Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD129,99 €

Musique symphonique - Paru le 8 septembre 2017 | SWR Classic

Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles Classica
« [...] SWR Music réédite, dans son volume 6, l’intégrale des symphonies et quelques lieder de Mahler que le chef allemand entreprit sur un quart de siècle pour Hänssler. S’ajoutent, pour la première fois en CD, deux cycles : les Lieder eines fahrenden Gesellen, avec le baryton Peter Mattei, et les Rückert-Lieder, avec la mezzo-soprano Elisabeth Kulman. Le valeureux Orchestre symphonique de la SWR de Baden-Baden-Fribourg joue des couleurs fauves et expressionnistes, magnifiées dans les Symphonies nos 3, 6, 7, 9 et 10 (version Cooke). Gielen utilise génialement les capacités de sa phalange, ne laissant rien au hasard, préservant la cohérence des mouvements. Voilà un grand cycle complémentaire de ceux de Solti, Bernstein, Haitink, Tennstedt et Sinopoli. [...]» (Classica, novembre 2017)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 décembre 2017 | Evidence

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica
« Ces enregistrements étaient depuis longtemps introuvables : les voici à nouveau disponibles en version remastérisée, avec en prime une pièce inédite, Ricercar pour quatuor de saxophones. [...] C'est peu dire que l'œuvre de Bartholomée implique pour ses interprètes un engagement de tous les instants. Virtuosité, densité de l'écriture, diversité des timbres, s'y conjuguent en un feu d'artifice sonore, pour le plus grand bonheur de l'auditeur. » (Classica, mars 2018 / Sarah Léon)
CD29,99 €

Classique - Paru le 9 août 2019 | SWR Classic

Livret Distinctions Choc de Classica
Cet album passionnant propose deux versions de la Sixième Symphonie de Gustav Mahler par l’éminent spécialiste dans ce domaine que fut le chef d’orchestre allemand Michael Gielen, disparu le 8 mars 2019. Réfugié avec sa famille à Buenos Aires durant la guerre à cause de ses origines juives, il travaille aux côtés du grand Erich Kleiber qui le nomme co-répétiteur au Teatro Colon. C’est aux alentours de la cinquantaine que Michael Gielen émerge pour le grand public, laissant des enregistrements (souvent live) de la seconde École de Vienne et de Mahler en particulier.La plus tragique des symphonies de Mahler prend un relief particulier sous sa baguette implacable et inspirée. Ce premier enregistrement de 1971, publié ici pour la première fois dans une version « officielle », a fait l’objet de plusieurs éditions pirates contenant parfois de fausses informations avec des noms de chefs d’orchestre fantaisistes comme Eduard van Lindenberg ou Hartmut Haenchen. C’est aussi la première fois que cet enregistrement est publié d’après les bandes originales avec un son clair et précis.Michael Gielen a dirigé une ultime fois la Sixième lors d’un concert donné à Salzbourg le 21 août 2013. On ne peut imaginer contraste plus grand entre deux versions d’un même chef. Convaincu depuis longtemps, l’âge venant, que ses collègues dirigeaient Mahler beaucoup trop vite, il avait continuellement ralenti ses tempos dès 1966. Cette dernière version de 2013 représente peut-être la limite de lenteur à atteindre, c’est en tout cas le sentiment de l’ingénieur du son Helmut Hanusch qui a laissé un témoignage intéressant. Jugeant ses tempos finalement trop lents pendant les répétitions, Gielen les accélérait légèrement pendant le concert. Il est saisissant d’entendre successivement ces deux conceptions que quarante ans (presque deux générations !) séparent. © François Hudry/Qobuz
CD79,99 €

Musique symphonique - Paru le 11 mai 2018 | SWR Classic

Livret Distinctions 5 étoiles de Classica
« Dans ce septième volume de la grande anthologie consacrée à Michael Gielen, se côtoient quelques enregistrements familiers et de nombreux inédits. Parmi ceux-ci, une belle découverte : la Symphonie « Mathis le peintre » de Paul Hindemith enregistrée en 1968. Ce qui frappe, c’est la façon dont le chef exploite la relative rudesse de l’orchestre (l’Orchestre symphonique de la Radio de Sarrebruck) à des fins expressives. [...] nous admirons sans réserve la conception limpide d’un Martyre de saint Sébastien de Debussy éblouissant. [...] Les réussites sont nombreuses : le Psaume, op. 14 de Zemlinsky au charme capiteux, Arcana de Varèse trépidant, Mort et transfiguration de Strauss dépouillée mais captivante, un « Divin Poème » de Scriabine fiévreux, des Busoni somptueux. [...] (Classica, décembre 2018 / Jérémie Cahen)
CD59,99 €

Classique - Paru le 4 mars 2016 | SWR Classic

Livret
CD14,49 €

Classique - Paru le 23 juin 1995 | ARTE NOVA Classics

CD10,99 €

Opéra - Paru le 27 juin 2013 | OperaPrima

CD3,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Denon

CD9,99 €

Classique - Paru le 4 octobre 2011 | Haenssler Classic

Livret
La collection de poèmes traditionnels allemands anonymes assemblés par Achim von Arnim et Clemens Brentano, qui forment le recueil intitulé "Des Knaben Wunderhorn", ont inspiré des générations de compositeurs, de Carl Maria von Weber à Arnold Schoenberg. Le présent enregistrement est consacré à la version de Gustav Mahler, de 1899, à l'occasion du centenaire de la mort du compositeur. Michael Gielen, l'un des plus grands chefs mahlériens de notre époque, est rejoint par la mezzo-soprano Christiane Iven et le baryton Hanno Müller-Brachmann dans cette intégrale du cycle.
HI-RES4,99 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1959 | BnF Collection

Hi-Res Livret
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 juillet 1993 | Decca Music Group Ltd.

CD7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1990 | naïve classique

CD8,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2011 | EMG Classical

CD7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1990 | naïve classique

CD14,49 €

Classique - Paru le 23 juin 1995 | ARTE NOVA Classics

HI-RES2,49 €
CD2,49 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
CD2,49 €

Classique - Paru le 18 septembre 1997 | ARTE NOVA Classics

CD14,49 €

Classique - Paru le 1 avril 1992 | ARTE NOVA Classics