Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jung Jaeil - Parasite

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Parasite

Jung Jaeil

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Quelques notes piquantes et minimalistes au piano suffisent au compositeur Jeong Jae-il pour illustrer la vie misérable de la famille de Ki-taek, entassée dans un appartement insalubre en sous-sol (Opening). Ainsi débute Parasite du Coréen Bong Joon-ho, le film événement de 2019, multirécompensé dans le monde entier (Palme d’or à Cannes, Oscar du meilleur film à Hollywood…). Après cette ouverture aux faux airs d’Affreux, sales et méchants, le fils Ki-woo réussit à se faire recommander par un ami pour donner des cours particuliers d’anglais chez la richissime famille Park. C'est alors que la tragicomédie familiale et sociale vire lentement au thriller, et la partition de Jeong Jae-il jongle entre les couleurs énigmatiques (contrebasses pizz et cloches dans Plum Juice) et les passages nettement plus frénétiques et cauchemardesques (The Hellgate, Busy to Survive, Blood and Sword). Dans ces passages, sa démarche consiste à embrasser divers types de lutheries – électroniques, traditionnelles ou classiques.

Mais le point de vue de Jeong Jae-il n’est pas qu’atmosphérique. Le compositeur s’attaque également au sujet principal de Parasite, à savoir la confrontation quasiment marxiste entre deux classes sociales. Il utilise avec ironie certains marqueurs musicaux de la classe aisée dans quelques scènes essentielles. D’une part, Camping et son chœur d’enfants très propret, accompagné d’une scie musicale traduisant la naïveté de la famille Park (on retrouve cette idée dans It Is Sunday Morning). Et d’autre part, The Belt of Faith, un morceau d’inspiration baroque qui accompagne une longue scène virtuose dans laquelle la brillante mais cruelle manipulation de la famille des bas-fonds de Seoul est dépeinte. À noter que la BO contient la chanson du générique de fin Soju One Glass, dont les paroles ont été écrites par Bong Joon-ho lui-même. © Nicolas Magenham/Qobuz

Plus d'informations

Parasite

Jung Jaeil

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Opening
00:02:07

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

2
Conciliation I
00:01:04

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

3
On The Way to Rich House
00:00:55

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

4
Conciliation II
00:01:10

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

5
Plum Juice
00:00:55

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

6
Mr. Yoon and Park
00:01:51

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

7
Conciliation III
00:01:17

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

8
The Belt of Faith
00:07:13

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

9
Moon Gwang Left
00:00:56

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

10
Camping
00:03:05

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

11
The Hellgate
00:01:15

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

12
Heartrending Story of Bubu
00:01:35

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

13
Zappaguri
00:01:47

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

14
Ghost
00:02:00

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

15
The Family is Busy
00:01:09

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

16
Busy to Survive
00:01:53

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

17
The Frontal Lobe of Ki Taek
00:02:42

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

18
Water, Ocean
00:04:41

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

19
Water, Ocean Again
00:01:36

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

20
It is Sunday Morning
00:04:03

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

21
Blood and Sword
00:03:02

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

22
Yasan
00:01:15

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

23
Moving
00:01:44

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

24
Ending
00:00:53

Jung Jaeil, Composer, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

25
Soju One Glass
00:03:20

Jung Jaeil, Composer, MainArtist - Choi Wooshik, MainArtist

(C) 2019 CJ ENM (P) 2019 CJ ENM

Descriptif de l'album

Quelques notes piquantes et minimalistes au piano suffisent au compositeur Jeong Jae-il pour illustrer la vie misérable de la famille de Ki-taek, entassée dans un appartement insalubre en sous-sol (Opening). Ainsi débute Parasite du Coréen Bong Joon-ho, le film événement de 2019, multirécompensé dans le monde entier (Palme d’or à Cannes, Oscar du meilleur film à Hollywood…). Après cette ouverture aux faux airs d’Affreux, sales et méchants, le fils Ki-woo réussit à se faire recommander par un ami pour donner des cours particuliers d’anglais chez la richissime famille Park. C'est alors que la tragicomédie familiale et sociale vire lentement au thriller, et la partition de Jeong Jae-il jongle entre les couleurs énigmatiques (contrebasses pizz et cloches dans Plum Juice) et les passages nettement plus frénétiques et cauchemardesques (The Hellgate, Busy to Survive, Blood and Sword). Dans ces passages, sa démarche consiste à embrasser divers types de lutheries – électroniques, traditionnelles ou classiques.

Mais le point de vue de Jeong Jae-il n’est pas qu’atmosphérique. Le compositeur s’attaque également au sujet principal de Parasite, à savoir la confrontation quasiment marxiste entre deux classes sociales. Il utilise avec ironie certains marqueurs musicaux de la classe aisée dans quelques scènes essentielles. D’une part, Camping et son chœur d’enfants très propret, accompagné d’une scie musicale traduisant la naïveté de la famille Park (on retrouve cette idée dans It Is Sunday Morning). Et d’autre part, The Belt of Faith, un morceau d’inspiration baroque qui accompagne une longue scène virtuose dans laquelle la brillante mais cruelle manipulation de la famille des bas-fonds de Seoul est dépeinte. À noter que la BO contient la chanson du générique de fin Soju One Glass, dont les paroles ont été écrites par Bong Joon-ho lui-même. © Nicolas Magenham/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Grease 2 Various Artists
So Peter Gabriel
Peter Gabriel 1: Car Peter Gabriel
À découvrir également
Par Jung Jaeil

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

Iggy et les Stooges, l'aube punk

En 1969, une bande d’auto-proclamés crétins dynamite le rock’n’roll à coup de distorsion et de textes nihilistes. A la tête de ces Stooges, Iggy Pop, une sorte de Nijinski habité et révolté, destiné à devenir le parrain du punk rock à venir.

Dans l'actualité...