Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

CD9,99 €

Classique - Paru le 9 mai 2011 | Warner Classics

Livret
Après le Deuxième Concerto de Brahms avec Paavo Järvi, Virgin Classics publie de Nicholas Angelich une interprétation personnelle des Variations Goldberg, enregistrée dans une très belle acoustique à Cork en Irlande. Les doigts du plus français des pianistes américains déploient ici une palette sonore de couleurs infinie dans le chef-d'oeuvre inépuisable de Bach.
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 5 septembre 2011 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Après ses précédents opus Chopin et Scarlatti chez Virgin Classics, le pianiste français Alexandre Tharaud défend de nouveau la veine italienne de la musique de Bach, en sélectionnant cinq de ses oeuvres concertantes les plus connues, dont le célèbre Concerto en ré mineur (BWV 1052). Il nous offre des interprétations élancées, dynamiques, incroyablement fines et naturelles. Tharaud revient en pleine lumière ! Totalement réjouissant.
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 30 novembre 2012 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
David Fray poursuit son exploration de l'oeuvre pour clavier de Bach. Cette fois il s'agit des 2e et 6e Partitas, entre lesquelles se glisse habilement la Toccata et Fugue BWV 911. Un enregistrement en mineur absolu où éclate une fois de plus la lisibilité d'un pianiste à la recherche de la diction avant tout. Ce Bach ferme, très chantant voire rêveur, bien rythmé et structuré n'évite pas une sorte de romantisme totalement assumé et, ma foi, assez agréable à écouter. FH
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 9 janvier 2006 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2006 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2002 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 31 octobre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Award - Gramophone Record of the Month
Inutile d’ergoter sur la pertinence de jouer Bach au clavecin ou au piano : on peut le jouer aux deux instruments, un point c’est tout. Ce qui importe vraiment, c’est qu’il soit bien joué sur quelqu’instrument que ce soit, et que l’un ou l’autre ne soient pas support à sabotage. Et dans le cas de Piotr Anderszewski, on ne peut que dire : chapeau. Le pianiste lui-même s’exprime à ce sujet : « Je garde toujours à l’esprit qu’à l’époque de Bach, le clavecin était l’instrument le plus courant. Mais je ne vais pas me mettre à imiter le clavecin au piano : dans ce cas, autant jouer du clavecin ! Alors, garder à l’esprit les limitations du clavecin, tout en faisant usage des capacités expressives du piano moderne – voilà le paradoxe. Ce qui est remarquable, c’est que le piano est capable de suggérer tellement d’instruments. La voix, l’orchestre, même les percussions. Il peut également suggérer le clavecin. Jouer Bach au piano, c’est une affaire de suggestion. » La Tribune de Genève du 18 avril 2013 décrivait ainsi l’art du pianiste : « Anderszewski est en contact avec d’autres mondes. Parce qu’il va chercher chaque note au plus profond du sien. Les voix qui le traversent, et qu’il restitue, ne sont pas de celles qu’on peut ignorer. Elles ne sont pas là pour charmer. Elles dérangent. Elles surprennent. Elles secouent. Elles émerveillent. Elles bouleversent. À qui veut les entendre… le pianiste plonge dans les partitions [de Bach] pour aller, tel un chercheur d’or, en dénicher les pépites. Tempi bousculés ? Nuances maniérées ? Arpèges, accords ou gammes en grappes ? Peu importe. L’ensemble vibre d’une lumière surnaturelle et résonne comme une chorale ou un orchestre. » Bien dit. © SM/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 27 janvier 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 18 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES79,99 €
CD67,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
