Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD6,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1975 | A&M

Un album plein d’humour décalé, à commencer par sa pochette, une idée de Richard Davies, dont les textes écrits en commun avec Roger Hodgson regorgent d’ironie et de drôlerie, tels que « A Soapbox Opera » ou « Sister Moonshine ». Les mélodies ne sont pas aussi évidentes que dans l’album précédent qui a fait connaître leur groupe dans le monde entier, mais les arrangements et l’instrumentation sont de grande qualité. Hodgson est vraiment un grand chanteur, et le saxophone de John Helliwell ponctue pratiquement tous les morceaux par des interventions soit spectaculaires, soit délicates. © Jean-Noël Ogouz / Music-Story
CD7,99 €

Rock - Paru le 3 avril 2006 | Parlophone (France)

CD7,99 €

Rock - Paru le 30 avril 2020 | Cult Legends

CD10,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1977 | A&M

Si l’on pouvait trouver des éléments pop rappelant McCartney dans l’art-rock accessible des premiers opus de Supertramp, Even in the Quietest Moments... constitue un changement de direction définitif de leurs tendances progressives vers une approche plus commerciale. Sorti avant la percée commerciale majeure du groupe, Breakfast in America, il augure de son approche pop/rock simple, tout en conservant quelques touches arty de leurs débuts. "Give a Little Bit", sur le point de devenir l’une des chansons phare de Supertramp, est une mélodie ensoleillée emmenée par la guitare acoustique qui pourrait être la production de pratiquement n’importe quelle formation folk-rock de Los Angeles dans les années 70. La transition était au coin de la rue, mais toutes les composantes de leur tabac à venir sont déjà là. © Jim Allen /TiVo
CD9,49 €

Rock - Paru le 6 octobre 1982 | A&M

CD14,49 €

Pop - Paru le 1 janvier 1970 | A&M

CD9,49 €

Rock - Paru le 14 mai 1985 | A&M

CD13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2002 | A&M

CD9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 19 juillet 2019 | House Of Humbug

CD9,99 €

Rock - Paru le 10 février 2020 | BBM2

CD9,99 €

Rock - Paru le 20 mars 2020 | Stream Queens

CD9,99 €

Rock - Paru le 30 juin 2020 | Renaissance Records USA

CD9,99 €

Rock - Paru le 5 mars 2020 | FNM

CD9,99 €

Pop - Paru le 4 mars 2020 | House Of Humbug

HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Group International

Hi-Res
Paru durant l’automne 1974, ce troisième album de Supertramp est en fait le premier de la formation la plus connue du groupe britannique. Ainsi, Rick Davies et Roger Hodgson sont rejoints par Dougie Thomson à la basse, Bob Siebenberg à la batterie et John Helliwell au sax. Porté par son tubesque single Dreamer, Crime Of The Century bénéficie de cette belle consolidation de casting mais ne change pour autant d’orientation stylistique. L’influence de Pink Floyd est toujours aussi présente (Dark Side Of The Moon sort au même moment) mais n’empêche pas le groupe fan aussi de production ultra-léchée d’insuffler davantage d’éléments pop à sa musique. L’ambiance alterne ainsi entre l’atmosphérique et le plus catchy, le rock progressif et le smooth jazz, bref le voyage qu’offre Supertramp avec Crime Of The Century est aussi vaste que le ciel qui orne la pochette du disque mais beaucoup moins carcéral que les mains agrippées aux barreaux le laisseraient croire. Impressionnant. Surtout en qualité HD 24 bits ! © CM/Qobuz
CD11,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2010 | A&M

