Fink Fink’s Sunday Night Blues Club, Vol. 1

Fink’s Sunday Night Blues Club, Vol. 1

Fink

Hi-Res 24 bits – 44.10 kHz

Paru le 10 mars 2017 chez R'COUP'D

Artiste principal : Fink

Genre : Pop/Rock > Rock > Alternatif et Indé

Choisissez votre téléchargement
Ajouter au panier
Améliorer cette page album

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player
Des problèmes d'écoute avec le Player HI-FI HTML ? Cliquez-ici pour utiliser notre Player Flash (MP3 seulement)
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 8 pistes Durée totale : 00:41:49

  1. 1 Cold Feet

    Fink, Primary Copyright : R’COUP’D 2017

  2. 2 She Was Right

    Fink, Primary Copyright : R’COUP’D 2017

  3. 3 Little Bump

    Fink, Primary Copyright : R’COUP’D 2017

  4. 4 Boneyard

    Fink, Primary Copyright : R’COUP’D 2017

  5. 5 Hard To See You Happy

    Fink, Primary Copyright : R’COUP’D 2017

  6. 6 Keep Myself Alone Now

    Fink, Primary Copyright : R’COUP’D 2017

  7. 7 Hour Golden

    Fink, Primary Copyright : R’COUP’D 2017

  8. 8 Black Curls

    Fink, Primary Copyright : R’COUP’D 2017

À propos

Fin Greenall alias Fink n’en est pas à sa première réincarnation. A 45 ans passés, cet étonnant caméléon barbu qui passe de l’électro au folk avec une aisance folle signe ici un disque… de blues ! On sait le genre passablement explosif car véhiculant une grosse brouette de clichés, de « j’ai mal, ma meuf m’a plaqué » à « j’ai tué mes mains à ramasser du coton », le tout encadré par quelques plans de guitares éculés et de solos de ruine-babines plus embarrassants qu’autre chose… Ici, le Britannique exilé à Berlin depuis quelques années les évite tous. Là est la force de ce disque de blues à part et contemporain. Produit par Flood qui lui a conçu un bel écrin sonore mêlant mysticisme et singularité finkienne, Fink’s Sunday Night Blues Club, Vol. 1 avance comme un rêve éveillé. Les fantômes de John Lee Hooker et Lightnin’ Hopkins sont à portée de main mais Fink ne les singe à aucun moment. Il connait les saintes écritures de ces saints hommes sur le bout des doigts et se contente de s’en inspirer pour créer sa propre sémantique. Etonnant. © MZ/Qobuz

Hi-Res 24 bits – 44.10 kHz

À découvrir

Dans la même thématique

À lire autour de l'album

Plus d'articles

L'artiste principal

Fink dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Alternatif et Indé dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Pop/Rock dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles