Disponible en
En savoir plus
Qualité Studio Masters (24 bits)
Qualité CD (Lossless 16 bits 44,1 kHz) 11,00 €
Ce symbole indique les albums qui font partie de la Discothèque Idéale Qobuz. Notre Discothèque Idéale sélectionne des albums originaux non compilés pour en respecter la saveur et le geste artistique, qui ont marqué l'histoire du disque ou qui constituent des enregistrements essentiels de chaque genre musical. En téléchargeant ces albums, ou en les écoutant avec votre abonnement, vous choisirez le meilleur de l'histoire du disque. Voir toute la Discothèque Idéale Qobuz
 Afficher tous les interprètes
Album : 1 disque - 11 pistes - Durée totale : 00:30:38
Les pistes écoutées dans le lecteur intégré sont en Qualité Standard (320 kbps).
  1. 1 Tired Feet Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  2. 2 The Rifle Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  3. 3 The Pirate's Gospel Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  4. 4 Foreign Tongue Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  5. 5 Can You Blame The Sky? Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  6. 6 Something's Gone Awry Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  7. 7 Pieces Of String Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  8. 8 Clickity Clak Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  9. 9 Sister Self Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  10. 10 Pigeon Song Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records
  11. 11 Oh! My Mama Alela Diane, Main Artist - Copyright : 2007 Names Records

À propos

Elle fut un astre céleste dans les cieux folk du milieu des années 2000 infestés de trop nombreuses étoiles ternes ou sans puissant scintillement. Car lorsque parait ce Pirate’s Gospel, Alela Diane prouve d’entrée de jeu qu’elle se positionne au-dessus de la mêlée. Une voix sublime imposant la candeur de sa scansion, une aridité violente mais magnifique, rien ici n’est une invitation gracieuse de prime abord. Au contraire. Cet art austère et beau se mérite. Et étonnamment, le grand public l’adoubera sur le champ. La force de ce premier album réside en dans cette franchise, dans le constat que la jeune folkeuse californienne ne murmure pas, ne joue guère les chouineuses, et chante haut et fort, plaçant son impeccable diction au-dessus de toutes les têtes qui dépassent… © MZ/Qobuz

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

  • L'adieu d'Alela
    L'adieu d'Alela Impressionnant, le folk mélancolique de la Californienne Alela Diane…

Le genre

Folk dans le magazine

Le genre

Blues/Country/Folk dans le magazine

Actualités