Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Aziz Sahmaoui

Le chanteur Aziz Sahmaoui découvre les musiques traditionnelles africaines avec son père dès son plus jeune âge, au festival Ksar El Badi à Marrakech : chaâbi, ahwache, nass el ghiwane et gnawa. Le jeune homme développe alors une certaine vision de la musique, qui deviendra rapidement la sienne : « Le groove, on l’a ou on ne l’a pas. Ce sont les anciens qui m’ont initié. C’est grâce à eux que j’ai appris à partager l’espace.», l’espace musical étant essentiel en terme de musique collective. Après de nombreuses années à baigner dans un univers musical varié, le multi-instrumentiste devient le fondateur, leader et compositeur principal de l’Orchestre National de Barbès (ONB) en 1995. Le dessein de cet ensemble est de faire découvrir un mélange entre musique gnawa (les Gnawas étant un peuple descendant d’anciens esclaves d’Afrique noire), rock et fusion, à un public qui dépasse son pays d’origine. En effet, l’ONB fait des tournées internationales et remporte un succès notable.




En 2005, le jazzman claviériste Joe Zawinul propose à Aziz Sahmaoui de venir enregistrer un double album live avec lui ; il en ressort Vienna Night – Live at Joe Zawinul’s Birdland avec The Zawinul Syndicate dont Aziz Sahmaoui est devenu membre.




Puis il sort avec son propre groupe University Of Gnawa son premier opus éponyme en 2010, composé de cinq membres en plus d’Aziz : Alune Wade, Cheik Diallo, Hervé Samb, Guillaume Pihet et Amar Chaoui. L’auteur déclare avoir voulu réunir la musique du Maroc et du Sénégal sur ce disque, comme sur le titre Alf Hilat, un chaâbi africanisé.




En 2014, paraît son deuxième opus avec University Of Gnawa, intitulé Mazal. Un enregistrement surprenant mêlant mélodies entraînantes, tricots instrumentaux sublimes et voix collectives n’en formant qu’une grande généreuse, celle du Maroc. Le titre fédérateur aux rythmes chaloupés Jilala semble inviter au chant dans sa fonction la plus sociale et communautaire, rappelant, dans un style d’un autre continent aux percussions pourtant similaires, le Jin-go-lo-ba de Santana. Enregistré au studio Gang à Paris par Sodi, le producteur de Femi Kuti, Rachid Taha ou encore Chinese Man, cet opus réunit rock maghrébin (InchAlla) et flamenco avec le guitariste El Nino Josele (Yasmine). Le poète Aziz Sahmaoui cherche avant tout à partager et évoluer pour nous faire oublier l’amertume quotidienne, adoucie par cette séduisante invitation au rêve. © HR/Qobuz
Lire plus

Discographie

5 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 1
1 sur 1

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums