Catégories :

Grâce au travail réalisé en amont avec les studios d'enregistrement, et en collaboration avec des labels de plus en plus nombreux, indépendants et majors (Plus Loin Music, Bee Jaz, Ambronay Editions, Zig Zag Territoires, ECM, Mirare, Aeolus, Ondine, Winter & Winter, Laborie etc.), Qobuz propose de plus en plus de nouveautés et une sélection croissante de son fond de catalogue en qualité Hi-Res 24 bits. Ces albums reproduisent à l'identique le son fourni par le studio en sortie de console, et offrent un confort d'écoute inégalé, supérieur à celui des CD (généralement \"réduits\" pour le mastering en 44,1 kHz / 16 bits). Les fichiers \"Qobuz Hi-Res\" sont sans DRM et sont 100% compatibles Mac et PC. Loin de la démarche du tout-MP3 qui s'est développée ces dernières années au détriment de la qualité sonore, Qobuz renoue ainsi avec l'exigence sonore pour faire bénéficier les mélomanes tout à la fois du confort de la musique en ligne et de l'exigence audiophile.

Note Les albums vendus par Qobuz en qualité Hi-Res 24 bits nous sont fournis par les labels directement. Ils ne sont pas ré-encodés depuis des SACD et nous garantissons leur provenance directe. Nous nous interdisons, pour faire grossir plus vite cette offre, les tripatouillages suspects.

HI-RES15,74 €
CD10,49 €

Électronique ou concrète - Paru le 13 septembre 2019 | Editions Mego

Hi-Res

Classique - Paru le 11 septembre 2019 | Audax Records

Téléchargement indisponible
HI-RES11,49 €15,99 €(28%)
CD11,49 €

Quatuors - Paru le 11 octobre 2019 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Qobuzissime
Six quatuors pour faire entendre ce que Joseph Haydn a apporté à l’histoire de la musique occidentale. Le pari des tout jeunes musiciens du Quatuor Hanson est réussi car ils ont su construire et exprimer la quintessence de son art subtil grâce à leurs fascinantes qualités instrumentales. Après l'écoute de ce premier album éblouissant, on est ébahi devant le génie du compositeur qui invente, avec Boccherini, un genre nouveau, aussitôt abouti. Son titre, All shall not die, est la traduction internationale de l'épitaphe gravée en latin sur la tombe de Haydn (non omnis moriar). Le choix de la formule dit la permanence et l'universalité d'une œuvre. Il témoigne aussi et surtout de l'admiration du sémillant quatuor pour ce cher Papa Haydn. Soigneusement choisis parmi les différents opus d'un vaste corpus, ces six quatuors touchent autant par leur expression que par la perfection de leur écriture. Rien de superflu, un équilibre parfait des quatre voix et une inspiration de chaque instant. L'ultime Opus 77, inachevé, est contemporain des premiers Quatuors, Op. 18 de Beethoven - chez qui l'on entend la leçon du maître. Plus de deux cents ans après sa mort, Haydn est encore en mal de reconnaissance, un statut qui lui était pourtant octroyé de son vivant. Plus qu’un précurseur, Haydn est un fondateur, un génie dont l’influence a continué d’agir sur ceux qui l’ont suivi, au premier rang desquels Beethoven et Schubert. Ce splendide album le (re)met à sa vraie et juste place en même temps qu'il fait entrer les Hanson de plain-pied dans la discographie des grands. © François Hudry/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Mirare

Hi-Res Livret
Commencé au début des années 2000, le périple du formidable Pierre Hantaï dans le monde de Domenico Scarlatti se poursuit inlassablement. Après une pause de plus de dix années consécutive au troisième volet, le claveciniste proposait enfin en 2016 un quatrième volume, et voici que cet automne voit fleurir le sixième, une nouvelle fois superbement enregistré à Haarlem aux Pays-Bas par Nicolas Bartholomée. Pierre Hantaï prend son temps pour construire au fil du temps la plus parfaite anthologie de l’œuvre pour clavier de Scarlatti. Ici, il propose des sonates peu célèbres, et son clavier exalte toujours la profonde force rythmique de cet univers : les lignées acérées jaillissent, la tension harmonique éclate en permanence, les couleurs novatrices se dévoilent sans heurts, et l’art de toucher l'instrument – sublime – demeure renversant, avec une main gauche enivrante. Les cinq premières sonates de cette nouvelle livraison, d’allure assez rapide, forment un ensemble représentatif d’un Scarlatti assez intransigeant, avant que ne survienne un moment de plus grande gravité et de méditation, avec la (très) très belle Sonate en fa mineur, K. 69 ; les sonates qui l’entourent, virtuoses, K. 502 et K. 43 – quelle main gauche volatile ! – ont des carrures rythmiques absolument marquées. Changement de style et d’ambiance avec la Sonate en ut majeur, K. 384, dont Pierre Hantaï souligne le ton « français », tendre, et en même temps la modernité presque classicisante, qui dépasse même les plus audacieuses pages de Soler. Fascinant ! Si les sonates de caractère tendre (K. 550, K. 544) distillent, dans leurs « épanchements », un arrière-goût d’amertume légèrement plus relevé que dans les précédents volumes, ce qui continue de surprendre avec Hantaï dans ce répertoire reste sa recherche prolongée d’un sentiment avant tout « hispanique » — une Espagne en transe idéalisée, envoûtante et majestueuse, où, dans une lumière aveuglante, les rythmes s’entrechoquent, les contrastes d’accents et de registres s’hypertrophient. Espérons que Pierre Hantaï n’attende pas désormais dix années pour nous livrer le septième volume ; indéniablement, ces Scarlatti-là demeureront l’une des aventures les plus excitantes, les plus nécessaires sur le plan discographique en ce XXIe siècle débutant. Un univers, un style, un son et un jeu captés à la perfection. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | LSO Live

