territorial Pissings, le fielleux Come As You Are, le folk troublant de Poly ou le bipolaire Lithium, tout est perfection, destructeur pour le corps, renversant pour l’esprit… L’organe lancinant de Kurt Cobain fait corps avec sa prose désespérée et la batterie de Dave Grohl résonne comme autant de directs au plexus. Essentiel ? Doux euphémisme. © MZ/Qobuz

Le genre

Alternatif et Indé dans le magazine