Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD17,49 €

Rock - Paru le 7 mai 2010 | Roadrunner Records

Comme Jeff Beck avant lui, Slash est un guitariste superstar incapable de chanter trois mots : situation un rien problématique à l'heure d'enregistrer un album solo. Après la déroute de Velvet Revolver, il suit le modèle de l’album Supernatural de Santana, invitant un chanteur différent dans chaque morceau. Là où Supernatural cherchait à amener vers Santana un nouveau public, Slash est destiné à ses anciens fans. Il y invite des vieux de la vieille du rock tels Ozzy, Lemmy et Iggy pour faire le gros du travail et glisse au passage quelques nouvelles figures. On évolue ici sur un terrain familier et confortable, sauf lorsque Fergie pousse Slash dans une direction intéressante, loin de ses sentiers battus. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 21 septembre 2018 | Roadrunner Records

Hi-Res
Slash n'a pas toujours été un bourreau de travail, mais ça, c'était avant. Depuis la fin de Velvet Revolver, en 2008, il enchaîne les projets et les tournées à un rythme soutenu, que ce soit en solo ou avec Guns N' Roses. Même s'il aimerait le présenter comme l'album d'un groupe, The Conspirators, il ne faut pas se tromper, on ne saurait enlever son nom écrit en gros sur la pochette. Il reste le centre d'intérêt majeur de ce quatrième album solo (troisième avec les Conspirators), quels que soient les mérites du chanteur guitariste Myles Kennedy et des moins gradés Todd Kerns (basse) et Brent Fitz (batterie, piano). Après le réjouissant double live, Live at the Roxy 25.09.14, on pouvait s'attendre à ce qu'il passe un peu à autre chose (à défaut de renouer avec l'ambition, et les nombreux invités, de l'album Slash), mais le guitariste a préféré rester strictement dans les clous d'un classic rock qui ne cherche pas à intégrer des styles hors de sa zone de confort. Mais maintenant qu'il a trouvé un certain équilibre dans sa vie en se réconciliant avec Axl Rose, a-t-il vraiment besoin d'aller chercher midi à 14 heures ? Il maîtrise parfaitement son sujet et son jeu est absolument irréprochable, d'autant que le producteur Michael Baskette lui a donné un son grande classe, même en digital, ce qui est une première pour ce grand défenseur de l'analogique qu'était Slash. Avec Kennedy, on le sait, il a aussi trouvé un complice idéal qui complète à merveille ses compositions toujours de bon goût, à défaut d'être révolutionnaires, dans une ambiance sereine et positive. D'autant que ce dernier a pu s'exprimer en totale indépendance sur son album solo, Year of the Tiger. Largement de quoi passer de bons moments en attendant en attendant un nouveau Guns N' Roses… © Jean-Pierre Sabouret/Qobuz
A partir de :
CD19,49 €

Rock - Paru le 21 mai 2012 | Roadrunner

Apocalyptic Love, deuxième album solo de Slash et premier à avoir Myles Kennedy au micro tout du long, propose ce que le guitariste et ses acolytes font de mieux, à savoir un hard rock teinté de sleaze rock école Los Angeles et truffé de couches de guitare. Pas de surprises à l'horizon, on commence avec des cascades de wah-wah pour entamer un heavy boogie façon Aerosmith, mais contrairement à Slash's Snakepit ou à son premier effort solo, Apocalyptic Love ne sonne jamais forcé, en faisant un disque agréable dans une catégorie somme toute assez étroite. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD22,49 €

Rock - Paru le 8 septembre 2014 | WM UK

En 2014, c'est avec un troisième effort "solo" pléthorique que revient Saul Hudson, alias Slash, ex-Guns N' Roses, appuyé en vérité par les Conspirators, groupe accompagnant de fait Myles Kennedy, chanteur d'Alter Bridge, ici convié à partager l'affiche avec le célèbre six-cordiste. Avec pas moins de 17 titres au compteur, on sent que les musiciens réunis pour World On Fire ont pris du plaisir en studio, et chacun des titres de l'album bénéficie d'une énergie communicative qui ravira à n'en pas douter les fans de l'homme à la Les Paul. © Olivier Duboc /TiVo
A partir de :
HI-RES18,49 €
CD13,49 €

Rock - Paru le 20 septembre 2019 | Mercury Studios

Hi-Res
Quasiment un an jour pour jour après la sortie de son quatrième album solo (troisième avec Myles Kennedy & The Conspirators) Living the Dream, lui-même précédé par la reformation de Guns N’Roses et d’une tournée de près de 18 mois en solo, Slash tient à prouver deux choses : qu’il est incapable de se reposer, et que le manque de sommeil ne porte pas atteinte à ses performances scéniques. Ce qui se traduit ici par la parution de ce live, Living the Dream Tour, enregistré le 20 février 2019 à l’Eventim Apollo de Londres. Près de deux heures de concert mettant à l’honneur l’ensemble de la discographie solo de l’homme au chapeau. Si Living in the Dream se taille logiquement la part du lion, Slash livre ici une belle rétrospective de sa carrière, donnant à cet album une allure de best of live. La production, claire et précise sans être clinique, permet d’apprécier au mieux l’énergie du groupe, retranscrivant l’ambiance du concert avec brio. Slash n’hésite pas à étirer ses morceaux au maximum (17 minutes pour World on Fire et 9 minutes pour Anastasia !), que ce soit pour parler à son public ou proposer ces solos fleuves dont il a le secret. Parfait pour se plonger pleinement dans la moiteur de la salle londonienne. Un must-have pour qui voudrait s’initier à la carrière récente de Slash ou se plonger dans l’ambiance endiablée de ses concerts. © Théo Roumier/Qobuz
A partir de :
CD14,99 €

Rock - Paru le 5 avril 2010 | Roadrunner Records

Comme Jeff Beck avant lui, Slash est un guitariste superstar incapable de chanter trois mots : situation un rien problématique à l'heure d'enregistrer un album solo. Après la déroute de Velvet Revolver, il suit le modèle de l’album Supernatural de Santana, invitant un chanteur différent dans chaque morceau. Là où Supernatural cherchait à amener vers Santana un nouveau public, Slash est destiné à ses anciens fans. Il y invite des vieux de la vieille du rock tels Ozzy, Lemmy et Iggy pour faire le gros du travail et glisse au passage quelques nouvelles figures. On évolue ici sur un terrain familier et confortable, sauf lorsque Fergie pousse Slash dans une direction intéressante, loin de ses sentiers battus. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 14 novembre 2011 | Mercury Studios

A partir de :
CD18,99 €

Rock - Paru le 15 juin 2015 | Eagle Rock

A partir de :
CD16,99 €

Rock - Paru le 21 mai 2012 | Roadrunner Records

Apocalyptic Love, deuxième album solo de Slash et premier à avoir Myles Kennedy au micro tout du long, propose ce que le guitariste et ses acolytes font de mieux, à savoir un hard rock teinté de sleaze rock école Los Angeles et truffé de couches de guitare. Pas de surprises à l'horizon, on commence avec des cascades de wah-wah pour entamer un heavy boogie façon Aerosmith, mais contrairement à Slash's Snakepit ou à son premier effort solo, Apocalyptic Love ne sonne jamais forcé, en faisant un disque agréable dans une catégorie somme toute assez étroite. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD13,49 €

Rock - Paru le 21 septembre 2018 | Roadrunner Records

Succédant au plantureux World on Fire de 2014, Living the Dream voit Slash accompagné par Myles Kennedy & the Conspirators revenir sur le devant de la scène avec un recueil de douze nouveaux titres plus concis que son prédécesseur, allant pour l'essentiel droit au but, selon une recette éprouvée depuis les années 70, de Free à Led Zeppelin en passant par Aerosmith ou Van Halen, voyant un vocaliste puissant croiser le fer avec un guitariste émérite. Ne s'éloignant guère de son sillon de prédilection, le groupe s'offre néanmoins une ou deux sorties de route à l'instar du groove reptilien d'un "Slow Grind" et, avec l'aide de son single "Driving Rain", décroche de belles entrées dans les charts mondiaux dont un numéro un suisse. © TiVo
A partir de :
CD2,29 €

Rock - Paru le 14 juin 2014 | Roadrunner Records

Paru en 2014, World on Fire est la troisième livraison solo de Saul Hudson, alias Slash, ex-Guns n' Roses et guitariste des stars (Michael Jackson, Iggy Pop, Alice Cooper, Lenny Kravitz). C'est aux côtés du chanteur Myles Kennedy (Alter Bridge) et de ses Conspirators qu'il choisit de revenir avec une nouvelle collection de 17 titres produits par Michael “Elvis” Baskette et évoluant en milieu hard rock comme sur le morceau titre choisi en single. © Olivier Duboc /TiVo
A partir de :
CD2,29 €

Rock - Paru le 26 mars 2010 | Roadrunner Records

A partir de :
CD2,29 €

Rock - Paru le 25 juillet 2018 | Roadrunner Records

A partir de :
CD5,49 €

Rock - Paru le 12 octobre 2012 | Roadrunner Records

A partir de :
CD2,29 €

Rock - Paru le 19 septembre 2018 | Roadrunner Records

A partir de :
CD4,59 €

Divers - Paru le 30 janvier 2012 | Burn The Fire Records

A partir de :
CD2,29 €

Rock - Paru le 17 août 2018 | Roadrunner Records

A partir de :
CD1,07 €

Hip-Hop/Rap - Paru le 2 avril 2020 | iMD-SLASH MUSIC

A partir de :
CD13,49 €

Diction - Paru le 8 octobre 2009 | Edel Books - Ein Verlag der Edel Germany GmbH

A partir de :
CD0,99 €

Dancehall - Paru le 30 novembre 2018 | Yardhypemusic

L'interprète

Slash dans le magazine