Artistes similaires

Les albums

9,99 €

Classique - Paru le 29 avril 2016 | Fountainhead Productions

Livret
10,39 €

Classique - Paru le 22 avril 2016 | Warner Classics

Livret
18,00 €
11,99 €

Musique concertante - Paru le 18 mars 2016 | Channel Classics Records

Hi-Res Livret
9,99 €

Classique - Paru le 14 mars 2016 | Intercont Music

11,99 €
10,39 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
On ne peut pas dire que le grand répertoire français déborde de concertos pour violon ; grâce éternelle soit donc rendue à Edouard Lalo qui a étoffé le genre avec sa Symphonie espagnole de 1874 qui, si elle ne porte pas officiellement le titre de « concerto », n’en est pas moins une œuvre totalement concertante pour violon solo. C’est ici Renaud Capuçon qui prête les accents de son Guarnerius, accompagné par le toujours impeccable Paavo Järvi à la tête de l’Orchestre de Paris. En complément de programme, les deux musiciens proposent le Premier concerto de Bruch, écrit à la même époque que la Symphonie espagnole – 1866, pour être précis – dans un style résolument romantique à l’ancienne, Bruch n’étant pas connu pour être un véritable révolutionnaire. Mais devant le succès toujours très vif de l’ouvrage cent cinquante ans plus tard, on ne peut que dire : chapeau, Meister Max. Capuçon nous offre également un petit bonbon entre les deux grands ouvrages, Zigeunerweisen de Sarasate. Même époque ici encore – 1878 – mais pas du tout les mêmes influences ibériques, puisque Sarasate emprunte au genre tzigane-viennois, en particulier un thème repris dès 1847 par Liszt dans sa treizième Rhapsodie hongroise. © SM/Qobuz
10,39 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Erato - Warner Classics

Livret
110,49 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice
« Plutôt qu'une intégrale noyée sous les doublons, Warner a préféré un portrait foisonnant, au son artistement restauré, riche d'inédits par dizaines, la plupart en concerts.» (Diapason, avril 2016)
26,69 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Livret
13,69 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Livret
5,85 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

40,99 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Livret
21,49 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Livret
6,75 €
5,85 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Hi-Res
11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2016 | Naxos

Pablo de Sarasate fut l’un des plus grands violonistes de son temps, et sut s’imposer comme un personnage musical brillant dans une époque où les virtuoses-compositeurs (qu’ils soient pianistes ou violonistes) étaient les personnages les plus en vue de la vie musicale. La jeune star chinoise Tianwa Yang est décrite comme « incontestable maître du violon…extrêmement rare parmi les violonistes » par l’American Record Guide, et chaque volume de cette intégrale des œuvres pour violon et orchestre de Sarasate – ici rassemblées en une intégrale – a été reçu chaleureusement à l’international. © SM/Qobuz 2016
5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2016 | Naxos

Livret
À une époque où la possibilité d’aller à l’opéra n’était pas offerte à tout le monde, et bien avant l’existence des principes de reproduction sonore, le genre de la fantaisie sur des thèmes d’opéras permettait de faire connaître de manière ingénieuse les grandes mélodies auprès d’un grand nombre de mélomanes qui, pour beaucoup d’entre eux, jouaient eux-mêmes d’un instrument pour leur plaisir personnel. Des pièces parmi les grands classiques du genre sont proposées dans ce second volume – l’arrangement de Haendel par Wilhelmj et le magnifique arrangement de Kreisler par Gluck – mais l’on y trouve également de remarquables exemples de Verdi et de l’audacieux opéra Le Luthier de Crémone de Hubay, ainsi que deux brillants exemples contemporains qui font vivre le genre au XXIe siècle. Dont un Martinů en première discographique ! Aux commandes la violoniste Livia Sohn, dont on se souvient qu’elle a remporté le Premier prix du Concours Menuhin en 1989, à l’âge de treize ans… © SM/Qobuz 2016