Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Nikolai Lugansky - Schubert : Piano Sonata D.958 & Impromptu D.935

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Schubert : Piano Sonata D.958 & Impromptu D.935

Nikolai Lugansky & Franz Schubert

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Décrit par le prestigieux magazine musical britannique Gramophone comme « l’interprète le plus novateur et le plus météorique de tous » dans Rachmaninov et Prokofiev, capable d’un grand raffinement et d’une « beauté cristalline » (The Financial Times) dans Mozart et Schubert, Nikolai Luganski est un pianiste extraordinairement profond et polyvalent. Son CD récital avec les sonates pour piano de Rachmaninov a remporté un Diapason d’or et un prix ECHO Klassik, tandis que son enregistrement de concertos de Grieg et de Prokofiev a été le « choix de la rédaction » de Gramophone. Ses enregistrements précédents ont également été récompensés par nombre de prix, dont un second Diapason d’or, le BBC Music Magazine Award et un prix ECHO Klassik. Le voici dans l’une des ultimes sonates de Schubert, l’invraisemblable et titanesque Sonate en ut mineur de l’été 1828, écrite quelques moins avant la disparition du compositeur. On y entend – et Luganski le souligne – l’incidence des dernières sonates de Beethoven, desquelles Schubert est à la fois libéré et nourri. Les dimensions symphoniques de cette sonate exigent de l’interprète des épaules des plus solides, donc : Luganski. Peu avant, Schubert avait écrit son second recueil d’Impromptus, entre insondable poésie et sombre sauvagerie, que l’interprète russe fait ici siens.


« Nikolaï Lugansky s'aventure pour la première fois au disque chez Schubert, dans un programme sombre émaillé de douceurs ineffables, et uni par le souffle profond de son piano-orchestre. [...] » (Alain Lompech - Diapason, février 2016)

Plus d'informations

Schubert : Piano Sonata D.958 & Impromptu D.935

Nikolai Lugansky

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Sonata No. 19 in C minor, D. 958 (Franz Schubert)

1
Piano Sonata No. 19 in C Minor, D. 958: I. Allegro 00:11:46

Nikolai Lugansky, Piano - Franz Schubert, Composer

(C) 2015 Ambroisie (P) 2015 Ambroisie

2
Piano Sonata No. 19 in C Minor, D. 958: II. Adagio 00:09:42

Nikolai Lugansky, Piano - Franz Schubert, Composer

(C) 2015 Ambroisie (P) 2015 Ambroisie

3
Piano Sonata No. 19 in C Minor, D. 958: III. Menuetto & Trio 00:03:48

Nikolai Lugansky, Piano - Franz Schubert, Composer

(C) 2015 Ambroisie (P) 2015 Ambroisie

4
Piano Sonata No. 19 in C Minor, D. 958: IV. Allegro 00:09:37

Nikolai Lugansky, Piano - Franz Schubert, Composer

(C) 2015 Ambroisie (P) 2015 Ambroisie

Impromptus, D. 935 (Franz Schubert)

5
4 Impromptus, Op. 142, D. 935: No. 1 in F Minor 00:11:06

Nikolai Lugansky, Piano - Franz Schubert, Composer

(C) 2015 Ambroisie (P) 2015 Ambroisie

6
4 Impromptus, Op. 142, D. 935: No. 2 in A-Flat Major 00:08:16

Nikolai Lugansky, Piano - Franz Schubert, Composer

(C) 2015 Ambroisie (P) 2015 Ambroisie

7
4 Impromptus, Op. 142, D. 935: No. 3 in B-Flat Major 00:11:53

Nikolai Lugansky, Piano - Franz Schubert, Composer

(C) 2015 Ambroisie (P) 2015 Ambroisie

8
4 Impromptus, Op. 142, D. 935: No. 4 in F Minor 00:07:20

Nikolai Lugansky, Piano - Franz Schubert, Composer

(C) 2015 Ambroisie (P) 2015 Ambroisie

Descriptif de l'album

Décrit par le prestigieux magazine musical britannique Gramophone comme « l’interprète le plus novateur et le plus météorique de tous » dans Rachmaninov et Prokofiev, capable d’un grand raffinement et d’une « beauté cristalline » (The Financial Times) dans Mozart et Schubert, Nikolai Luganski est un pianiste extraordinairement profond et polyvalent. Son CD récital avec les sonates pour piano de Rachmaninov a remporté un Diapason d’or et un prix ECHO Klassik, tandis que son enregistrement de concertos de Grieg et de Prokofiev a été le « choix de la rédaction » de Gramophone. Ses enregistrements précédents ont également été récompensés par nombre de prix, dont un second Diapason d’or, le BBC Music Magazine Award et un prix ECHO Klassik. Le voici dans l’une des ultimes sonates de Schubert, l’invraisemblable et titanesque Sonate en ut mineur de l’été 1828, écrite quelques moins avant la disparition du compositeur. On y entend – et Luganski le souligne – l’incidence des dernières sonates de Beethoven, desquelles Schubert est à la fois libéré et nourri. Les dimensions symphoniques de cette sonate exigent de l’interprète des épaules des plus solides, donc : Luganski. Peu avant, Schubert avait écrit son second recueil d’Impromptus, entre insondable poésie et sombre sauvagerie, que l’interprète russe fait ici siens.


« Nikolaï Lugansky s'aventure pour la première fois au disque chez Schubert, dans un programme sombre émaillé de douceurs ineffables, et uni par le souffle profond de son piano-orchestre. [...] » (Alain Lompech - Diapason, février 2016)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Nikolai Lugansky

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Charlie Chaplin, compositeur

À l’occasion d’une grande exposition qui lui est consacrée à la Philharmonie de Paris, retour sur les liens étroits qu’entretenait Charlie Chaplin avec la musique. Interprète et réalisateur légendaire, l’homme à la canne et au chapeau melon était également l’auteur de la musique de ses films.

Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

John Barry, factotum de génie

Composer pour l’écran nécessite un goût et un savoir-faire pour tous les styles : du disco pour une scène de night-club ou un madrigal pour un film en costumes, le musicien de cinéma doit pouvoir répondre présent partout ! Et John Barry est sans doute l’un des compositeurs de BO qui a su se fondre le mieux dans tous les genres cinématographiques et musicaux.

Dans l'actualité...