Blondino Jamais sans la nuit

Jamais sans la nuit

Blondino

Hi-Res 24 bits – 44.10 kHz

Inclus: 1 Livret numérique

Paru le 24 février 2017 chez Un Plan Simple - TOMBOY Lab

Artiste principal : Blondino

Genre : Chanson française

Distinctions : Qobuzissime (mars 2017)

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Des problèmes d'écoute avec le Player HI-FI HTML ? Cliquez-ici pour utiliser notre Player Flash (MP3 seulement)
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 11 pistes Durée totale : 00:40:29

  1. 1 Nos territoires

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Bass, Composer, Lyricist - Aymeric Westrich, Drums - François Baurin, Piano, Programmer, Synthesizer, Vibraphone

  2. 2 Bleu

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Choir, Composer, Guitar, Lyricist, Synthesizer - François Baurin, Arranger, Drums, Guitar, Piano, Programmer, Synthesizer

  3. 3 Jamais sans la nuit

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Composer, Guitar, Lyricist - Aymeric Westrich, Drums - François Baurin, Arranger, Guitar, Programmer, Synthesizer

  4. 4 Toute une nation

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Composer, Lyricist, Synthesizer - Aymeric Westrich, Drums - François Baurin, Arranger, Programmer, Synthesizer

  5. 5 Léviathan

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Composer, Guitar, Lyricist - Aymeric Westrich, Drums - François Baurin, Arranger, Piano, Programmer, Synthesizer, Vibraphone

  6. 6 Les lumières de la ville

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Composer, Lyricist - François Baurin, Arranger, Piano, Programmer, Synthesizer

  7. 7 Tant qu'il y aura des hommes

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Composer, Lyricist - Aymeric Westrich, Drums - François Baurin, Piano, Programmer, Synthesizer

  8. 8 De verre

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Composer, Lyricist - Aymeric Westrich, Drums - François Baurin, Guitar, Programmer, Synthesizer

  9. 9 L'amour n'est-il

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Arranger, Composer, Guitar, Lyricist - François Baurin, Arranger, Drums, Guitar, Piano, Programmer, Synthesizer

  10. 10 Sylvia

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Arranger, Composer, Guitar, Lyricist - Aymeric Westrich, Drums - François Baurin, Arranger, Guitar, Piano, Programmer, Synthesizer

  11. 11 Icône

    Blondino, Associated Performer, Choir, Composer, Lyricist, Main Artist - Jean-Christophe Ortega, Choir, Composer, Guitar, Lyricist - François Baurin, Piano, Programmer, Synthesizer, Vibraphone

À propos

Évidemment, elle n’est pas la fille illégitime du guitariste touareg Bombino et de la chanteuse de Blondie, Debbie Harry. Non, pas vraiment… Derrière ce nom intrigant de Blondino (emprunté au roman Le Grand Blondino du Suédois Sture Dahlström) se cache Tiphaine Lozupone, voix charismatique et androgyne que beaucoup rapprochent déjà d’un certain Bashung voire d’un autre extra-terrestre de la chanson, Christophe. Des influences jamais pesantes tout au long de ce premier album qui parait sur le label Tomboy Lab. Epaulée dans la composition et la réalisation par Jean-Christophe Ortega et avec l’aide de quelques gens de goût comme Aymeric Westrich, batteur d’Aufgang, et François Baurin, Blondino ose tous les assemblages possibles sur ce Jamais sans la nuit, mêlant instruments acoustiques et synthétiques, textures années 80 et électro atmosphérique bien de son temps. Chant mélancolique sur pop rêveuse ou anxiogène, c’est selon, elle porte surtout sa poésie singulière à bout de voix. Un univers étrange et beau qui prend parfois racine dans les autres arts. Sylvia rend ainsi hommage à la poétesse américaine Sylvia Plath tandis que son ancien single Oslo, malheureusement absent de l’album, était un joli clin d’œil au film Oslo 31 août de Joachim Trier. Toutes ces références et toutes ces allusions donnent naissance à une artiste assez captivante pour ne pas dire envoûtante qui risque d’être là pour durer. Tant mieux. © MZ/Qobuz

Hi-Res 24 bits – 44.10 kHz

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

Plus d'articles

L'artiste principal

Blondino dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Chanson française dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles