Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Hard Rock - Paru le 29 janvier 2021 | Nuclear Blast

Hi-Res
Depuis sa reformation en 2010 avec au chant l'ex-TT Quick Mark Tornillo, Accept n'a pas chômé et publié des albums avec la régularité d'une montre suisse. Aucun de ceux-ci n'a manqué de panache, Blood of the Nations (2010) devenant même un disque unanimement révéré par les fans du combo allemand. Too Mean to Die suit peu ou prou la même trajectoire en allant clairement fouiller le passé du groupe à la recherche de ce qui a fait son succès à l'époque de Restless and Wild (1982) ou Balls to the Wall (1983). Overnight Sensation semble directement issu d'un de ces efforts, avec un Tornillo qui sonne de plus en plus comme une réplique de son prédécesseur, Udo Dirkschneider. La machine est bien huilée et ça se sent : Wolf Hoffmann (guitare) est désormais seul maître à bord et a renouvelé intégralement le line-up (pas moins de trois guitaristes dans le groupe désormais !) et cet album prouve une chose tout simple qui n'était peut-être pas apparue de façon aussi évidente : Accept et Hoffmann ne font qu'un, tout le monde est totalement interchangeable et seul le maître d'œuvre est garant du son du groupe, bien qu'il s'en défende farouchement (car il n'est pas toujours facile de passer pour un dictateur). Si, effectivement, la performance individuelle n'est pas le propos (pas de shredder exceptionnel dans le groupe, aucune place pour l'esbroufe), chacun fait son boulot avec vigueur. Les titres sont méchamment bien écrits (Sucks to Be You a même des allures de futur classique) et Hoffmann a clairement choisi l'option de donner aux fans du groupe ce qu'ils attendent : de la viande et des patates. Sauf que cette fois-ci, en plus, il y a de la sauce, et foutrement épaisse. Il est étonnant (et rassurant) de voir ce genre de « vieille gloire » être toujours capable de monter au faîte de son talent et continuer à bluffer l'auditeur avec ses vieilles astuces (comme reprendre des extraits très savamment amenés de la cinquième symphonie de Beethoven sur Symphony of Pain, un peu too much mais pas déplaisant). Peu de groupes titulaires d'une carrière de 45 ans parviennent de nos jours à rester au top de leurs capacités à ce point. Si les « frères ennemis » Hoffmann et Tornillo (un Allemand de gauche et un Américain pro-Trump) ne s'écharpent pas dans les années qui viennent, leur collaboration musicale a encore probablement bien des choses à dire. © Charlélie Arnaud/Qobuz
A partir de :
CD11,49 €

Hard Rock - Paru le 1 janvier 1984 | Epic

Accept's most notorious album, Balls to the Wall was also their biggest commercial success. Following hot upon the heels of their creative breakthrough, Restless and Wild, you'd also be hard pressed to find a more sexually charged record in any musical genre. Its hysterically nonsensical lyrics notwithstanding, the legendary title track remains an irresistible, fist-pumping masterpiece that came to epitomize the modern, slow-marching metal anthem as it became known. And when paired with second single "London Leatherboys," it arguably constitutes the most blatantly homoerotic couplet in the history of heavy metal (eat your heart out, Rob Halford). "Fight It Back" is about as close as the band gets to their old, semi-thrashing ways (taken to the limit the previous year with the maniacal "Fast as a Shark"), and it is the more melodic "Head Over Heels" and semi-ballad "Losing More Than You've Ever Had" that set the tone for Accept's future direction. The album's third undisputed classic, the driving "Love Child," kicks off side two with one of metal's great staccato riffs -- so good, the band revisits it nearly verbatim a few songs later with "Losers and Winners," which is nearly as powerful. And though not quite as celebrated, the remaining tracks are no less potent, especially the slowly building tension heard on the downright lascivious "Turn Me On." The bottom line here is that this, like its predecessor Restless and Wild, is an essential heavy metal album, and any fan worth his salt should own them both. But, for the sake of first-time visitors, Balls to the Wall is the slightly more melodic, less gritty of the two. Whichever you chose, you can only win. © Eduardo Rivadavia /TiVo
A partir de :
CD8,99 €

Hard Rock - Paru le 20 août 2010 | Nuclear Blast

Livret
Accept a finalement peu brillé dans sa carrière, hormis le lointain Ball to the Wall . Le groupe a souvent été coincé quelque part entre AC/DC et Judas Priest, peinant à s'offrir une identité forte. Son retour avec Blood of the Nations est inattendu, surtout par la qualité de l'album. Sans aller jusqu'à parler de neo-metal, Blood of the Nations offre un son des plus actuels. Sans oublier les fondamentaux du heavy classique, chevauchées épiques du guitariste et cris aigus du chanteur. Au chant Udo Dirkscneider est remplacé par un Mark Tornillo, qui se révèle largement au niveau. Blood of the Nations a d'ailleurs besoin d'un vocaliste en forme, les thèmes de bravoure se succèdent à un rythme soutenu pour cet album combattif. Teutonic Terror , Shades of Death , Rollin' Thunder déferlent en toute liberté, tandis que le délicat Kill the Pain surprend et amène une once de poésie épique dans un ensemble franchement guerrier. Le retour d'Accept s'apparente bien à une résurrection artistique, et pas seulement un appel du pied au renflouage du compte en banque de ses membres, c'est heureux et suffisamment inhabituel pour être souligné. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2017
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Hard Rock - Paru le 23 novembre 2018 | Nuclear Blast

Hi-Res
A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Hard Rock - Paru le 4 août 2017 | Nuclear Blast

Hi-Res Livret
A partir de :
CD11,49 €

Hard Rock - Paru le 16 janvier 1985 | RCA Records Label

A partir de :
CD13,49 €

Hard Rock - Paru le 16 mars 1981 | Brain

A partir de :
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Hard Rock - Paru le 13 janvier 2017 | Nuclear Blast

Hi-Res Livret
A partir de :
CD18,99 €

Hard Rock - Paru le 16 janvier 2015 | RCA Records Label

A partir de :
CD8,99 €

Hard Rock - Paru le 15 août 2014 | Nuclear Blast

Livret
Comme pour beaucoup de ses camarades des légions du metal, la deuxième partie de carrière d'Accept s'apparente davantage à une renaissance qu'à un long chemin de croix. Blood of the Nations (2010) et Stalingrad (2012) ont non seulement figuré dans différents charts internationaux mais ont, en outre, contenté les fans par leurs contenus. Peu doué pour la dentelle et le point de croix, Accept se contente d'ailleurs de déverser des hectolitres de matière en fusion sur la tête des habituels aficionados.Une recette éprouvée assénée de main de maître par le guitariste Wolf Hoffmann, véritable homme fort de cette dernière mouture en date du groupe de Solingen. On a donc droit, durant presque une heure et onze morceaux, à un déluge guitaristique tout à fait réjouissant. Plus que sur les inévitables titres de speed metal comme « Stampede » ou « 200 Years », il est intéressant de s'arrêter sur des chansons au contenu un peu plus riche que l'assemblage riff et refrain.Accept crée des ambiances éclectiques avec « Bloodbath Mastermind », « Wanna Be Free » ou « From the Ashes We Rise », dont les intros ciselées avec délicatesse contrastent avec la furie à venir. C'est cependant avec le lourd « Fall of the Empire » que l'on tient le morceau le plus marquant de Blind Rage, troisième album d'une nouvelle partie de carrière décidément plutôt inspirée.Légèrement plus disparate que ses deux prédécesseurs, Blind Rage reste largement fréquentable pour un groupe sur lequel quarante ans de carrière, ou presque, ne semblent pas avoir de conséquences néfastes. © ©Copyright Music Story Francois Alvarez 2017
A partir de :
CD8,99 €

Hard Rock - Paru le 6 avril 2012 | Nuclear Blast

Livret
A partir de :
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Hard Rock - Paru le 5 octobre 2018 | Nuclear Blast

Hi-Res
A partir de :
CD11,49 €

Hard Rock - Paru le 16 janvier 1986 | RCA Records Label

A partir de :
CD11,49 €

Hard Rock - Paru le 16 janvier 1993 | RCA Records Label

Hard Rock - Paru le 1 janvier 1986 | Vertigo Berlin

Téléchargement indisponible
A partir de :
CD11,49 €

Hard Rock - Paru le 16 janvier 1994 | RCA Records Label

A partir de :
CD11,49 €

Hard Rock - Paru le 16 janvier 1993 | RCA Records Label

A partir de :
CD11,49 €

Hard Rock - Paru le 30 janvier 1996 | RCA Records Label

A partir de :
CD13,49 €

Hard Rock - Paru le 31 octobre 1986 | Vertigo Berlin

A partir de :
CD18,99 €

Hard Rock - Paru le 16 janvier 1997 | Gun