Artistes similaires

Les albums

19,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 septembre 2010 | Epitaph

Distinctions 3F de Télérama - 5/6 de Magic
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 1994 | Geffen Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pop music ou l’histoire sans fin. En 1994, le premier album de Weezer – l’album bleu – est une énième preuve que l’idiome peut sans cesse se renouveler. En pleine vague grunge, le quartet californien emmené par Rivers Cuomo ramasse un flambeau abandonné au sol, des années plus tôt, par les Beach Boys mais aussi les oubliés Raspberries d’Eric Cramen, les Cars de Ric Ocasek (ici à la production), The Knack, The Shoes, 20/20, les Ramones, Kiss et même les Pixies. Comme une vraie fausse BO hypnotisée par les 70's où l’imagerie ado décalée défile en bonne et due forme (irrésistible single Buddy Holly), épaulée par des guitares surpuissantes et des chœurs sucrés, cet album blindé de mélodies parfaites offre au rock indé américain obsédé par la culture pop de nouvelles perspectives. Alternative au grunge régnant, cet album bleu est paru cinq semaines seulement après le suicide d’un certain Kurt Cobain… © Marc Zisman/Qobuz
16,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2004 | Geffen

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pop music ou l’histoire sans fin. En 1994, le premier album de Weezer – l’album bleu – est une énième preuve que l’idiome peut sans cesse se renouveler. En pleine vague grunge, le quartet californien emmené par Rivers Cuomo ramasse un flambeau abandonné au sol, des années plus tôt, par les Beach Boys mais aussi les oubliés Raspberries d’Eric Cramen, les Cars de Ric Ocasek (ici à la production), The Knack, The Shoes, 20/20, les Ramones, Kiss et même les Pixies. Comme une vraie fausse BO hypnotisée par les 70's où l’imagerie ado décalée défile en bonne et due forme (irrésistible single Buddy Holly), épaulée par des guitares surpuissantes et des chœurs sucrés, cet album blindé de mélodies parfaites offre au rock indé américain obsédé par la culture pop de nouvelles perspectives. Alternative au grunge régnant, cet album bleu est paru cinq semaines seulement après le suicide d’un certain Kurt Cobain… © Marc Zisman/Qobuz
14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 septembre 2010 | Epitaph

Distinctions 3F de Télérama
15,99 €
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 janvier 2019 | Crush Music - Atlantic

Hi-Res
12,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2001 | Geffen Records

15,99 €
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 mars 2019 | Crush Music - Atlantic

Hi-Res
Vert, bleu, rouge, blanc. Pour compléter la discographie gagnante de Weezer commencée à l'heure du déclin grunge, Rivers Cuomo a misé sur le noir. Après la sortie début janvier 2019 du Teal Album, dix reprises balayant 40 ans de musique allant du Happy Together des Turtles au No Scrubs des TLC, Cuomo soulignerait-il que lui aussi aura une postérité au panthéon des tubes ? Si on n'y retrouvera pas la puissance d'un Island in the Sun, ce Black Album respire la pop la plus bubble-gum de Weezer. Celle dont ils ont le savoir-faire. C'est sûr que les élucubrations Pro Tools et les gimmicks commerciaux faisant rimer Pacific Dream (2017) avec mainstream avaient de quoi en laisser plus d'un sur le carreau. Retour à une pop plus légère, mieux arrangée et donc moins ampoulée, Weezer parfait sa panoplie Pentatone. Si l'on y retrouve une tripotée de refrains consensuels faits de "tulululu" (Piece of Cake), des chœurs surannés (Can't Knock the Hustle) ou de mélodies Chamallow écumées (I'm Just Being Honest), la formule fonctionne. © Charlotte Saintoin/Qobuz
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 mars 2019 | Crush Music - Atlantic

