Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jefferson Airplane|Surrealistic Pillow

Surrealistic Pillow

Jefferson Airplane

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Après le départ de la chanteuse Signe Toly Anderson, Jefferson Airplane engage Grace Slick. Une bonne idée, car la chanteuse apporte avec elle deux titres de son groupe (The Great Society), qui deviendront des standards du rock : « White Rabbit » et « Somebody To Love ». Sur le premier, sorte de flamenco psychédélique dément, la batterie semble battre comme un coeur quand la voix majestueuse de Grace Slick déclame « Une pilule te fait grandir / Et une pilule te fait rétrécir / Mais celles que ta mère te donne / Elles te font rien du tout / Va demander à Alice / Quand elle fait trois mètres de haut ».

L'hommage à Alice au pays des merveilles  de Lewis Carroll fait mouche ! Une génération entière – sur le point de se nommer elle-même hippie – se retrouve dans cette histoire troublante de jeune fille fugueuse chassant le lapin blanc et cette chanson ô combien lysergique par son irrésistible effet de gradation. Mais la révélation est parfois douloureuse et « Quand la vérité s’avère n’être que mensonge / Et que toute la joie en toi meurt / Cherche-toi quelqu'un à aimer », conseille la chanteuse dans « Somebody To Love » aux airs de « Down on Me » de Janis Joplin.   On retrouve, comme sur le premier album, les balades sages (« How Do You Feel », « My Best Friend »), façon Beatles, mais aussi un morceau instrumental acoustique (« Embryonic Journey ») mettant en avant le génie du guitariste Jorma Kaukonen. Oui, il y a bien de petits airs de surréalisme dans la folie de l’Aéroplane. La quête permanente de sens musical sera désormais un leitmotiv pour le groupe. Comme le dit si bien Grace Slick : « Nourris ton esprit ».  
© ©Copyright Music Story Damien Waltisperger 2016

Plus d'informations

Surrealistic Pillow

Jefferson Airplane

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
She Has Funny Cars
00:03:08

Ria, Art Director - Balin, Vocal - Jorma Kaukonen, Composer - Jorma Kaukonen, Lyricist - Jorma Kaukonen, Guitar - Spencer Dryden, Drums - Grace Slick, Vocal - Jack Casady, Bass - Rick Jarrard, Producer - Stephen Marcussen, Mastering Engineer - Marty Balin, Lyricist - Marty Balin, Composer - Paul Kantner, Vocal - Paul Kantner, Guitar - Jefferson Airplane, Performer

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

2
Somebody To Love (Pop #5/chart debut: 4/1/67)
00:02:54

Jefferson Airplane, Performer - Darby Slick, Lyricist - Darby Slick, Composer - Rick Jarrard, Producer

Originally released 1967. All rights reserved by RCA Records, a division of Sony Music Entertainment

3
My Best Friend
00:02:59

Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Skip Spence, Composer - Skip Spence, Lyricist

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

4
Today
00:02:57

Paul Kantner, Composer - Paul Kantner, Lyricist - Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Marty Balin, Lyricist - Marty Balin, Composer

Originally released 1967. All rights reserved by RCA Records, a division of Sony Music Entertainment

5
Comin' Back to Me
00:05:15

Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Marty Balin, Lyricist - Marty Balin, Composer

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

6
3/5 of a Mile in 10 Seconds
00:03:40

Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Marty Balin, Lyricist - Marty Balin, Composer

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

7
D. C. B. A.-25
00:02:35

Paul Kantner, Composer - Paul Kantner, Lyricist - Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

8
How Do You Feel
00:03:28

Jefferson Airplane, Performer - Tom Mastin, Composer - Tom Mastin, Lyricist - Rick Jarrard, Producer

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

9
Embryonic Journey
00:01:52

Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Jorma Kaukonen, Composer - Jorma Kaukonen, Lyricist

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

10
White Rabbit
00:02:30

Jefferson Airplane, Performer - Grace Slick, Composer - Grace Slick, Lyricist - Rick Jarrard, Producer

Originally released 1966. All rights reserved by RCA Records, a division of Sony Music Entertainment

11
Plastic Fantastic Lover
00:02:33

Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Marty Balin, Lyricist - Marty Balin, Composer

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

12
In The Morning
00:06:20

Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Jorma Kaukonen, Composer - Jorma Kaukonen, Lyricist

(P) 1974 BMG Music

13
J. P. P. Mc Step B. Blues
00:02:36

Jefferson Airplane, Performer - Alex Spence, Composer - Alex Spence, Lyricist - Rick Jarrard, Producer

(P) 1974 BMG Music

14
Go To Her
00:04:01

Paul Kantner, Composer - Paul Kantner, Lyricist - Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Irving Estes, Composer - Irving Estes, Lyricist

(P) 1974 BMG Music

15
Come Back Baby
00:02:55

Jefferson Airplane, Performer - Rick Jarrard, Producer - Traditional, Composer - Traditional, Lyricist - Jorma Kaukonen, Arranger

