Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Moby|Everything Was Beautiful, And Nothing Hurt

Everything Was Beautiful, And Nothing Hurt

Moby

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

“Je me sens plus activiste que musicien.” La cinquantaine passée, Moby a ajusté ses priorités, canalisant l’énergie autodestructrice de sa jeunesse (étalée dans sa truculente autobiographie Porcelain) en pluri-militantisme – pour les droits des animaux et la défense de l’environnement, et contre la politique de Donald Trump, en gros. Avec ce nouvel album, Moby, toujours aussi actif sur les réseaux sociaux, s’attelle à raconter la confusion dans lequel vivent les Américains depuis la dernière élection présidentielle, et ce qui les a conduits à faire d’aussi “mauvais choix”. “J’ai envie de leur crier dessus, mais je veux essayer de comprendre et de faire preuve de compassion”, expliquait-il dans Billboard.


Le portrait qu’il dresse de cette Amérique est – sans surprise – très morose, comme sur l’apocalyptique incipit Mere Anarchy, qu’on déconseille d’écouter avec un verre de whisky et un pistolet à portée de main. La suite du disque déploie le champ lexical de la déprime sur des productions trip-hop (sans doute pour le spleen inhérent au son de Bristol) avec The Tired and the Hurt (“les épuisés et les blessés”), Welcome to Hard Times (“bienvenue dans une époque difficile”), The Sorrow Tree (“l’arbre du chagrin”), pour finir par A Dark Cloud Is Coming (“un nuage sombre arrive”), ou encore la reprise du standard negro-spiritual Motherless Child (avec Raquel Rodriguez), symbole de la souffrance des esclaves. Un album tristement contemporain… © Smaël Bouaici/Qobuz

Plus d'informations

Everything Was Beautiful, And Nothing Hurt

Moby

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Mere Anarchy
00:05:15

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

2
The Waste of Suns
00:04:44

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

3
Like a Motherless Child
00:04:37

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

4
The Last of Goodbyes
00:04:23

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

5
The Ceremony of Innocence
00:03:56

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

6
The Tired and The Hurt
00:04:28

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

7
Welcome to Hard Times
00:05:08

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

8
The Sorrow Tree
00:04:28

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

9
Falling Rain and Light
00:04:46

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

10
The Middle Is Gone
00:05:13

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

11
This Wild Darkness
00:04:09

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

12
A Dark Cloud Is Coming
00:05:24

Moby, Performer - Moby, Composer

2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186 2018 Little Idiot Music Under Exclusive Licence to Because Music LC33186

Descriptif de l'album

“Je me sens plus activiste que musicien.” La cinquantaine passée, Moby a ajusté ses priorités, canalisant l’énergie autodestructrice de sa jeunesse (étalée dans sa truculente autobiographie Porcelain) en pluri-militantisme – pour les droits des animaux et la défense de l’environnement, et contre la politique de Donald Trump, en gros. Avec ce nouvel album, Moby, toujours aussi actif sur les réseaux sociaux, s’attelle à raconter la confusion dans lequel vivent les Américains depuis la dernière élection présidentielle, et ce qui les a conduits à faire d’aussi “mauvais choix”. “J’ai envie de leur crier dessus, mais je veux essayer de comprendre et de faire preuve de compassion”, expliquait-il dans Billboard.


Le portrait qu’il dresse de cette Amérique est – sans surprise – très morose, comme sur l’apocalyptique incipit Mere Anarchy, qu’on déconseille d’écouter avec un verre de whisky et un pistolet à portée de main. La suite du disque déploie le champ lexical de la déprime sur des productions trip-hop (sans doute pour le spleen inhérent au son de Bristol) avec The Tired and the Hurt (“les épuisés et les blessés”), Welcome to Hard Times (“bienvenue dans une époque difficile”), The Sorrow Tree (“l’arbre du chagrin”), pour finir par A Dark Cloud Is Coming (“un nuage sombre arrive”), ou encore la reprise du standard negro-spiritual Motherless Child (avec Raquel Rodriguez), symbole de la souffrance des esclaves. Un album tristement contemporain… © Smaël Bouaici/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

Wish You Were Here

Pink Floyd

Wish You Were Here Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par Moby

Oh My (feat. Moby)

Moby

Reprise

Moby

Reprise Moby

Reprise - Remixes

Moby

Play [2014 - HD Remaster]

Moby

Ambient 23

Moby

Ambient 23 Moby

Playlists

Dans la même thématique...

Justice

Justice

Fossora

Björk

Fossora Björk

Fragments

Bonobo

Fragments Bonobo

Topical Dancer

Charlotte Adigéry

Topical Dancer Charlotte Adigéry

Terre Promise

Blutch

Terre Promise Blutch
Les Grands Angles...
Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Baile funk, le rythme contagieux des favelas

Né dans les favelas de Rio à la fin des années 80, le baile funk s’est peu à peu imposé comme le style de musique le plus populaire au Brésil, poussant doucement la samba et la bossa-nova vers les musées. Retour sur l’histoire de ce pur produit carioca qui a fini par trouver sa propre voie vers le mainstream.

Les 10 titres qui ont fait la French Touch

Il y a vingt ans, la French Touch envahissait les clubs et les ondes radio du monde entier, installant l’Hexagone en bonne place sur la carte des musiques électroniques. Qobuz vous raconte l’histoire des 10 titres qui ont marqué cette période dorée pour les producteurs français.

Dans l'actualité...