Artistes similaires

Les albums

13,49 €
8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 13 janvier 2017 | Editions Milan Music

Hi-Res Livret
Abordant le cas Jacqueline Kennedy de façon joliment singulière, Pablo Larrain a donc choisi pour la musique, une partition elle aussi joliment singulière. Le cinéaste chilien a ainsi confié à Mica Levi le soin d’habiller en notes la vie de l’ancienne First Lady au moment de l’assassinat de son illustre mari, en novembre 1963. C’est avec la B.O. du film Under The Skin que la Britannique, plutôt habituée à naviguer dans l’underground du rock indé, avait signé, en 2014, sa toute première musique pour le 7e Art. Mica Levi avait alors composé une œuvre oppressante, minimaliste, expérimentale et fascinante. Et son rythme électronique anxiogène était le parfait compagnon de ce film de Jonathan Glazer au style et à la beauté envoûtants… Avec Jackie, les images comme le sujet sont tout autre. Le glamour de l’héroïne, la période (le début des sixties), l’Amérique d’avant le conflit vietnamien, la tragédie JFK et les images léchées de Larrain auraient pu suggérer une B.O. luxuriante voire grandiloquente. Mica Levi a l’intelligence de mettre un grain de sable dans les rouages d’une partition baignant dans les cordes. Tout est dans le thème génial qui, comme pour Under The Skin, utilise un glissando appuyant la face onirique pour ne pas dire irréelle de la situation. Comme un twist léger porteur d’étrangeté… La Jackie Kennedy de Pablo Larrain est une extra-terrestre qui semble planer malgré le poids de la douleur et le regard de la planète toute entière posé sur elle et ses enfants. Et cette étrangeté qui se dégage de toute la partition de Mica Levi semble indissociable des images de ce film ovni porté par une Natalie Portman renversante. © MZ/Qobuz
8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 2 juin 2014 | Editions Milan Music

Livret
Ce film du cinéaste Jonathan Glazer n’aurait pas du tout la même saveur sans sa géniale partition signée Micachu, Mica Levi à l’état civil. Car pour illustrer les pérégrinations étranges, morbides et poétiques de Scarlett Johansson jouant la femme voluptueuse d’origine inconnue (extra-terrestre ?) qui écume l’autoroute à la recherche d’hommes isolés et abandonnés, qu’elle séduit, vide de toute humanité, et dont plus personne n’entend plus jamais parler, la Britannique a composé une musique oppressante, minimaliste, expérimentale et réellement fascinante. Son rythme électronique anxiogène est le parfait compagnon pour ce film au style et à la beauté envoûtants… © MD/Qobuz
4,95 €

Electro - Paru le 24 novembre 2017 | DDS

L'interprète

Mica Levi dans le magazine