(P) 1992 BMG Music

16
Somebody To Love (mono single version)
00:02:58

Jefferson Airplane, Performer - Darby Slick, Lyricist - Darby Slick, Composer - Rick Jarrard, Producer

Originally Recorded 1966. All rights reserved by BMG Music

17
White Rabbit (mono single version)
00:05:20

Jefferson Airplane, Performer - Grace Slick, Composer - Grace Slick, Lyricist - Tommy Oliver, Producer - Matthew Katz, Producer

Originally released 1967. All rights reserved by RCA Records, a division of Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

Après le départ de la chanteuse Signe Toly Anderson, Jefferson Airplane engage Grace Slick. Une bonne idée, car la chanteuse apporte avec elle deux titres de son groupe (The Great Society), qui deviendront des standards du rock : « White Rabbit » et « Somebody To Love ». Sur le premier, sorte de flamenco psychédélique dément, la batterie semble battre comme un coeur quand la voix majestueuse de Grace Slick déclame « Une pilule te fait grandir / Et une pilule te fait rétrécir / Mais celles que ta mère te donne / Elles te font rien du tout / Va demander à Alice / Quand elle fait trois mètres de haut ».

L'hommage à Alice au pays des merveilles  de Lewis Carroll fait mouche ! Une génération entière – sur le point de se nommer elle-même hippie – se retrouve dans cette histoire troublante de jeune fille fugueuse chassant le lapin blanc et cette chanson ô combien lysergique par son irrésistible effet de gradation. Mais la révélation est parfois douloureuse et « Quand la vérité s’avère n’être que mensonge / Et que toute la joie en toi meurt / Cherche-toi quelqu'un à aimer », conseille la chanteuse dans « Somebody To Love » aux airs de « Down on Me » de Janis Joplin.   On retrouve, comme sur le premier album, les balades sages (« How Do You Feel », « My Best Friend »), façon Beatles, mais aussi un morceau instrumental acoustique (« Embryonic Journey ») mettant en avant le génie du guitariste Jorma Kaukonen. Oui, il y a bien de petits airs de surréalisme dans la folie de l’Aéroplane. La quête permanente de sens musical sera désormais un leitmotiv pour le groupe. Comme le dit si bien Grace Slick : « Nourris ton esprit ».  
© ©Copyright Music Story Damien Waltisperger 2016

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

Back To Black

Amy Winehouse

Back To Black Amy Winehouse

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears

Eliminator

ZZ Top

Eliminator ZZ Top
À découvrir également
Par Jefferson Airplane

White Rabbit EP

Jefferson Airplane

White Rabbit EP Jefferson Airplane

After Bathing At Baxters

Jefferson Airplane

After Bathing At Baxters Jefferson Airplane

Jefferson Airplane Takes Off

Jefferson Airplane

Jefferson Airplane Takes Off Jefferson Airplane

The Essential Jefferson Airplane

Jefferson Airplane

The Good Shepherd Jefferson Airplane Recordings

Jefferson Airplane

Playlists

Dans la même thématique...

The Bridge

Sting

The Bridge Sting

The Steven Wilson Remixes

Yes

Tapestry

Carole King

Tapestry Carole King

Bridge Over Troubled Water

Simon & Garfunkel

Bridge Over Troubled Water Simon & Garfunkel

Graceland (25th Anniversary Deluxe Edition)

Paul Simon

Les Grands Angles...
Marc Ribot, l’anti-guitar hero

Depuis une quarantaine d’années, le nom de Marc Ribot apparaît sur les pochettes d’albums signés Tom Waits, Alain Bashung, Diana Krall, John Zorn, Robert Plant, Caetano Veloso et tant d’autres. Et lorsqu’il ne prête pas sa guitare atypique aux plus grands, le New-Yorkais s’amuse, sous son nom, à démonter le rock, le jazz, le funk, la musique cubaine et tout ce qui passe sous ses doigts.

My Bloody Valentine, l’expérience intérieure

Trente ans après sa parution, “Loveless” de My Bloody Valentine reste l’album le plus fou des années 90. Sortie du cerveau dérangé de Kevin Shields, cette sculpture électrique en forme de mur du son a chamboulé l’histoire du rock et reste encore aujourd’hui une source d’influence majeure pour de très nombreux musiciens de tous horizons.

Ray Charles, styliste sous influence

Père fondateur de la soul dont la carrière a duré un demi-siècle, Ray Charles ne saurait se résumer à la poignée de tubes que tout le monde connaît. C’est surtout le maître du crossover musical, la variété haut de gamme qui fait du mélange des genres un art, en approche un pour mieux embrasser l’autre. Ray Charles a sécularisé le gospel, enrichi le blues, joué du jazz, chanté de la country et frôlé le rock’n’roll. Retour sur son style unique fondé sur les cinq qui précèdent.

Dans l'actualité...