Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Lindstrøm - On A Clear Day I Can See You Forever

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

On A Clear Day I Can See You Forever

Lindstrøm

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Champion du mouvement nu-disco scandinave aux côtés de Todd Terje ou Prins Thomas, Hans-Peter Lindstrøm s’était vu commander à l’été 2018 la bande-son d’une performance pour le centre d'art Henie-Onstad à Oslo, Blinded by the LEDs. Pour l’occasion, le producteur norvégien avait lâché son principal outil de composition, son ordinateur, pour s’emparer de synthétiseurs modulaires et de machines à contrôle manuel. Un changement qui a lourdement influencé ce nouvel album : en quatre pistes d’un dizaine de minutes chacune, Lindstrøm redéfinit son rapport à la production électronique, à laquelle il donne des structures de musique classique.

Sur le premier titre, On a Clear Day I Can See You Forever, il fait jouer son synthé comme un violon, avec une utilisation intelligente de l’espace et un morceau minimaliste et très lyrique comme sorti du cerveau d’un pianiste. Le beat revient sur Really Deep Snow mais il ne se met jamais en avant, le synthé à l’arpégiateur donnant un aspect mental à ce tableau impressionniste sonore. Epuré et mélodieux, Lindstrøm, qui semble totalement épanoui, n’avait jamais procuré autant d’émotions que sur ce disque, sans doute le plus audacieux et réussi de sa discographie. “La joie de faire de la musique sur des objets physiques prend tout son sens maintenant, explique-t-il. Après avoir travaillé sur un ordinateur pendant quinze ans, je pense que je ne reviendrais jamais en arrière.” Il va falloir suivre de près ce Lindstrøm 2.0 ! © Smaël Bouaici/Qobuz

Plus d'informations

On A Clear Day I Can See You Forever

Lindstrøm

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
On A Clear Day I Can See You Forever 00:10:32

Lindstrøm, Artist, MainArtist

2019 Smalltown Supersound / Feedelity Recordings 2019 Smalltown Supersound / Feedelity Recordings

2
Really Deep Snow 00:09:14

Lindstrøm, Artist, MainArtist

2019 Smalltown Supersound / Feedelity Recordings 2019 Smalltown Supersound / Feedelity Recordings

3
Swing Low Sweet LFO 00:08:49

Lindstrøm, Artist, MainArtist

2019 Smalltown Supersound / Feedelity Recordings 2019 Smalltown Supersound / Feedelity Recordings

4
As If No One Is Here 00:08:55

Lindstrøm, Artist, MainArtist

2019 Smalltown Supersound / Feedelity Recordings 2019 Smalltown Supersound / Feedelity Recordings

Descriptif de l'album

Champion du mouvement nu-disco scandinave aux côtés de Todd Terje ou Prins Thomas, Hans-Peter Lindstrøm s’était vu commander à l’été 2018 la bande-son d’une performance pour le centre d'art Henie-Onstad à Oslo, Blinded by the LEDs. Pour l’occasion, le producteur norvégien avait lâché son principal outil de composition, son ordinateur, pour s’emparer de synthétiseurs modulaires et de machines à contrôle manuel. Un changement qui a lourdement influencé ce nouvel album : en quatre pistes d’un dizaine de minutes chacune, Lindstrøm redéfinit son rapport à la production électronique, à laquelle il donne des structures de musique classique.

Sur le premier titre, On a Clear Day I Can See You Forever, il fait jouer son synthé comme un violon, avec une utilisation intelligente de l’espace et un morceau minimaliste et très lyrique comme sorti du cerveau d’un pianiste. Le beat revient sur Really Deep Snow mais il ne se met jamais en avant, le synthé à l’arpégiateur donnant un aspect mental à ce tableau impressionniste sonore. Epuré et mélodieux, Lindstrøm, qui semble totalement épanoui, n’avait jamais procuré autant d’émotions que sur ce disque, sans doute le plus audacieux et réussi de sa discographie. “La joie de faire de la musique sur des objets physiques prend tout son sens maintenant, explique-t-il. Après avoir travaillé sur un ordinateur pendant quinze ans, je pense que je ne reviendrais jamais en arrière.” Il va falloir suivre de près ce Lindstrøm 2.0 ! © Smaël Bouaici/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Playing the Room Avishai Cohen (tp)
À découvrir également
Par Lindstrøm

Playlists

Dans la même thématique...
ANIMA Thom Yorke
Assume Form James Blake
To Believe The Cinematic Orchestra
Les Grands Angles...
Jean-Michel Jarre, 50 ans de musique électronique

Pour célébrer ses 50 ans de carrière, Jean-Michel Jarre a sorti en 2018 l’édifiante compilation “Planet Jarre”, une quarantaine de titres qui mettent en relief la trajectoire tracée par le pionnier de la musique électronique. L’occasion de revenir sur ses cinq décennies durant lesquelles le Français a dévoilé toutes les facettes de sa personnalité d’artiste, savant fou, précurseur, amateur de coups d’éclat, militant et désormais porte-flambeau des auteurs face aux géants du Web.

Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

L’électro dans tous ses états à la Philharmonie

Commissaire de l’exposition “Electro”, qui se déroule jusqu’au 11 août 2019 à la Philharmonie de Paris, le journaliste Jean-Yves Leloup revient sur les artistes et les disques qui ont influencé et nourri cette fascinante rétrospective d’une musique protéiforme, sélectionnant des musiciens qui ont créé un univers riche autour d’eux pour mieux faire sentir aux visiteurs l'inspiration et les imaginaires de cette culture, et montrer à quel point l’électro s'inscrit dans l'histoire de l'ensemble des musiques.

Dans l'actualité...