Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Nina Simone - Little Girl Blue (1958)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Little Girl Blue (1958)

Nina Simone

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Réédité souvent, sous des pochettes différentes et souvent sous le titre My Baby Just Cares For Me, cet album initial de la diva Nina reste, cinquante ans après sa parution, un sommet d’évidence. Tout est là : la fluidité du piano, qui fait corps avec la chanteuse, dont la dextérité ne s’abîme jamais en trop savantes démonstrations, mais qui au contraire garde un groove de bon aloi.

La science du choix des chansons, de « I Love You Porgy » tiré de Porgy and Bess à « Mood Indigo » emprunté à Duke Ellington. Le seul original est « Central Park Blues », car elle va polir son talent de compositrice, et puis il y a le monumental « My Baby Just Cares For Me ». Une chanson de 1928, écrite par Walter Donaldson et Gus Kahn, pour le musical Whopee, et qu’elle s’approprie pour toujours.

Il faudra certes attendre Chanel, et le clip en animation, en 1987, pour que le morceau devienne ce sommet de la musique populaire du XXe siècle, mais il n’en reste pas moins que ces quelques minutes de musique sont d’une limpidité unique et éternelle.
© ©Copyright Music Story Jean-Eric Perrin 2016

Plus d'informations

Little Girl Blue (1958)

Nina Simone

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Mood Indigo (Duke Ellington)

1
Mood Indigo
00:04:00

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Duke Ellington, Composer - Barney Bigard, Composer - Irving Mills, Lyricist - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Don't Smoke In Bed (Nina Simone)

2
Don't Smoke in Bed
00:03:10

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Willard Robison, Composer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

He Needs Me (Nina Simone)

3
He Needs Me
00:02:27

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Arthur Hamilton, Composer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Jumbo (Richard Rodgers)

4
Jumbo: Little Girl Blue
00:04:17

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Lorenz Hart, Lyricist - Richard Rodgers, Composer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Whoopee! (Walter Donaldson)

5
Love Me or Leave Me
00:03:20

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Gus Kahn, Lyricist - Walter Donaldson, Composer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

6
My Baby Just Cares for Me
00:03:36

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Gus Kahn, Lyricist - Walter Donaldson, Composer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Good Bait (Tadd Dameron)

7
Good Bait
00:05:28

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Tadd Dameron, Composer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Plain Gold Ring (Nina Simone)

8
Plain Gold Ring
00:03:51

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - George Stone, Composer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Carousel (Richard Rodgers)

9
Carousel: You'll Never Walk Alone
00:03:45

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Richard Rodgers, Composer - Oscar Hammerstein II, Lyricist - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Porgy and Bess (George Gershwin)

10
Porgy and Bess: I loves you Porgy
00:04:09

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Heyward DuBose, Lyricist - Ira Gershwin, Lyricist - George Gershwin, Composer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Central Park (Nina Simone)

11
Central Park
00:06:47

Nina Simone, Performer - Albert "Tootie" Heath, Performer - Jimmy Bond, Performer - Nina Simone, Composer

2013 Bethlehem Records 2013 Bethlehem Records

Descriptif de l'album

Réédité souvent, sous des pochettes différentes et souvent sous le titre My Baby Just Cares For Me, cet album initial de la diva Nina reste, cinquante ans après sa parution, un sommet d’évidence. Tout est là : la fluidité du piano, qui fait corps avec la chanteuse, dont la dextérité ne s’abîme jamais en trop savantes démonstrations, mais qui au contraire garde un groove de bon aloi.

La science du choix des chansons, de « I Love You Porgy » tiré de Porgy and Bess à « Mood Indigo » emprunté à Duke Ellington. Le seul original est « Central Park Blues », car elle va polir son talent de compositrice, et puis il y a le monumental « My Baby Just Cares For Me ». Une chanson de 1928, écrite par Walter Donaldson et Gus Kahn, pour le musical Whopee, et qu’elle s’approprie pour toujours.

Il faudra certes attendre Chanel, et le clip en animation, en 1987, pour que le morceau devienne ce sommet de la musique populaire du XXe siècle, mais il n’en reste pas moins que ces quelques minutes de musique sont d’une limpidité unique et éternelle.
© ©Copyright Music Story Jean-Eric Perrin 2016

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

John Coltrane and Johnny Hartman

John Coltrane

All For You (A Dedication To The Nat King Cole Trio)

Diana Krall

Live In Paris

Diana Krall

Live In Paris Diana Krall

A Love Supreme

John Coltrane

A Love Supreme John Coltrane
À découvrir également
Par Nina Simone

Nina Simone: The Montreux Years

Nina Simone

BD Music Presents Nina Simone

Nina Simone

High Priestess Of Soul

Nina Simone

I Put A Spell On You

Nina Simone

I Put A Spell On You Nina Simone

Folksy Nina

Nina Simone

Folksy Nina Nina Simone

Playlists

Dans la même thématique...

This Bitter Earth

Veronica Swift

This Bitter Earth Veronica Swift

BD Music Presents Frank Sinatra, Capitol Years

Frank Sinatra

This Dream Of You

Diana Krall

This Dream Of You Diana Krall

Come Away With Me (24Bit /192 kHz)

Norah Jones

Try!

Airelle Besson

Try! Airelle Besson
Les Grands Angles...
La nu soul en 10 albums

Au milieu des 90’s, alors que le hip-hop vit son âge d’or, la soul entame aussi sa révolution. Avec Erykah Badu, D’Angelo, Jill Scott et quelques autres, le genre retrouve la classe, la sobriété et le raffinement qui animaient les albums de Marvin Gaye, Curtis Mayfield ou Roberta Flack. Après les années de règne du R&B sirupeux ultra-commercial, la nu soul, nettement plus underground, ravive la flame de la soul originelle, dans ses arrangements comme dans ses textes. Un mouvement bref mais hautement influent.

Impulse! Orange was the new Black

Avec Blue Note et Verve, Impulse! est sans doute le plus célèbre des labels de jazz américains. Une maison peinte en orange et noir qui hébergea bien évidemment John Coltrane mais aussi les musiciens les plus aventureux des sixties et qui fête cette année ses 60 ans.

Tony Bennett, le dernier des crooners

Frank Sinatra, Dean Martin, Bing Crosby et Sammy Davis, Jr. ayant jeté l’éponge depuis des lustres, Tony Bennett sera le dernier des grands crooners. Un chanteur de charme, comme on disait au siècle dernier, dont la particularité reste une love story unique avec le jazz.

Dans l'actualité...