Vert, bleu, rouge, blanc. Pour compléter la discographie gagnante de Weezer commencée à l'heure du déclin grunge, Rivers Cuomo a misé sur le noir. Après la sortie début janvier 2019 du Teal Album, dix reprises balayant 40 ans de musique allant du Happy Together des Turtles au No Scrubs des TLC, Cuomo soulignerait-il que lui aussi aura une postérité au panthéon des tubes ? Si on n'y retrouvera pas la puissance d'un Island in the Sun, ce Black Album respire la pop la plus bubble-gum de Weezer. Celle dont ils ont le savoir-faire. C'est sûr que les élucubrations Pro Tools et les gimmicks commerciaux faisant rimer Pacific Dream (2017) avec mainstream avaient de quoi en laisser plus d'un sur le carreau. Retour à une pop plus légère, mieux arrangée et donc moins ampoulée, Weezer parfait sa panoplie Pentatone. Si l'on y retrouve une tripotée de refrains consensuels faits de "tulululu" (Piece of Cake), des chœurs surannés (Can't Knock the Hustle) ou de mélodies Chamallow écumées (I'm Just Being Honest), la formule fonctionne. © Charlotte Saintoin/Qobuz
12,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2007 | Geffen Records

15,99 €
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 octobre 2017 | Crush Music - Atlantic

Hi-Res
15,99 €
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 octobre 2016 | Crush Music

Hi-Res
8,49 €

Ambiance - Paru le 1 janvier 2008 | Geffen

13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 janvier 2019 | Crush Music - Atlantic

9,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2008 | Geffen

20,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2010 | Geffen

2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 novembre 2018 | Crush Music - Atlantic

15,99 €
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 avril 2016 | Crush Music - Atlantic

Hi-Res
Le séant de Weezer a toujours hésité quant à l’endroit où se poser. Pop indé ou pop mainstream ? Un dilemme que le groupe californien a plus ou moins zappé d’un revers de main en donnant à manger à ses fans les plus exigeants comme au grand public. Ce quatrième album éponyme de Weezer qui se différencie, comme ses trois prédécesseurs, par la couleur de sa pochette, est aussi le premier album-concept depuis Pinkerton, un genre que la bande de Rivers Cuomo affectionne beaucoup. Pour cet album blanc produit par Jake Sinclair (plutôt habitué à bidouiller du Taylor Swift, du Fall Out Boy, du P!nk ou du 5 Seconds of Summer), la thématique voulue est des plus estivales. La plage, son décor, ses acteurs, ses ambiances… Côté son, la volonté de revenir à une atmosphère Beach Boys grunge semble clairement à l’ordre du jour. Et chaque chanson de ce album blanc est toujours un alliage plus que parfait entre le sucre de la pop et le tranchant de puissantes guitares. Dans ce domaine, plus de vingt ans après sa naissance, Weezer n’ pas perdu la main. © CM/Qobuz
2,29 €

Alternatif et Indé - Paru le 29 mai 2018 | Crush Music - Atlantic

18,49 €
13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 octobre 2014 | Universal Records

Hi-Res
Les années passent et Weezer reste… Avec plus de deux décennies d’existence au compteur, la bande de Rivers Cuomo est devenue une véritable institution du rock américain. Weezer est même un peu le maître-étalon en matière de power pop, ces refrains sucrés et bubble-gum portés par des guitares nerveuses et des paroles décalées. Et ce neuvième album studio est un must dans ce domaine. Produit par le mythique leader des Cars, Ric Ocasek, comme ce fut le cas pour leurs également mythiques deux albums éponymes (le bleu en 1994 et le vert en 2001), Everything Will Be Alright In The End joue même la carte du retour aux sources. Retour à l’essence même de ce groupe qui déchaine toujours les passions outre-Atlantique entre pro et anti. Un bon cru. © CM/Qobuz
13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 1996 | Geffen Records

L'interprète

Weezer dans le magazine
  • QIBUZ / Lundi 17 octobre 2011
    QIBUZ / Lundi 17 octobre 2011 Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com...
  • Quand Weezer rencontre Jackass
    Quand Weezer rencontre Jackass Pour la réalisation du dernier clip de Weezer, Memories, les Californiens ont fait appel à l’équipe de choc de Jackass !
  • Rivers Cuomo à l’hosto !
    Rivers Cuomo à l’hosto ! Le chanteur du groupe Weezer et sa famille ont été victime d’un accident de la route en pleine tournée nord-américaine.
  • Happy Days revisités
    Happy Days revisités Alors que sort le nouvel album de Weezer, grands artisans d’une power pop américaine efficace et toujours mélodique, replongeons-nous dans leur hilarante vidéo de 1994 réalisée par Spike Jonze où l...