Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sting|...Nothing Like The Sun

...Nothing Like The Sun

Sting

  • Paru le 01/01/1987 chez A&M
  • Artistes principaux : Sting
  • Genre : Pop
Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Ce double album, produit par Sting en personne et Hugh Padgham, outre la consécration internationale définitive qu’il offrira à Sting, résume admirablement en trois paramètres les principales facettes de la personnalité du chanteur. Son titre est inspiré d’un poème de William Shakespeare, et Sting aura toujours à cœur de rappeler qu’il est fin lettré. Une partie importante des douze chansons du programme rappelle l’investissement de l’artiste dans les causes humanitaires – en particulier au sein d’Amnesty International -, et l’Anglais a très tôt souhaité être considéré comme un chanteur engagé. Enfin, le caractère généralement sombre des thèmes est directement lié au décès, quelques mois auparavant, de la mère de l’artiste, et Sting a systématiquement veillé, alimentant ses compositions de notules autobiographiques, à ce que nul n’ignore ses troubles les plus intimes. Ainsi, outre une reprise du « Little Wing » de Jimi Hendrix (voilà d’où je viens), l’un des sommets du disque reste « They Dance Alone (Cueca Solo)» (voilà ce qui me scandalise), portrait de ces folles de la Place de Mai, qui brandissaient ces années-là à la face du monde le portrait des victimes de la dictature chilienne. Et l’un des titres les plus salués, « Englishman in New York » (voilà comment j’aimerais être considéré), offre un portrait nuancé et sensible de l’écrivain homosexuel Quentin Crisp. On l’aura compris : l’album est pensé, réfléchi, jusqu’à la migraine, sans la moindre part de folie, ou de jubilation excessive. Paradoxalement, c’est dans ce contexte qu’excelle Sting, totalement pertinent dans un environnement calme, et mesuré. Et c’est ce qui fait de Nothing Like the Sun un bien meilleur enregistrement (on dira : bien moins prétentieux) que son prédécesseur. Il est simplement emblématique que ce soit à l’insistance expresse du label (craignant la déconfiture commerciale) que figure ici « We’ll Be Together », seule chanson un tant soit peu enlevée du lot. Les indispensables invités prestigieux répondent naturellement présents à l’appel : Manu Katché tient la batterie, Eric Clapton la guitare, Branford Marsalis le fidèle a déboulé avec ses saxophones, et Gil Evans son grand orchestre. Nothing Like the Sun atteindra la neuvième place des charts américains, entraîné par les singles «We’ll Be Together » (7ème), « Englishman In New York » (15ème), et « Be Still My Beating Heart » (15ème). Et s’écoulera à deux millions de copies.
©Copyright Music Story 2016

Plus d'informations

...Nothing Like The Sun

Sting

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
The Lazarus Heart
00:04:34

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

2
Be Still My Beating Heart
00:05:32

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

3
Englishman In New York
00:04:26

Branford Marsalis, Soprano Saxophone, AssociatedPerformer - Sting, Producer, Vocals, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel - Manu Katche, Drums, AssociatedPerformer - Mino Cinelu, Percussion, AssociatedPerformer

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

4
History Will Teach Us Nothing
00:04:58

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

5
They Dance Alone (Gueca Solo)
00:07:13

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

6
Fragile
00:03:55

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

7
We'll Be Together
00:04:53

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Paul McKenna, Mixer, StudioPersonnel - Bryan Loren, Producer

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

8
Straight To My Heart
00:03:53

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

9
Rock Steady
00:04:26

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

10
Sister Moon
00:03:47

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

11
Little Wing
00:05:03

Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer - Jimi Hendrix, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

12
The Secret Marriage
00:02:03

Hanns Eisler, ComposerLyricist - Sting, Producer, Recording Arranger, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Neil Dorfsman, Producer, Mixer, StudioPersonnel - Hugh Padgham, Mixer, StudioPersonnel - Bertolt Brecht, ComposerLyricist

℗ 1987 UMG Recordings, Inc.