En cet automne 2015, Warner Classics réédite l'intégrale des enregistrements que le violoniste Itzhak Perlman a réalisés pour son label d'antan, EMI Classics. On retrouve naturellement tous les grandes références qui jalonnaient alors le marché discographique des années 1970 et 1980 : les extraordinaires Concertos de Beethoven et Brahms avec Carlo Maria Giulini, un exemplaire Concerto de Sibelius à Pittsburgh sous la direction d'André Previn, les Caprices de Paganini, ou bien encore les Sonates & Partitas de J. S. Bach - à la fois l'une de ses plus grandes réussites et aussi l'une des très rarement citées parmi les interprétations de cet himalaya du violon. En 58 albums, dont tout juste un moins de la moitié est disponible sur Qobuz en Hi-Res 24 bits, c'est l'art d'un musicien brillant, souvent curieux, à la sonorité de velours, à la musicalité naturelle, à l'exigence sans failles, qui se dévoile à nouveau. Merci monsieur Perlman de tant de générosité et de bonheur ! (LP/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 25 septembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 6 novembre 2015 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
« Cette violoniste franco-suisse, qui a suivi l'essentiel de sa formation à Genève et n'avait pas seize ans au moment de l'enregistrement, a fait une forte impression lors de l'émission "Prodiges" sur France 2, en décembre 2014. Warner lui a donc proposé, pour commencer, d'enregistrer un programme éclectique et "grand public" comme on les aime à la télé. [...] Elle associe à son entreprise sa sœur Julie, également violoniste superlative, et même pour un morceau d'Astor Piazzola, Gautier Capuçon. (Rare) cerise sur le gâteau, notre violoniste est aussi violoncelliste, s'amuse avec la virtuosissime Danse des elfes de David Popper et conclut le programme sur un très suave Après un rêve de Fauré. Incontestablement, on a affaire à une remarquable artiste. [...] Camille Berthollet mérite d'être entendue dans un vrai programme, des concertos entiers et des musiques plus consistantes.» (Classica, décembre 2015 / Jacques Bonnaure)
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2016 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 5 Sterne Fono Forum Klassik
HI-RES11,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 1 avril 2016 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 22 janvier 2016 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 7 octobre 2016 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Après quelque quinze ans de silence discographique, et cinq années d’éloignement de son violon pour cause de maladie, Kyung-wha Chung – l’une des cordes de la célèbre dynastie musicale coréenne des Chung qui compte également le chef/pianiste Myung-whun et la violoncelliste Myung-wha, et avec qui elle forma un temps le Trio Chung –, née en 1948, revient en force et en douceur avec l’intégrale des Sonates et Partitas de Bach pour violon solo, un projet qu’elle nourrit depuis… soixante ans ! Car sa carrière a commencé quand elle avait neuf ans, c’est dire qu’en ces six décennies, Kyung-wha Chung a eu le temps de retourner le violon sept fois dans la bouche avant de prononcer les six chefs-d’œuvre pour violon seul du Kantor. Avis aux puristes baroqueux : la virtuose intègre certes quelques apports de la musicologie quant à certains aspects du jeu « à l’ancienne » mais cette interprétation se situe résolument dans le sillage des grands classiques du milieu du siècle passé. Une interprétation dans laquelle alterne la grande tendresse et l’ample vigueur qu’exigent ces partitions radicales. © SM/Qobuz
HI-RES55,99 €
CD48,99 €

Classique - Paru le 28 octobre 2016 | Warner Classics

Hi-Res Distinctions Gramophone Editor's Choice
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 4 novembre 2016 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
La trompettiste-star britannique Alison Balsom nous offre ici un florilège d’œuvres pour trompette et cordes alternant avec d’autres pour trompette et orgue, en grande majorité des adaptations – hormis le Concerto pour trompette de Fasch – permettant à son instrument de briller dans des parties solistes soigneusement taillées à son art. Dans les Chorals Schübler de Bach, en particulier, écrits pour orgue seul, la trompette se voit confier la partie mélodique du choral, que l’organiste donne habituellement à un registre assez claironnant de l’orgue. Rien que de très organique, donc ! Le Concerto de Noël de Corelli pourra dérouter les mélomanes habitués à la version initiale pour cordes seules – un concertino accompagné par l’orchestre ; ici, la trompette se mêle tantôt au concertino, tantôt au tutti, curieuse adaptation qui sonne tout à fait Noël, rassurez-vous. Balsom alterne entre la trompette naturelle à l’ancienne (en particulier lorsqu’elle est accompagnée par l’Academy of Ancient Music) et la trompette chromatique moderne (lorsqu’elle joue avec orgue). © SM/Qobuz