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | Audax Records

Hi-Res Livret
Avec ce programme, la flûtiste à bec Anne-Suse Enßle nous invite au Café Zimmermann où elle imagine un virtuose de la flûte qui, au cours d'un voyage, attise la passion de Jean-Sébastien Bach pour les transcriptions de ses propres œuvres et de celles d'autres compositeurs. Accompagnée par Reinhard Führer au clavecin, elle présente ainsi un fascinant kaléidoscope des traditions de musique de chambre et des différents styles nationaux au XVIIIe siècle. © Audax
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Aparté

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | MUSO

Hi-Res Livret
Duos, sonates et caprices pour violon et violoncelle. Ce parcours musical de duos, sonates et caprices offre une expérience riche et passionnante ; interpréter la musique des grands violonistes du XVIIIè siècle avec un accompagnement de violoncelle seul fait découvrir une nouvelle image sonore. La plénitude de seulement deux instruments de la même famille surprend, tandis que les couleurs infinies et la flexibilité inédite offertes par cette combinaison, révèlent un moment musical inoubliable. © Paraty
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Paraty

Hi-Res Livret
Au vu de ses évidentes qualités de compositeur, il est étonnant de ne pas trouver d’autres traces de Jacques Morel, compositeur de pièces pour viole(s), et violiste virtuose du XVIIe siècle. Heureusement, certaines de ses pièces nous sont parvenues, chantant la gloire de l'âge d’or de la viole française sous le double signe d’Apollon. Depuis deux décennies, Fuoco E Cenere se veut le théâtre de sensationnelles aventures musicales et ne cesse de cultiver l’audace dans ses choix de répertoire, toujours soucieux d’offrir une expérience unique aux mélomanes. © Paraty
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 11 octobre 2019 | Audax Records

Hi-Res Livret
« Le nuage dans le ciel rayonne dans l’éclat doré du soleil. Il brille et se colore de rouge dans sa clarté lumineuse. » Le texte d'un motet de Hasse se lit comme la description d’un nuage de Tiepolo, le plus grand peintre décoratif du XVIIIe siècle. L'Ensemble Diderot et la mezzo-soprano Diana Haller proposent avec cet album des « paysages sonores » pour accompagner l'exposition de la Staatsgalerie Stuttgart qui marque le 250e anniversaire de la mort du maître vénitien. Deux enregistrements en première mondiale marquent encore une fois l'esprit aventureux de Johannes Pramsohler et son équipe formidable. © Audax Records
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Rubicon Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Rubicon Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | Rubicon Classics

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Paraty

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | Klarthe

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
Entre une musique profane inspirée de transcendance et une musique sacrée théâtralement incarnée, Geoffroy Jourdain nous invite à prendre part aux multiples expressions des passions humaines : autour de plusieurs Crucifixus (dont ceux de Lotti extraordinairement doloristes), cette nouvelle aventure des Cris de Paris nous engage à suivre un audacieux chemin de croix au cœur de la musique baroque vénitienne. © harmonia mundi
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 27 septembre 2019 | harmonia mundi

Hi-Res Livret
La collection "harmonia nova" accueille de jeunes artistes bien repérés pour leurs talents exceptionnels. Avec sa "Nuit étoilée", Yardani Torres Maiani nous offre une expérience à la fois sensorielle et esthétique ; dans un heureux mélange d’un héritage gitan imprégné de voyages, d’influences classiques et d’exubérance baroque, le violoniste-compositeur et ses complices nous transportent dans un espace de liberté où l’expression la plus pure du flamenco se dévoile de façon inattendue ! © harmonia mundi
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 20 septembre 2019 | Berlin Classics

Hi-Res
Capricieux, volontiers extravagant et peu soucieux des règles établies, Francesco Geminiani était un violoniste virtuose doublé d’un compositeur de talent. Il était également marchand d’art, collectionneur, peintre, écrivain et musicologue en un temps où cette science était balbutiante. Cet homme pressé et agité (deux caractères que l’on retrouve dans la vivacité de sa musique) eut en son temps une réputation et une influence aussi déterminante que Corelli ou Haendel, que le temps a émoussées de manière assez injuste. Le magnifique ensemble Concerto Köln a voulu pallier cette carence en redonnant tout son lustre à la musique de Geminiani dont la quintessence (« Quinta essentia ») a été choisie pour cet album splendide. Grand voyageur, Geminiani a parcouru l’Europe en tous sens, restant assez longuement à Paris avant de s’établir définitivement à Londres où il joue ses concertos pour violon en compagnie d’Haendel à la cour. On raconte que le vol d’un de ses manuscrits par un serviteur lors d’un séjour à Dublin aurait provoqué son décès à l’âge de soixante-quatorze ans, âge (plus que) respectable pour l’époque. On lui doit de nombreuses sonates et concertos grosso dans le style de Corelli fort en vogue dans l’Angleterre de cette époque. Son propre style va toutefois s’imposer et de nombreux compositeurs vont perpétuer son souvenir pas des arrangements multiples, tels ceux de son élève Charles Avison. Les trente-quatre plages de cet enregistrement illustrent parfaitement la versatilité de ce compositeur essentiel de l’ère baroque. © François Hudry/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 13 septembre 2019 | Berlin Classics

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 4 octobre 2019 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret