Bireli Lagrene Mouvements

Mouvements

Bireli Lagrene

Paru le 10 septembre 2012 chez Emarcy

Artiste principal : Bireli Lagrene

Genre : Jazz

Ou

12,99 €
Choisissez d'abord votre qualité d'écoute
Télécharger
Player Qobuz
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 11 pistes Durée totale : 00:52:59

Les pistes écoutées dans le lecteur intégré sont en Qualité Standard (320 kbps).

  1. 1 Jay

    Bireli Lagrene, Main Artist - Franck Wolf, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  2. 2 Mouvements

    Bireli Lagrene, Main Artist, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  3. 3 Maybe Tomorrow

    Bireli Lagrene, Main Artist - Jean-Yves Jung, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  4. 4 α 01/10/10

    Bireli Lagrene, Main Artist, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  5. 5 Oleo

    Bireli Lagrene, Main Artist - Sonny Rollins, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  6. 6 Where's Frankie?

    Bireli Lagrene, Main Artist, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  7. 7 Liebesleid

    Bireli Lagrene, Main Artist - Fritz Kreisler, Author, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  8. 8 Cleve's Changes

    Bireli Lagrene, Main Artist - Jean-Yves Jung, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  9. 9 Captain Ferber

    Bireli Lagrene, Main Artist - Franck Wolf, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  10. 10 Ballade

    Bireli Lagrene, Main Artist, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

  11. 11 Place Du Tertre

    Bireli Lagrene, Main Artist, Composer Copyright : (P) 2012 Classics Jazz France

À propos

« Du blues avec un peu d’harmonie ». Telle est la façon dont le guitariste Biréli Lagrène définit ce nouvel album, constitué essentiellement des propres compositions des membres du groupe (Jean-Yves Jung, Frank Wolf, Jean-Marc Robin). Parmi elles, le titre éponyme (l’emblématique Mouvements) apparaît comme un véritable joyau. Voilà en effet l’harmonie ! Soit l’un des terrains de prédilection de Biréli, et une nouvelle sorte de blues, réconciliant soudain Jean-Sébastien et les champs de coton. Clin d’œil, mobilité, virtuosité, l’intelligence musicale de Lagrène dans toute sa splendeur. Qui d’autre que lui aujourd’hui, à la guitare, pour nous distiller une telle légèreté, frappée d’élégance et d’un constant à-propos : une musique aussi joyeuse, en somme ?
Bireli Lagrene
Jay
Mouvements
Maybe Tomorrow
? 01/10/10
Oleo
Where's Frankie?
Liebesleid
Cleve's Changes
Captain Ferber
Ballade
Place Du Tertre



     « Du blues avec un peu d’harmonie ». Telle est la façon dont le guitariste Biréli Lagrène, en l’une de ces formules elliptiques dont il a le secret, définit lui-même la musique de son nouvel album Mouvements. Qu’est-ce à dire ? Qu’après la formidable aventure du Gipsy Project, Biréli Lagrène souhaite se diriger vers de nouveaux horizons ? Oui, sans doute. Mais sans oublier tout à fait qu’à peine sorti de l’adolescence, notre guitariste, à qui la fréquentation de la musique de Django Reinhardt a très tôt appris à « aller voir ailleurs », avait déjà côtoyé les Jaco Pastorius, et autres Jack Bruce et Ginger Baker (pour une ponctuelle reformation de Cream, Biréli reprenant à la volée la place laissée vacante par Eric Clapton !). Cette affinité avec une veine plus « noire » de son expression ne date donc pas d’hier : elle imprègne profondément ses fibres.

    Le groupe : en réalité, un combo de copains réunissant deux membres de la « garde rapprochée » du leader, Jean-Yves Jung (à l’orgue) et Frank Wolf (au sax), complices de longue date et partenaires de grand talent (on sait que c’est en telles compagnies que Lagrène donne généralement le meilleur de lui-même), rejoints par le drummer Jean-Marc Robin. Et le répertoire, constitué essentiellement (hormis « Oleo » et « Liebesleid ») de compositions. Parmi elles, le titre éponyme (l’emblématique Mouvements) apparaît comme un véritable joyau. Voilà en effet l’harmonie ! Soit l’un des terrains de prédilection de Biréli, et une nouvelle sorte de blues, réconciliant soudain Jean-Sébastien et les champs de coton. Clin d’œil, mobilité, virtuosité, l’intelligence musicale de Lagrène dans ce qu’elle a à la fois de plus raffiné et de plus palpable. Qui d’autre que lui aujourd’hui, à la guitare, pour nous distiller une telle légèreté, frappée d’élégance et d’un constant à-propos : une musique aussi joyeuse, en somme ?

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

Plus d'articles

Le genre

Jazz dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles
)