Benjamin Alard, orgue Johann Sebastian Bach : Sonate en trio pour orgue BWV525-530

Johann Sebastian Bach : Sonate en trio pour orgue BWV525-530

Benjamin Alard, orgue

Inclus : 1 Livret numérique

Paru le 14 septembre 2009 chez Alpha

Artiste principal : Benjamin Alard

Genre : Classique

Distinctions : Prise de Son d'Exception (novembre 2009)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Des problèmes d'écoute avec le Player HI-FI HTML ? Cliquez-ici pour utiliser notre Player Flash (MP3 seulement)
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 18 pistes Durée totale : 01:19:49

  1. 1 Sonata No. 1 in E-Flat Major, BWV 525: I.

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  2. 2 Sonata No. 1 in E-Flat Major, BWV 525: II. Adagio

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  3. 3 Sonata No. 1 in E-Flat Major, BWV 525: III. Allegro

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  4. 4 Sonata No. 2 in C Minor, BWV 526: I. Vivace

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  5. 5 Sonata No. 2 in C Minor, BWV 526: II. Largo

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  6. 6 Sonata No. 2 in C Minor, BWV 526: III. Allegro

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  7. 7 Sonata No. 3 in D Minor, BWV 527: I. Andante

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  8. 8 Sonata No. 3 in D Minor, BWV 527: II. Adagio e dolce

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  9. 9 Sonata No. 3 in D Minor, BWV 527: III. Vivace

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  10. 10 Sonata No. 4 in E Minor, BWV 528: I. Adagio - Vivace

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  11. 11 Sonata No. 4 in E Minor, BWV 528: II. Andante

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  12. 12 Sonata No. 4 in E Minor, BWV 528: III. Un poco allegro

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  13. 13 Sonate No. 5 in C Major, BWV 529: I. Allegro

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  14. 14 Sonate No. 5 in C Major, BWV 529: II. Largo

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  15. 15 Sonate No. 5 in C Major, BWV 529: III. Allegro

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  16. 16 Sonate No. 6 in G Major, BWV 530: I. Vivace

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  17. 17 Sonate No. 6 in G Major, BWV 530: II. Lento

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

  18. 18 Sonate No. 6 in G Major, BWV 530: III. Allegro

    Benjamin Alard, Performer - Johann Sebastian Bach, Composer Copyright : 2008 Alpha

À propos

Sonates n° 1 à 6 / Benjamin Alard, orgue Aubertin de Saint-Louis en L'Ile, Paris
Johann Sebastian Bach (1685–1750)

Sonates
N°1 en mi bémol majeur, BWV 525
N°2 en do mineur, BWV 526
N°3 en ré mineur, BWV 527
N°4 en mi mineur, BWV 528
N°5 en do majeur, BWV 529
N°6 en sol majeur, BWV 530

Benjamin Alard, orgue Aubertin de Saint-Louis en L'Ile, Paris

    « Les six Trios sont parmi les meilleurs ouvrages de feu mon père. Ils sonnent fort bien encore aujourd’hui et me font grand plaisir, bien qu’ils aient plus de cinquante ans. » Ainsi s’exprimait Carl Philipp Emanuel Bach en 1774 au sujet des Sonates en trio à deux claviers et pédales ; tandis qu’en 1788, un article de l'Allgemeine Deutsche Bibliothek indiquait que ces « six trios pour deux claviers et pédalier sont particulièrement connus, ils ne vieilliront pas, mais survivront à toutes les révolutions de la mode dans la musique ; d’une manière générale, personne n’a jamais écrit de plus belle musique pour orgue que J. S. Bach ». Autant pour l’oubli dans lequel serait tombé le Kantor après sa mort, et jusqu’à sa « redécouverte » par Mendelssohn aux alentours de 1830…    Des sonates « pour deux claviers et pédalier », en effet : nulle part n’est-il question spécifiquement de l’orgue, et à l’époque, il existait un clavecin avec pédalier ! Certes, aucun exemplaire ne nous est parvenu de ce diplodocus, mais on connaît suffisamment de description d’époque pour en fabriquer des reproductions. Et considérant que ces Sonates ne présentent aucune des caractéristiques des autres œuvres pour orgue de Bach – en particulier, aucune référence quelle qu’elle soit au matériau issu de la tradition luthérienne, tels que les chorals –, on peut légitimement se demander ce qu’il comptait en faire : concerts, enseignement, exercice de style... Cela étant dit en passant, puisque le présent disque offre ces œuvres sur un orgue. Et sur quel genre d’orgue, s’il vous plaît ?    Sur l’orgue Aubertin de Saint-Louis en l’Ile de Paris, construit en 2005 dans le style des instruments que l’on trouvait en Saxe au milieu du XVIIIe siècle : Silbermann et Hildebrandt, deux facteurs dont Bach appréciait grandement les réalisations. Mais attention, il ne s’agit pas d’une copie ; disons qu’il a été créé dans un esprit donné, mais sans l’intempestive nostalgie d’un quelconque ou prétendu âge d’or. Considérez également qu’un tel instrument doit habiter corps et âme le bâtiment dans lequel il est construit, ce qui influe naturellement sur le choix des sonorités en fonction de l’acoustique. A ce titre, l’orgue Aubertin de Saint-Louis en l’Ile est un chef-d’œuvre, même si quelques esprits chagrins trouveront toujours quelque chose à redire au diapason (440Hz) et au tempérament « bien tempéré ». Libre à eux de se priver d’un immense plaisir musical sous les doigts de Benjamin Alard, titulaire de l’instrument.

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

Plus d'articles

L'artiste principal

Benjamin Alard dans le magazine

Plus d'articles

Le compositeur principal

Johann Sebastian Bach dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Alpha

De la Renaissance à la musique du XXIème siècle, avec des talents nouveaux ou confirmés, Alpha s’engage sur des projets artistiques exigeants, ambitieux et souvent hors des sentiers battus. Basé à Paris, le label Alpha Classics est le principal label du groupe franco-belge Outhere Music. Fort d’une histoire de plus de quinze ans et d’une réputation bâtie sur la musique ancienne, ALPHA a pris en 2015 un nouvel envol en s’ouvrant à tous les répertoires et en accueillant des artistes importants issus d’horizons très divers : Véronique Gens, Anna Prohaska, Patricia Kopatchinskaja,  Giovanni Antonini, Nevermind, Jérémie Rhorer, Anna Vinnitskaya, Hervé Niquet, Reinoud Van M...

Voir la page Alpha Lire l'article

L'instrument

Orgue dans le magazine

Plus d'articles

L'époque

Musique Baroque dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles