Les albums

58,49 €
41,99 €

Crooners - Paru le 21 avril 2015 | CAPITOL

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Plus de cent titres pour voyager à travers toute la carrière de The Voice ! Des chansons enregistrées entre 1939 et 1979 pour les labels Columbia Records, Capitol Records et Reprise Records. Paru à l'occasion du centenaire du roi des crooners, voilà un coffret parfaitement construit et surtout idéal pour bien cerner l'évolution de Sinatra et la capacité de son chant à s'adapeter à ses partenaires de l'instant. Un vrai must disponible en qualité Hi-Res 24-Bit. © CM/Qobuz
18,49 €
13,49 €

Crooners - Paru le 1 avril 1955 | CAPITOL

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le disque ultime de rupture ! La bible des cœurs brisés ! Ce neuvième album studio de Sinatra qui parait au printemps 1955 chez Capitol est considéré, encore aujourd’hui, comme la bande son la plus parfaite des êtres tourmentés. Le crooner sait évidemment de quoi il cause, le début des années 50 ayant été pour lui on ne peut plus chaotique sentimentalement parlant, tiraillé qu’il fut entre ses deux femmes, Nancy Barbato et Ava Gardner… L’ambiance est donc logiquement on ne peut plus mélancolique tout au long de ce pur chef d’œuvre, et sa voix de velours jongle avec des thèmes aussi joyeux que la solitude, l’introspection, les amours perdus, la dépression et les errances nocturnes… A cet égard, In The Wee Small Hours fut un peu le premier album concept. Pour confectionner l’écrin idéal à cet océan de turpitudes, Nelson Riddle et son orchestre font des merveilles de subtilité. Les arrangements sont d’une classe folle et les violons sont manipulés à la perfection. Dans une veine similaire, Frankie signera en 1958 le tout aussi fabuleux Sings For Only The Lonely. Sa virtuosité dans le swing était inégalée, dans la tourmente elle est tout aussi bluffante. Bref, un chef-d’œuvre qui rendrait presque heureux de s’être fait plaquer… © MZ/Qobuz
19,99 €
17,49 €

Variété internationale - Paru le 8 décembre 2017 | Columbia

Hi-Res
16 concerts, 14 villes… En 2016 et 2017, la grande Barbra Streisand (75 ans) s’est dépensée sans compter pour offrir sa voix légendaire à ses nombreux admirateurs. Sans être pour autant testamentaire, cette série de concerts constitue néanmoins un inventaire nostalgique de la riche carrière de l’interprète de Woman in love (un titre curieusement et malheureusement absent de ce florilège). D’ailleurs la pochette du disque annonce la couleur en disposant côte à côte sept vignettes représentant Streisand lors de différents concerts tout au long de sa vie. Accompagnée d’une formation crossover luxuriante, c’est avant tout la performeuse que ces concerts mettent en valeur, l’interprète vibrante des comédies musicales A Star is born (avec le suave Evergreen) ou Funny Girl (avec le pimpant et jazzy Don’t Rain on my parade). Toujours dans ce créneau cinématographique, la couleur change brusquement au moment de l’interprétation dépouillée et grave de Papa, Can You Hear Me, tiré de son unique film comme réalisatrice (Yentl). Certes la présence et le charisme sont toujours là, mais dans ce type de chanson, la « magie » que le titre de l’album veut nous vendre est plus difficile à admettre, tant le cristal de la voix s’est désormais terni. C’est finalement dans les chansons les plus énergiques et optimistes qu’elle s’en sort le mieux, à l’instar de How Lucky Can You Get, tiré de Funny Lady, ou bien l’espiègle Jingle Bells. Car si les cordes vocales sont parfois fatiguées, la personnalité revigorante de Streisand reste intacte, et c’est avant tout ce qu’on retiendra de ces souvenirs musicaux, témoignages d’une époque qui, elle, conservera sa « magie » pour toujours. A noter un duo délicieux avec Jamie Fox sur le très lyrique Climb Ev’ry Moutain, une chanson peu connue de The Sound of music. Cette version Deluxe comporte 8 pistes supplémentaires par rapport à la version simple – il s’agit donc de la version audio de l’intégrale de la captation du concert de Miami, que Netflix avait diffusé en novembre 2017. © NM/Qobuz
5,99 €
5,99 €

Crooners - Paru le 26 février 2016 | BnF Collection

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Variété internationale - Paru le 16 août 1983 | Columbia

Hi-Res
21,99 €
15,49 €

Crooners - Paru le 21 avril 2015 | CAPITOL

Hi-Res
9,99 €

Crooners - Paru le 10 octobre 2006 | BDMUSIC

6,99 €
6,99 €

Crooners - Paru le 29 décembre 2014 | BnF Collection

Hi-Res
9,99 €

Crooners - Paru le 5 mai 2012 | BDMUSIC

Livret
15,49 €
10,99 €

Crooners - Paru le 1 janvier 1966 | CAPITOL

Hi-Res
18,49 €
13,49 €

Crooners - Paru le 19 janvier 1958 | CAPITOL

Hi-Res
9,49 €

Crooners - Paru le 1 janvier 2009 | Universal Music

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dans sa discothèque idéale, difficile de dire quel disque de « The Voice » mettre en particulier tant « Old Blue Eyes » nous a régaler d’interprétations et de rencontres de haut niveau. Sans doute faut-il considérer Frank Sinatra comme l’artiste référence sur bien des standards dont il donna une version définitive. Qobuz a une préférence pour ce disque en public, dans son casino de Las Vegas, le Sands, où il se produisait ce soir-là en compagnie du grand orchestre de Count Basie et sous la direction et les arrangements de son ami Quincy Jones. Du très grand art de crooner, en toute décontraction, mais avec un swing rarement égalé dans ses disques en studio.
18,49 €
13,49 €

Crooners - Paru le 1 janvier 1956 | CAPITOL

Hi-Res
16,99 €
11,49 €

Crooners - Paru le 14 février 2014 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
6,99 €

Crooners - Paru le 1 janvier 2008 | Universal Music

Le genre

Variété internationale dans le magazine