Artistes similaires

Les albums

23,49 €
16,49 €

Jazz - Paru le 19 janvier 2018 | ECM

Hi-Res Livret
Une grande variété de sources et d’influences. La musique de Bobo Stenson ne s’est jamais limitée à un territoire unique, à une entité monolithique. Pas vraiment le genre du pianiste suédois qui embarque son univers dans de multiples recoins de la musique improvisée, quelle soit jazz ou autre. De quoi être en phase avec l’esthétique ECM, label dont il est l’un des éminents poulains depuis plus de quatre décennies… Son trio 100% suédois (Anders Jormin à la contrebasse et Jon Fält à la batterie) prend fermement position dans le monde indécis de 2017 avec ce Contra La Indecisión, un disque aussi magnifique que décisif. Fidèle à ses habitudes, le groupe étaie ici l’originalité de son approche. En plus d’improvisations collectives et de compositions originales signées Stenson et Jormin, on trouve au menu la chanson qui donne son titre à l’ensemble, composée par le Cubain Silvio Rodríguez, l’adaptation d’une chanson folklorique slovaque signée par Béla Bartók, une pièce extraite des Cançons I Danses de Federico Mompou ou encore la célèbre Elégie d’Erik Satie ! La force physique et mentale du trio et la singularité de chacun de ses membres sont telles que toutes ces influences viennent se fondre e manière cohérente en un tout organique d’une profonde originalité. Reste au touché lyrique de Stenson ainsi qu’au phrasé teinté de folk de Jormin à l’archet de rendre Contra La Indecisión exquis au possible… © MZ/Qobuz
16,49 €

Jazz - Paru le 19 janvier 2018 | ECM

Livret
Une grande variété de sources et d’influences. La musique de Bobo Stenson ne s’est jamais limitée à un territoire unique, à une entité monolithique. Pas vraiment le genre du pianiste suédois qui embarque son univers dans de multiples recoins de la musique improvisée, quelle soit jazz ou autre. De quoi être en phase avec l’esthétique ECM, label dont il est l’un des éminents poulains depuis plus de quatre décennies… Son trio 100% suédois (Anders Jormin à la contrebasse et Jon Fält à la batterie) prend fermement position dans le monde indécis de 2017 avec ce Contra La Indecisión, un disque aussi magnifique que décisif. Fidèle à ses habitudes, le groupe étaie ici l’originalité de son approche. En plus d’improvisations collectives et de compositions originales signées Stenson et Jormin, on trouve au menu la chanson qui donne son titre à l’ensemble, composée par le Cubain Silvio Rodríguez, l’adaptation d’une chanson folklorique slovaque signée par Béla Bartók, une pièce extraite des Cançons I Danses de Federico Mompou ou encore la célèbre Elégie d’Erik Satie ! La force physique et mentale du trio et la singularité de chacun de ses membres sont telles que toutes ces influences viennent se fondre e manière cohérente en un tout organique d’une profonde originalité. Reste au touché lyrique de Stenson ainsi qu’au phrasé teinté de folk de Jormin à l’archet de rendre Contra La Indecisión exquis au possible… © MZ/Qobuz
9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 novembre 2017 | La Ma de Guido

14,99 €
9,99 €

Classique - Paru le 26 mai 2017 | Sony Music Odyssey

Hi-Res
9,99 €

Classique - Paru le 17 février 2017 | Klassic Cat

9,99 €

Classique - Paru le 1 décembre 2016 | Columna Música

Livret
7,99 €

Classique - Paru le 8 novembre 2016 | Epops Music

7,99 €

Classique - Paru le 28 octobre 2016 | The Golden Legacy of Music

9,99 €

Classique - Paru le 9 juillet 2016 | Anacrusi

14,99 €

Classique - Paru le 18 avril 2016 | Anacrusi

9,99 €

Classique - Paru le 4 mars 2016 | OMF

9,99 €

Classique - Paru le 12 décembre 2015 | Adagio

9,99 €

Classique - Paru le 15 septembre 2015 | JamadaClassics

10,99 €

Enfants - Paru le 23 mars 2015 | LittleVillage

Livret
Le Piano d’Argent est le premier volume de la série Le Petit Tourneur de pages, contes écrits par Claude Clément « dont un instrument de musique est le héros ». Ici c’est l’immense Charles Berling qui raconte l’histoire d’un châtelain isolé au fond de sa forêt et qui jouait du piano… qui prend vie sous les doigts de Javier Perianes, Frank Braley ou encore Alexandre Tharaud. Un enregistrement lumineux, sublimé par les magnifiques illustrations de Xavière Devos.(LD)