Descriptif de l'album

Ce double album, produit par Sting en personne et Hugh Padgham, outre la consécration internationale définitive qu’il offrira à Sting, résume admirablement en trois paramètres les principales facettes de la personnalité du chanteur. Son titre est inspiré d’un poème de William Shakespeare, et Sting aura toujours à cœur de rappeler qu’il est fin lettré. Une partie importante des douze chansons du programme rappelle l’investissement de l’artiste dans les causes humanitaires – en particulier au sein d’Amnesty International -, et l’Anglais a très tôt souhaité être considéré comme un chanteur engagé. Enfin, le caractère généralement sombre des thèmes est directement lié au décès, quelques mois auparavant, de la mère de l’artiste, et Sting a systématiquement veillé, alimentant ses compositions de notules autobiographiques, à ce que nul n’ignore ses troubles les plus intimes. Ainsi, outre une reprise du « Little Wing » de Jimi Hendrix (voilà d’où je viens), l’un des sommets du disque reste « They Dance Alone (Cueca Solo)» (voilà ce qui me scandalise), portrait de ces folles de la Place de Mai, qui brandissaient ces années-là à la face du monde le portrait des victimes de la dictature chilienne. Et l’un des titres les plus salués, « Englishman in New York » (voilà comment j’aimerais être considéré), offre un portrait nuancé et sensible de l’écrivain homosexuel Quentin Crisp. On l’aura compris : l’album est pensé, réfléchi, jusqu’à la migraine, sans la moindre part de folie, ou de jubilation excessive. Paradoxalement, c’est dans ce contexte qu’excelle Sting, totalement pertinent dans un environnement calme, et mesuré. Et c’est ce qui fait de Nothing Like the Sun un bien meilleur enregistrement (on dira : bien moins prétentieux) que son prédécesseur. Il est simplement emblématique que ce soit à l’insistance expresse du label (craignant la déconfiture commerciale) que figure ici « We’ll Be Together », seule chanson un tant soit peu enlevée du lot. Les indispensables invités prestigieux répondent naturellement présents à l’appel : Manu Katché tient la batterie, Eric Clapton la guitare, Branford Marsalis le fidèle a déboulé avec ses saxophones, et Gil Evans son grand orchestre. Nothing Like the Sun atteindra la neuvième place des charts américains, entraîné par les singles «We’ll Be Together » (7ème), « Englishman In New York » (15ème), et « Be Still My Beating Heart » (15ème). Et s’écoulera à deux millions de copies.
©Copyright Music Story 2016

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

True Blue (Hi-Res Version)

Madonna

Remain In Light

Talking Heads

Remain In Light Talking Heads

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

À découvrir également
Par Sting

...Nothing Like The Sun

Sting

The Dream Of The Blue Turtles

Sting

The Bridge

Sting

The Bridge Sting

My Songs (Deluxe)

Sting

The Bridge

Sting

The Bridge Sting

Playlists

Dans la même thématique...

Live at the Capitol Theatre

David Crosby

Left and Right (Feat. Jung Kook of BTS)

Charlie Puth

Random Access Memories

Daft Punk

Come Away With Me

Norah Jones

Come Away With Me Norah Jones

30

Adele

30 Adele
Les Grands Angles...
The Doors, l’orchestre de Jim Morrison

Il y a cinquante ans, le 3 juillet 1971, Jim Morrison s’éteignait mystérieusement dans une baignoire parisienne, laissant orphelins ses trois partenaires, Ray Manzarek, Robby Krieger et John Densmore, qui ont œuvré sans relâche durant six ans pour transposer ses rêves en musique.

Tropicalisme : l'histoire d'une révolution brésilienne

À la fin des années 60, une bande de jeunes artistes brésiliens s’insurge contre la junte militaire au pouvoir en fusionnant musique populaire locale, rock et avant-garde. Caetano Veloso, Gilberto Gil, Gal Costa, Os Mutantes et leurs amis inventent le tropicalisme, l’une des aventures musicales les plus originales du XXe siècle.

Qu'est-ce qu'il se passe, Marvin ?

Il était une fois "What's Going On", l'un des plus grands disques de soul paru il y a tout juste 50 ans. Ou comment Marvin Gaye changea l'histoire du label Motown et de la musique populaire des seventies...

Dans l'actualité...