Artistes similaires

Les albums

33,99 €

Classique - Paru le 23 novembre 2010 | Warner Classics International

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuzissime
Pourquoi écouter les 9 Symphonies de Beethoven au piano ? Tout d'abord pour l'exceptionnel travail scrupuleux et respectueux de Liszt qui dédia son travail à Ingres, en remerciement du beau portrait que le peintre avait réalisé du compositeur. Ensuite pour écouter la magie de la palette pianistique de Cyprien Katsaris qui réalisa ces enregistrements à la fin des années quatre-vingt pour TELDEC. Son imaginaire sonore est tel qu'il permet d'entendre ces oeuvres si connues d'une manière absolument nouvelle avec une foule de détails que l'on entend pas dans leur version orchestrale. FH
6,99 €

Classique - Paru le 24 octobre 2011 | Warner Classics International

6,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 14 juin 2011 | Warner Classics International

11,99 €
7,99 €

Classique - Paru le 5 janvier 2018 | Piano 21

Hi-Res Livret
Le pianiste franco-chypriote Cyprien Katsaris a croisé le légendaire compositeur grec Mikis Theodorakis en 1978, lors d’un concert de charité au bénéfice des réfugiés chypriotes, où il jouait alors pour la première fois sa propre Rhapsodie chypriote. Au début des années 1980, les deux artistes enregistraient un album entièrement consacré à Theodorakis. C’est à ce moment que germa chez Katsaris l’idée de composer une pièce pour piano d’un petit quart-d’heure d’après la musique du film Zorba le Grec – signée Theodorakis –, un peu dans le style du Liszt des Rhapsodies hongroises, mais quand il eut connaissance de la nouvelle partition d’un ballet Zorba élargissant considérablement le discours de la musique du film, Katsaris décida de développer sa propre idée… et la Grande Fantaisie sur Zorba dure désormais cinquante-trois minutes ! La voici, enregistrée par Katsaris lui-même, en première discographique mondiale, un véritable monument pianistique aussi foisonnant que virtuose. En complément, le pianiste a enregistré quelques improvisations spontanées sur six chansons de Theodorakis, ainsi qu’une poignée de ses pièces originales, plus « classiques » : des préludes et une Petite suite, illustrant plusieurs aspects de la grande originalité du fameux compositeur chiote. Si, si, on dit chiote, puisqu’il est né sur l’île grecque de Chios. © SM/Qobuz

L'interprète

Cyprien Katsaris dans le magazine