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Breakfast in America a été pour Supertramp un hit au succès fracassant qui a dominé les charts pendants quatre semaines aux États-Unis et s’est vendu à des millions d’exemplaires dans le monde entier avec plus de 18 millions d’albums vendus en 1990. Même si leurs opus précédents avaient connu un certains succès, jamais ils n'avaient fait tinter le tiroir-caisse comme Breakfast in America. Là encore, les disques précédents de Supertramp n'avaient pas l’orientation pop de Breakfast. Dans sa majorité, l’album consiste de chansons pop bien construites, entraînantes et solidement écrites, comme les hits "The Logical Song", "Take the Long Way Home" et "Goodbye Stranger". Supertramp a toujours montré une certaine tendance à la suffisance, mais Breakfast in America ne présente que très peu de faiblesses. Ils ont clairement atteint ici leur plus haut niveau. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
CD10,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1990 | A&M

Compilation européenne dans un premier temps, The Very Best of Supertramp est ce qui se rapproche le plus d’une vue d’ensemble définitive du groupe pop-prog des années 70. Quelques fans invétérés ne manqueront pas de souligner l’absence de certaines grandes chansons d’album (après tout, malgré son immense succès dans les charts pop, Supertramp était tout autant un groupe rock à albums comme ELP ou Genesis) mais tous les hits sont là, de "Bloody Well Right" à "It's Raining Again", ainsi qu’une bonne partie de leur énorme succès commercial Breakfast in America. Cela suffit à valoir le détour pour les fans occasionnels, mais le principal atout de cette collection, c’est son écoulement limpide, même si elle n’est pas chronologique. Il y a eu d’autres compilations de Supertramp, mais The Very Best of Supertramp est largement au-dessus du lot. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
CD11,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Group International

La punition est à la mesure du délit, et un quart de siècle plus tard, Supertramp a été pardonné par les critiques. La mauvaise presse dont avait fait l’objet cet album semblet injustifiée, tant "Bloody Well Right" et "Dreamer'" n’ont pas pris une ride. Le piano électrique tranche les haut-parleurs comme du beurre, ses aigus parvenant parfois à tourmenter l’oreille comme un solo bien lourd de guitare rock. Les voix de Hodgson et de Davies sont riches et assurées, bien que très différentes. La cadence ralentit certes un peu avec la légèrement pompeuse "If Everyone Was Listening" et la chanson éponyme, mais on trouve dans cet opus suffisamment de bons moments pour l’ajouter à la liste tous ceux qui s’intéressent à la musique progressive des années 90. © TiVo
CD11,99 €

Rock - Paru le 6 novembre 1992 | A&M

Sorti en 1992, The Very Best of Supertramp, Vol. 2 rassemble le meilleur des chansons laissées de côté par le volume 1 de 1990. Alors que le premier volume rassemblait leurs plus gros hits tels "The Logical Song", "It's Raining Again" et "Give a Little Bit", cette deuxième compilation se compose des chansons moins familières. On n’y trouve que cinq singles, "Don't Leave Me Now", "Babaji", "Lady", "Free as a Bird" et "My Kind of Lady", dont aucun n’a eu de réel impact au Royaume-Uni et aux États-Unis. Les neuf autres chansons sont extraites de leurs albums les plus populaires, Crime of the Century, Crisis? What Crisis, Even in the Quietest Moments et Breakfast in America. © Jon O'Brien /TiVo
CD13,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2010 | A&M

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Breakfast in America a été pour Supertramp un hit au succès fracassant qui a dominé les charts pendants quatre semaines aux États-Unis et s’est vendu à des millions d’exemplaires dans le monde entier avec plus de 18 millions d’albums vendus en 1990. Même si leurs opus précédents avaient connu un certains succès, jamais ils n'avaient fait tinter le tiroir-caisse comme Breakfast in America. Là encore, les disques précédents de Supertramp n'avaient pas l’orientation pop de Breakfast. Dans sa majorité, l’album consiste de chansons pop bien construites, entraînantes et solidement écrites, comme les hits "The Logical Song", "Take the Long Way Home" et "Goodbye Stranger". Supertramp a toujours montré une certaine tendance à la suffisance, mais Breakfast in America ne présente que très peu de faiblesses. Ils ont clairement atteint ici leur plus haut niveau. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo

L'interprète

Supertramp dans le magazine